Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les peoples et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

FOCUS

États-Unis : les prisons californiennes surpeuplées

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Russie sanctionnée

En savoir plus

DÉBAT

Moscou sanctionnée par l'UE : Poutine peut-il plier ?

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

En savoir plus

SUR LE NET

Conflit à Gaza : des célébrités créent la polémique

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : l'Aïd sur fond de guerre

En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • Ces politiques qui ne jurent plus que par Jean Jaurès...

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

  • Lille s'impose à Zurich et entrevoit la qualification pour les barrages

    En savoir plus

  • Nigeria : nouvel attentat-suicide perpétré par une femme à Kano

    En savoir plus

  • Ebola : "Les personnes traitées rapidement peuvent en guérir"

    En savoir plus

  • Transferts : deux champions du monde français signent en Inde

    En savoir plus

  • Nemmouche inculpé pour “assassinat dans un contexte terroriste”

    En savoir plus

  • Paris évacue des ressortissants français et britanniques de Libye

    En savoir plus

  • Résultats encore décevants pour Nintendo

    En savoir plus

  • Le Hamas diffuse la vidéo d'une opération commando meurtrière en Israël

    En savoir plus

  • Le grand bond en avant de la croissance américaine

    En savoir plus

  • Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

    En savoir plus

  • "Exodus" : la superproduction biblique 100 % héros blancs

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • À Benghazi, une importante base militaire tombe aux mains des islamistes

    En savoir plus

Culture

Le Britannique Julian Barnes remporte le Booker Prize

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/10/2011

Le Booker Prize, l'un des plus prestigieux prix littéraire au monde, a été décerné mardi à Julian Barnes. L'écrivain britannique, déjà trois fois finaliste, a été récompensé pour son roman "The Sense of an Ending".

AFP - L'écrivain britannique Julian Barnes s'est vu décerner mardi soir à Londres le Booker Prize, l'un des prix littéraires les plus prestigieux au monde, pour lequel il avait déjà été finaliste à trois reprises, a annoncé mardi soir la Fondation du Booker Prize.

Cinq autres auteurs - trois Britanniques et deux Canadiens - étaient en lice pour ce prix doté de 50.000 livres (80.700 dollars, 56.700 euros), qui récompense un auteur de fiction de langue anglaise du Commonwealth et de la République d'Irlande.

Julian Barnes, qui faisait figure de favori cette année, a été récompensé pour son roman "The Sense of an Ending", l'histoire d'un homme à la retraite replongé dans ses années lycée après avoir reçu la lettre d'un avocat. Un roman sombre qui reprend quelques-uns de ses thèmes favoris comme la vérité et le passé.

La quatrième fois a finalement été la bonne pour celui qui avait qualifié le Booker Prize de "loterie de snobs" et avait fait trois fois partie des finalistes, avec "Arthur et George" (2005), "England, England" (1998) et "Le Perroquet de Flaubert" (1984).

"Je suis aussi soulagé qu'enchanté", a déclaré l'écrivain après l'annonce de son succès, remerciant le jury "pour sa sagesse et les parraineurs pour leur chèque".

Généralement bien accueilli par les lecteurs et salué par la critique, cet auteur prolifique de 65 ans qui a été traduit en plus de 30 langues est le seul à avoir remporté en France à la fois le Prix Médicis, pour "Le perroquet de Flaubert" (1986), et le Prix Femina étranger, pour "Love, etc." (1992).

Ce dernier roman avait été adapté à l'écran par la réalisatrice française Marion Vernoux et interprété notamment par Charlotte Gainsbourg et Yvan Attal.

Julian Barnes a aussi reçu, pour l'ensemble de son oeuvre, le David Cohen Prize en 2011, un prix bisannuel attribué à un auteur de langue anglaise.

L'écrivain prête sa plume à de multiples genres, le roman, les nouvelles, la critique littéraire notamment pour la revue The New Yorker, ainsi que la chronique, avec "Lettres de Londres" (1995), recueil caustique sur les années Thatcher et Major.

Il a aussi signé plusieurs romans policiers sous le pseudonyme de Dan Kavanagh, du nom de famille de sa femme Pat morte en 2008 et à qui "The Sense of an Ending" est dédié.

Passionné par la France, Julian Barnes, qui vit à Londres, a notamment traduit "La Doulou", texte de l'écrivain Alphonse Daudet, et a été fait commandeur de l'Ordre des Arts et des Lettres en 2004 à Paris.

Les autres finalistes de l'édition 2011 du Booker Prize étaient les Britanniques Stephen Kelman pour "Le Pigeon anglais", A.D. Miller pour "Snowdrops", et Carol Birch pour "Jamrach's Menagerie", ainsi que les Canadiens Patrick deWitt pour "The Sisters Brothers" et Esi Edugyan, auteur de "Half Blood Blues".
 

Première publication : 19/10/2011

  • LITTÉRATURE

    L'auteur de "Gomorra" couronné pour son courage

    En savoir plus

  • PRIX NOBEL

    Le Nobel de littérature décerné au poète suédois Tomas Tranströmer

    En savoir plus

  • LITTÉRATURE

    Les huit romans en lice pour le Grand Prix de l'Académie française

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)