Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Corée du Sud : le capitaine s'explique après le naufrage du ferry

    En savoir plus

  • Les séparatistes de l'est de l'Ukraine rejettent l'accord conclu à Genève

    En savoir plus

  • Coupe de la Ligue : le PSG pour sauver sa saison, Lyon pour la bonifier

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

Asie - pacifique

Un premier contingent de 200 soldats français quitte le sol afghan

©

Vidéo par Olivier JOULIE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/10/2011

Dans le cadre du retrait progressif des militaires français, annoncé en juillet par le président Sarkozy, quelque 200 soldats quitteront l'Afghanistan ce mercredi. Le calendrier prévoit le départ de l'ensemble des troupes d'ici 2014.

AFP - Le retrait progressif du contingent français en Afghanistan d'ici à 2014 annoncé en juillet par le président Nicolas Sarkozy a été enclenché mercredi avec le départ de quelque 200 militaires français, a indiqué à l'AFP l'armée française à Kaboul.

Il est prévu que 1.000 soldats au total aient quitté le pays à la fin 2012, a-t-on souligné de même source.

Le début du désengagement des 4.000 soldats français suit celui entamé par les Américains, leaders de la coalition internationale déployée dans le pays depuis la fin 2001.

Il intervient alors que l'été 2011 a été particulièrement meurtrier pour l'armée française qui a perdu 17 hommes entre le 1er juin et le 17 septembre.

Au total, 75 soldats français ont été tués depuis 2001 dans le cadre des opérations en Afghanistan. Les soldats français y sont déployés majoritairement dans le district de Surobi (province de Kaboul) et dans la province voisine de Kapisa, à une soixantaine de km au nord-est de la capitale.

194 militaires, dont les 172 légionnaires de la 2e Compagnie du 2e Régiment étranger parachutiste (REP, Légion étrangère), basé à Calvi (Corse, sud-est de la France), devaient décoller mercredi de l'aéroport militaire de Kaboul. Les légionnaires du REP avaient commencé leur actuelle mission le 6 juillet.

Outre les légionnaires, qui étaient déployés sur la base de Tora, en Surobi, 11 membres des OMLT (Equipes de liaison et de tutorat opérationnel encadrant l'armée afghane), dix de la mission Epidote, chargée de la formation de l'armée afghane, et un membre de l'état-major ont quitté l'Afghanistan.

Avant de rejoindre la France, ils passeront par un "sas de décompression" de plusieurs jours à Chypre, comme tous les militaires français quittant le théâtre afghan.

Quelque 200 autres militaires français quitteront le sol afghan "avant Noël". Le calendrier de départ des 600 autres d'ici fin 2012 n'a pas été précisé.

"En 2014, tous les soldats français seront partis d'Afghanistan, tout sera transféré aux Afghans", avait indiqué Nicolas Sarkozy le 12 juillet à Kaboul.
 

Première publication : 19/10/2011

  • AFGHANISTAN

    Dix ans après l'intervention de l'Otan, les Afghans aspirent à une vie meilleure

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Les troupes américaines entament leur retrait au nord-est de Kaboul

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Un objectif de retrait des troupes de l'Otan en 2014 bien aléatoire

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)