Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 19/10/2011

"Les tribunaux militaires égyptiens instrumentalisés"

Presse internationale, Mercredi 19 octobre. Au menu de la presse internationale ce matin, les réactions à l’échange de Gilad Shalit contre plusieurs centaines de prisonniers palestiniens, à Gaza et en Israël, la grève de la faim du blogueur égyptien Maikel Nabil Sanad, et la perspective d’un renoncement à la violence d’ETA, au pays basque.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
  
On commence cette revue de presse internationale avec The Independent, qui revient ce matin sur la libération de Gilad Shalit.
 
C’est à voir à la Une du journal avec ce titre: «Israël accueille son fils perdu», avec l’image de Gilad Shalit fatigué, affaibli, avec Ehoud Barak, le premier ministre Benyamin Netanyahou, et son père, Noam Shalit, qui s’est battu pendant 5 ans pour que son fils revienne auprès de lui.
 
L’émotion en Israël mais aussi à Gaza, à voir en pages intérieures de The Independent, avec ce récit de la correspondante du journal dans le territoire palestinien, qui raconte qu’à Gaza aussi on a partagé ce sentiment de victoire, «une victoire pour la résistance, une victoire pour le peuple palestinien » lui a dit Raida, une jeune femme de 30 ans, tandis que d’autres Palestiniens ont crié: «Nous voulons un autre Shalit !».
 
Et puis The Independent, toujours, s’interroge aussi ce matin sur les répercussions de cet échange à moyen terme, en se faisant l’écho de l’inquiétude de certaines familles israéliennes, qui se demandent si la libération de Gilad Shalit ne va pas signifier plus de danger pour les leurs.
Certes, écrit The Independent, dans le judaïsme «qui sauve un être humain sauve le monde entier», mais cela est-il compatible avec ces discours prononcés par exemple par le Hezbollah, qui annonce: «Nous allons gagner parce que les Israéliens aiment la vie, mais nous nous aimons la mort». Selon, The Independent, si cet échange est «injuste» et risqué, il finira sans aucun doute par renforcer Israël en renouvelant le sentiment de solidarité au sein de la société israélienne, et en rendant plus forte la conviction pour les soldats de Tsahal que leur pays sera toujours là pour eux.
 
En Israël, toutefois, les sentiments restent mélangés, entre joie et amertume, à lire dans Haaretz notamment.
Le quotidien de gauche israélien évoque ce matin l’échec des forces de sécurité, qui malgré deux grandes opérations à Gaza, l’opération pluies d’été en 2006, et l’opération plomb durci entre 2008 et 2009, ne sont jamais parvenues à récupérer Gilad Shalit.
 
A voir aussi ce matin, la grève de la faim du blogueur égyptien Maikel Nabil Sanad, qui en est aujourd’hui à son 57ème jour.
Le jeune homme de 26 ans qui vient d’envoyer une lettre où il dit qu’il préfère mourir de faim que de laisser je cite «une bande de criminels de nazis penser qu’ils ont réussi à entraver (sa) liberté».
Au-delà de cette affaire, The Guardian s’inquiète des tensions croissantes entre les militaires égyptiens et la population, et du rôle des tribunaux militaires, qui semblent instrumentalisés par l’armée pour faire taire toute critique à son encontre.
 
Et puis il est toujours largement question ce matin dans la presse espagnole de la possibilité qu’ETA, le groupe séparatiste basque, rende prochainement les armes.
Plusieurs représentants de la gauche indépendantiste basque ont dit ces derniers jours qu’ETA allait « renoncer » à la lutte armée, mais ces sont des propos qui sont accueillies avec pas mal de scepticisme côté espagnol, et notamment dans El Pais.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

19/12/2014 Revue de presse internationale

Hacking de Sony Pictures : la victoire de Pyongyang

Au menu de cette revue de presse internationale, présentée par Sandrine Gomes, le rapprochement diplomatique entre La Havane et Washington - entre plébiscite et inquiétude -, la...

En savoir plus

19/12/2014 Revue de presse française

Les stéréotypes garçon-fille en augmentation dans le monde du jouet

Au menu de cette revue de presse présentée par Sandrine Gomes, la nouvelle stratégie de François Hollande pour rester président jusqu'en 2022, la polémique de l'aéroport...

En savoir plus

18/12/2014 Barack Obama

Cuba : la décision historique de Barack Obama

Dans la presse internationale, jeudi, la normalisation des relations entre les États-Unis et Cuba génèrent beaucoup de commentaires. Décision historique et courageuse pour...

En savoir plus

18/12/2014 Cuba

"Cuba - USA : un jour historique"

Dans la presse française jeudi matin, la normalisation des relations entre les États-Unis et Cuba. Barack Obama réussira-t-il là où ses prédécesseurs ont échoué ? Les journaux...

En savoir plus

17/12/2014 Revue de presse internationale

Attaque à Peshawar : "Et quand les larmes ont séché, rien n'a changé"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi, le massacre commis par les Taliban dans une école de Peshawar, au nord-ouest du Pakistan, la chute du rouble et la...

En savoir plus