Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Ukraine : une carte de visite détournée sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes : toujours les mêmes ?

En savoir plus

FOCUS

Copenhague veut gérer la distribution de cannabis

En savoir plus

DÉBAT

Fatah / Hamas : Peut-on croire à la réconciliation ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Économies : le plan Valls fait débat au sein de la majorité

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires taguées en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Un tatouage offensant

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'accord de libre-échange transpacifique en danger

En savoir plus

FOCUS

En Pologne, la ville natale de Jean Paul II en pleine "Papamania"

En savoir plus

  • Les frères ennemis Hamas et Fatah scellent leur réconciliation

    En savoir plus

  • Erdogan présente ses condoléances aux petits-enfants d'Arméniens tués en 1915

    En savoir plus

  • Ces islamistes du Mujao qui considèrent la France comme leur ennemie

    En savoir plus

  • Le patron du Facebook russe s’exile pour échapper à l'œil de Moscou

    En savoir plus

  • Le Brésil organise un sommet de l'Internet pour l'ère post-Snowden

    En savoir plus

  • Pourquoi Kiev peine à relancer son offensive anti-séparatiste

    En savoir plus

  • En images : scènes de guerre urbaine à Copacabana

    En savoir plus

  • Paris dévoile sa feuille de route économique jusqu'en 2017

    En savoir plus

  • En images : le "fail" de la police de New York sur Twitter

    En savoir plus

  • Gilberto Rodrigues Leal, un retraité passionné de voyages

    En savoir plus

  • Ligue des champions : duel de géants entre le Real Madrid et le Bayern Munich

    En savoir plus

  • Le retour "hautement politique" d'Abdoulaye Wade à Dakar

    En savoir plus

  • En Pologne, la ville natale de Jean Paul II en pleine "Papamania"

    En savoir plus

  • Kiev va reprendre son "opération antiterroriste" dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Djihadistes français en Syrie : le plan de lutte de Paris

    En savoir plus

  • Booba-Rohff : ces artistes qui desservent le rap "par leur bêtise"

    En savoir plus

  • L'État appelé à intervenir pour aider les réfugiés syriens près de Paris

    En savoir plus

  • "24 jours" : le film choc d'Arcady sur le meurtre antisémite d'Ilan Halimi

    En savoir plus

FRANCE

Le Ritz va fermer pour travaux et se séparer de ses 500 salariés

©

Vidéo par France 3

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/10/2011

Le Ritz, son restaurant et son école de cuisine doivent fermer à l'été 2012 pour 27 mois de travaux et se séparer de la plupart des 500 salariés. Les syndicats demandent que l'ensemble des employés soient mis au chômage partiel.

AFP - L'hôtel parisien de luxe Le Ritz, situé place Vendôme, va fermer "à l'été 2012" pour 27 mois de travaux et se séparer de l'essentiel de ses 500 salariés, a-t-on appris mardi auprès de l'établissement, propriété du milliardaire égyptien Mohammed Al Fayed.
              
"Environ une trentaine d'emplois" seront conservés pour gérer l'hôtel durant les travaux, assurer sa visibilité et préparer sa réouverture, a précisé à l'AFP un porte-parole.
              
"Les discussions se poursuivent" avec les instances représentatives du personnel pour savoir combien d'emplois exactement vont être supprimés, a-t-il précisé.
              
Joint par l'AFP, le délégué syndical CFDT du Ritz, Jacques Lebreton, a réclamé "du chômage partiel pour l'ensemble des salariés afin de leur permettre de réintégrer l'entreprise après les travaux", dont il a admis la nécessité.
              
La fermeture, qui concerne aussi le restaurant L'Espadon (2 étoiles) et l'école de cuisine Ritz Escoffier, devrait intervenir "à l'été 2012", précise le communiqué, et durer "27 mois".
              
La dernière rénovation d'envergure de l'établissement Ritz, l'un des plus prestigieux de la capitale, remonte à plus de 30 ans (1979).
              
L'hôtel, qui affiche 5 étoiles, n'avait pas obtenu la distinction Palace pour ses 160 chambres et suites, décernée pour la première fois en France avant l'été.
              
L'objectif des travaux, dont le montant n'a pas été précisé, est "double: perpétuer la tradition d'excellence instaurée par son fondateur César Ritz en 1889, et assurer aux salariés un accompagnement personnalisé pendant la période de fermeture de l'hôtel", explique Franck J. Klein, président du Ritz Paris, cité dans le communiqué.
              
Le paysage de l'hôtellerie de luxe à Paris est en profonde métamorphose, du fait de l'arrivée de nouveaux acteurs, le plus souvent asiatiques.
              
Ainsi, le hong-kongais Shangri-La a ouvert en octobre 2010, près de la place d'Iéna, la chaîne singapourienne Raffles s'est installée au Royal Monceau (VIIIe) après plus de deux ans de travaux. Un établissement Mandarin Oriental s'est installé, près de la place Vendôme au début de l'été, et un hôtel à l'enseigne Peninsula, également prévu pour arborer 5 étoiles, veut ouvrir en 2012.
             
 

Première publication : 18/10/2011

  • FRANCE - LUXE

    Bristol, Meurice, Plaza-Athénée... ça, c'est palace !

    En savoir plus

  • MODE

    Les maisons de couture veulent croire à la fin de la crise

    En savoir plus

  • TOURISME

    Les palaces parisiens ne connaissent plus la crise

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)