Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Nigéria face à Boko Haram

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ali Benflis répond aux attaques d’Abdelaziz Bouteflika

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Booty Looting", un pillage chorégraphié de Wim Vandekeybus

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

SUR LE NET

San Francisco : une nouvelle agression liée aux Google Glass

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Cuisine durable

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Déficit public : la France tiendra-t-elle ses engagements?

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Valls : opération séduction

En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

  • Kiev passe à l'offensive contre les pro-russes dans l'Est

    En savoir plus

  • Ali Benflis : "La présidence à vie en Algérie, c’est terminé"

    En savoir plus

  • Les prisonniers d'Abou Ghraib transférés face à la menace djihadiste

    En savoir plus

  • Des travaux d'intérêt général pour Silvio Berlusconi

    En savoir plus

  • Vidéo : Yasmina Khadra appelle les Algériens à "chasser" le régime

    En savoir plus

  • Réforme des régions : la Bourgogne et la Franche-Comté sur la voie de la fusion

    En savoir plus

  • Reportage : à Horlivka, les insurgés s'emparent des bâtiments officiels

    En savoir plus

  • Un an après les attentats, Boston rend hommage à ses victimes

    En savoir plus

  • L'incendie de Valparaiso pourrait encore durer plusieurs jours

    En savoir plus

  • Hillsborough : 25 ans après, Liverpool demande toujours justice pour les victimes

    En savoir plus

  • Amnesty International accuse l'Algérie de violer les droits de l'Homme

    En savoir plus

  • Obama à Poutine : les insurgés de l’est de l’Ukraine doivent poser les armes

    En savoir plus

  • Michel Foucher : "Dans l'Est, les gens se sentent ukrainiens"

    En savoir plus

  • La France place l'économie au cœur de sa diplomatie

    En savoir plus

SPORT

Marc Lièvremont garde son équipe type pour la finale

©

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/10/2011

Le sélectionneur du XV de France, Marc Lièvremont, a décidé d'aligner les mêmes joueurs qu'en quart et en demi-finale pour affronter, dimanche 23 octobre, la Nouvelle-Zélande en finale de la Coupe du monde.

REUTERS - En reconduisant le même quinze aligné en quart et en demi-finale, le sélectionneur du XV de France Marc Lièvremont ne s'est pas posé de question sur le choix des hommes pour affronter la Nouvelle-Zélande en finale de la Coupe du monde dimanche.

Après des mois de brassage et d'interrogation, le sélectionneur français aura attendu ses trois derniers matches à la tête des Bleus pour aligner la même équipe.

"Il n'y a eu pas hésitation, c'était clair", a dit Lièvremont en conférence de presse. "Et le quinze annoncé sera au coup d'envoi".

En revanche, Lièvremont n'a pas déterminé le banc des remplaçants pour "garder tout le groupe sous pression", a-t-il dit. La décision définitive sur la composition du banc sera prise vendredi.

"Comme la semaine dernière, je les donnerai certainement vendredi. Il y a quelques joueurs blessés, tout le monde n'a pas repris l'entraînement et je souhaite garder tout le groupe mobilisé pour le match", a-t-il dit.

Lors des derniers entraînements, le troisième ligne Julien Bonnaire (contusion lombaire), le centre Aurélien Rougerie (épaule), les demis Morgan Parra (cervicales) et Dimitri Yachvili (cuisse) ainsi que talonneur William Servat ont été plus ou moins ménagés.

Onze joueurs était déjà titulaires lors du match de poule perdu face aux All Blacks 37-17 le 24 septembre dernier. Avec onze trentenaires dans l'équipe - seuls Médard, Mermoz, Palisson, Parra ont moins de 30 ans - qui ont presque tout gagné en France et en Europe, l'équipe de France dispose d'un capital expérience supérieur aux Blacks. Les arrières Aurélien Rougerie et Vincent Clerc seront les seuls à avoir commencé les sept rencontres de la compétition.

Malgré la faible prestation offensive de son équipe en demie face au pays de Galles (9-8), Lièvremont a conservé toute sa confiance dans ses hommes.

"Essayer de les battre"


L'entraîneur français a reconnu que cette équipe ne pourrait pas fournir la même copie face au Néo-Zélandais que face aux Gallois au risque de connaitre une "déroute".

"Je ne sais peut-être pas comment on va les battre mais je sais comment on va essayer de les battre. Mais je vais le garder pour mes joueurs.

"Il y a forcément une stratégie en place. Il y a l'ambition de les jouer. Il faudra le prouver sur le terrain. Ces matches se jouent sur des détails. Et j'espère que cela sera le cas et non pas la déroute annoncée par beaucoup", a-t-il dit.

L'absence de turn-over durant les phases finales a déjà permis de pérenniser des repères collectifs, notamment en défense et en conquête, points forts des Français. La même ligne d'arrières joue ensemble pour la quatrième fois consécutive. La charnière expérimentale avec deux demis de mêlée gauchers, Dimitri Yachvili et Morgan Parra, ne cesse de progresser à chaque sortie.

Les deux joueurs, le premier touché à la cuisse gauche contre les Anglais et le second aux cervicales, sont ménagés depuis le début de la semaine mais devraient tenir leur place dimanche.

Pour la cinquième fois de suite au centre, Aurélien Rougerie et Maxime Mermoz auront l'occasion de montrer les affinités construites en défense et en attaque. Très bons en quart, discrets en demie, l'arrière Maxime Médard et les ailiers Alexis Palisson et Vincent Clerc enchaine une quatrième rencontre de rang au fond de terrain. Nicolas Mas, William Servat, Jean-Baptiste Poux en première ligne et Lionel Nallet et Pascal Papé en deuxième ligne le socle du pack français redevenu conquérant en mêlée et en touche.

Rayonnantes, les troisième lignes Imanol Harinordoquy, Thierry Dusautoir et Julien Bonnaire auront un rôle décisifs à tenir en défense pour endiguer les déferlantes néo-zélandaises.

"Car, nous, on s'attend à jouer le meilleur des All Blacks !" a conclu Lièvremont.

Le XV de France affronte la Nouvelle-Zélande en finale de la Coupe du monde à l'Eden Park d'Auckland dimanche 23 octobre à 21h (10h heures françaises).

Composition de l'équipe:

15-Maxime Médard, 14-Vincent Clerc, 13-Aurélien Rougerie, 12-Maxime Mermoz, 11-Alexis Palisson, 10-Morgan Parra, 9-Dimitri Yachvili, 8-Imanol Harinordoquy, 7-Julien Bonnaire, 6-Thierry Dusautoir (capitaine), 5- Lionel Nallet, 4-Pascal Papé, 3-Nicolas Mas, 2- William Servat, 1-Jean-Baptiste Poux.


 

Première publication : 19/10/2011

  • COUPE DU MONDE DE RUGBY 2011

    En Nouvelle-Zélande, le "French flair" cuvée 2011 a mauvaise presse

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE DE RUGBY 2011

    Après les Bleus, les All Blacks se qualifient pour la finale

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE DE RUGBY 2011

    La France se qualifie dans la douleur pour la finale

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)