Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Nicolas Hénin, ex-otage : "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • Les journalistes libérés attendus à Paris dimanche matin

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : plus de 100 morts dans un raid pour du bétail

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Corée du Sud : le capitaine s'explique après le naufrage du ferry, trois corps remontés

    En savoir plus

  • "Les journalistes français retrouvés près de la zone contrôlée par l'EIIL"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Des tracts antisémites inquiètent la communauté juive de Donetsk

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Vidéo : l'est de l'Ukraine "deviendra un pays indépendant"

    En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

FRANCE

Le Ritz va fermer pour travaux et se séparer de ses 500 salariés

©

Vidéo par France 3

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/10/2011

Le Ritz, son restaurant et son école de cuisine doivent fermer à l'été 2012 pour 27 mois de travaux et se séparer de la plupart des 500 salariés. Les syndicats demandent que l'ensemble des employés soient mis au chômage partiel.

AFP - L'hôtel parisien de luxe Le Ritz, situé place Vendôme, va fermer "à l'été 2012" pour 27 mois de travaux et se séparer de l'essentiel de ses 500 salariés, a-t-on appris mardi auprès de l'établissement, propriété du milliardaire égyptien Mohammed Al Fayed.
              
"Environ une trentaine d'emplois" seront conservés pour gérer l'hôtel durant les travaux, assurer sa visibilité et préparer sa réouverture, a précisé à l'AFP un porte-parole.
              
"Les discussions se poursuivent" avec les instances représentatives du personnel pour savoir combien d'emplois exactement vont être supprimés, a-t-il précisé.
              
Joint par l'AFP, le délégué syndical CFDT du Ritz, Jacques Lebreton, a réclamé "du chômage partiel pour l'ensemble des salariés afin de leur permettre de réintégrer l'entreprise après les travaux", dont il a admis la nécessité.
              
La fermeture, qui concerne aussi le restaurant L'Espadon (2 étoiles) et l'école de cuisine Ritz Escoffier, devrait intervenir "à l'été 2012", précise le communiqué, et durer "27 mois".
              
La dernière rénovation d'envergure de l'établissement Ritz, l'un des plus prestigieux de la capitale, remonte à plus de 30 ans (1979).
              
L'hôtel, qui affiche 5 étoiles, n'avait pas obtenu la distinction Palace pour ses 160 chambres et suites, décernée pour la première fois en France avant l'été.
              
L'objectif des travaux, dont le montant n'a pas été précisé, est "double: perpétuer la tradition d'excellence instaurée par son fondateur César Ritz en 1889, et assurer aux salariés un accompagnement personnalisé pendant la période de fermeture de l'hôtel", explique Franck J. Klein, président du Ritz Paris, cité dans le communiqué.
              
Le paysage de l'hôtellerie de luxe à Paris est en profonde métamorphose, du fait de l'arrivée de nouveaux acteurs, le plus souvent asiatiques.
              
Ainsi, le hong-kongais Shangri-La a ouvert en octobre 2010, près de la place d'Iéna, la chaîne singapourienne Raffles s'est installée au Royal Monceau (VIIIe) après plus de deux ans de travaux. Un établissement Mandarin Oriental s'est installé, près de la place Vendôme au début de l'été, et un hôtel à l'enseigne Peninsula, également prévu pour arborer 5 étoiles, veut ouvrir en 2012.
             
 

Première publication : 18/10/2011

  • FRANCE - LUXE

    Bristol, Meurice, Plaza-Athénée... ça, c'est palace !

    En savoir plus

  • MODE

    Les maisons de couture veulent croire à la fin de la crise

    En savoir plus

  • TOURISME

    Les palaces parisiens ne connaissent plus la crise

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)