Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Afrique

Les États-Unis notent des "irrégularités" lors du scrutin présidentiel du 9 octobre

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/10/2011

L'ambassadeur des États-Unis au Cameroun a déclaré jeudi à Yaoundé que les observateurs américains avaient "noté des irrégularités à tous les niveaux" lors de la présidentielle du 9 octobre. La Cour suprême doit proclamer les résultats vendredi.

AFP - Les observateurs américains déployés au Cameroun lors de la présidentielle du 9 octobre "ont noté des irrégularités à tous les niveaux", a affirmé l'ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun Robert Jackson dans une déclaration lue à Yaoundé et transmise jeudi à l'AFP.

"Le jour du scrutin, nos observateurs ont noté des incohérences et des irrégularités à tous les niveaux, ainsi que des difficultés techniques de la part d'Elecam (Elections Cameroon, la commission électorale) dans l'administration de l'élection", a affirmé le diplomate.

L'opposition camerounaise accuse le président sortant Paul Biya, 78 ans, au pouvoir depuis 1982, et favori pour la réélection d'avoir verrouillé le système électoral à son avantage.

"L'une des plus grandes critiques a porté sur la façon dont les listes électorales ont été conçues et gérées, laissant libre cours aux votes multiples. Le manque de formation des agents électoraux et d'éducation des électeurs concernant la manière de voter était apparent", a ajouté l'ambassadeur américain.

"L'encre qui devrait être utilisée pour empêcher les votes multiples n'était pas indélébile, et les responsables des bureaux de vote ne prenaient pas la peine de vérifier les pouces des électeurs", a poursuivi M. Jackson.

Le diplomate a fait 19 recommandations, notamment: "le Cameroun doit adopter un bulletin de vote unique afin d'empêcher l'achat des voix", "le parti au pouvoir doit s'abstenir d'utiliser les ressources publiques pour faire campagne" et "doit s'abstenir de susciter la peur en faisant valoir que voter pour l'opposition entraînerait l'instabilité et la guerre civile".

L'ambassadeur américain s'est aussi montré critique de l'opposition qui a présenté 22 candidats (face au président Paul Biya, 78 ans), en notant : "il y a lieu d'émettre des réserves quant au sérieux de cette opposition et des candidats"

"Se réveillant tardivement, certains partis d'opposition parlent désormais d'un front commun. N'auraient-ils pas dû y penser plus tôt ?", s'est-il interrogé.

La Cour suprême du Cameroun a rejeté les recours de candidats en annulation totale ou partielle de la présidentielle, dans la nuit de mercredi à jeudi.

Elle a annoncé que les résultats seraient proclamés ce vendredi.

Le Social Democratic Front (SDF) de l'opposant historique John Fru Ndi et six autres partis ont indiqué qu'ils rejetaient par avance les résultats de la présidentielle, appelant les populations à manifester si la présidentielle n'était pas annulée.

 

Première publication : 20/10/2011

  • CAMEROUN

    L'opposition dénonce des fraudes lors du scrutin présidentiel de dimanche

    En savoir plus

  • CAMEROUN

    Les Camerounais ont voté pour l'élection présidentielle promise à Paul Biya

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)