Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : l'ONU va déployer 10 000 casques bleus

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre les jihadistes

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : tableau noir pour l'exécutif ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible ?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

  • Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

    En savoir plus

  • Le chef de l'armée désigné Premier ministre à Bangkok

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

SPORT

Le Pays de Galles et l'Australie veulent finir le Mondial en beauté

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/10/2011

Victimes des finalistes néo-zélandais et français, l'Australie et le Pays de Galles disputeront vendredi (9h30, heure de Paris) la petite finale du Mondial. L'occasion pour les deux formations de conclure la compétition sur une bonne note.

AFP - L'Australie et le Pays de Galles ont l'occasion de terminer la Coupe du monde sur une bonne note, en cas de succès lors du match pour la troisième place vendredi à Auckland (20h30 locales, 09h30 françaises).

"Bien sûr, les deux équipes sont déçues après ce qui s'est passé le week-end dernier. Mais ce match permet de remettre les choses à l'endroit et de terminer le tournoi sur une note positive", résume James Horwill, le capitaine des Wallabies, battus par les All Blacks (20-6) en demi-finale.

"Nous serons fiers d'enfiler le maillot gallois, comme à chaque fois", avance le demi d'ouverture remplaçant Stephen Jones (103 sélections).

Bref ! Contrairement à la France, qui avait abordé sans enthousiasme cette rencontre lors des deux dernières éditions en 2003 et 2007, finissant à chaque fois sur une déroute face aux All Blacks (40-13) et à l'Argentine (34-10), les Gallois et les Wallabies laissent leurs regrets de côté. Au moins le temps d'une soirée.

Et si les deux équipes abandonnent leurs derniers regrets, elles sont capables d'offrir un match à grand spectacle. Dans ce cadre, l'entraîneur de l'Australie, Robbie Deans a récupéré son arrière Kurtley Beale, contraint de renoncer à la demi-finale en raison d'une contracture musculaire.

Souvenir de 1987


Kurtley Beale revient pour apporter sa vitesse et sa soif de relance, au sein de lignes arrières remodelées, avec une nouvelle paire de centres (Barnes - Ashley-Cooper). Et un ouvreur, Quade Cooper, désireux d'oublier ses deux derniers matches ratés, face à l'Afrique du Sud (11-9) en quart de finale, puis face aux All Blacks, et d'abandonner son costume de "tête de turc" du public néo-zélandais.

Pour réussir sa sortie, Quade Cooper devra parvenir à trouver la clé de la défense galloise, qui n'a encaissé que cinq essais lors des six premiers matches. Le XV du Poireau a notamment réussi à préserver sa ligne en demi-finale face à la France (victorieuse 9-8), après avoir pourtant joué à 14 (exclusion de Warburton) pendant 62 minutes.

Mais les Gallois, en l'absence de Warburton, suspendu, seront surtout attendus sur le plan offensif, où ils ont fait souffler un vent rafraîchissant depuis le début du Mondial. Ainsi, leurs centres renversants (Jamie Roberts - Jonathan Davies), et leur ailier dévastateur George North seront scrutés avec attention face aux Wallabies.

Ce match "pour du beurre" regorge ainsi de petits défis. Chaque camp pourra aussi puiser sa motivation ailleurs. Les Wallabies fêteront la 100e sélection de leur deuxième ligne Nathan Sharpe, alors que les Gallois veulent rejoindre leurs glorieux aînés de 1987, qui avaient terminé troisièmes du premier Mondial, en battant... l'Australie (22-21). Chaque camp a (vraiment) une bonne raison de finir sur un sourire.

Première publication : 20/10/2011

  • COUPE DU MONDE DE RUGBY 2011

    En Nouvelle-Zélande, le "French flair" cuvée 2011 a mauvaise presse

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE DE RUGBY 2011

    Après les Bleus, les All Blacks se qualifient pour la finale

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE DE RUGBY 2011

    La France se qualifie dans la douleur pour la finale

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)