Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Après moi, le déluge"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: élection sous tension

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Veille de scrutin en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... : à J-1 du scrutin, le pays inquiet (Partie 1)

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

RDC : la ferme des anciens combattants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Xavier Dolan nous fait trembler !

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Marathon de Boston, un an après

En savoir plus

FOCUS

Les Algériens de France : un vote courtisé

En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Kiev impuissant face aux pro-Russes dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • En images : près de 280 disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

Amériques

Complot iranien présumé : l'UE sanctionne cinq suspects

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/10/2011

Après la révélation du projet d'attentat contre l'ambassadeur saoudien aux États-Unis, et alors que le ton monte entre Washington et Téhéran, l'Union européenne a décidé de sanctionner cinq personnes d'origine iranienne ayant un lien avec l'affaire.

AFP - L'Union européenne a décidé vendredi d'imposer des sanctions à l'encontre de cinq personnes d'origine iranienne ayant un lien avec la tentative déjouée d'assassinat visant l'ambassadeur d'Arabie saoudite à Washington.

"A la suite de la tentative déjouée d'assassinat visant l'ambassadeur d'Arabie saoudite aux Etats-Unis, le Conseil (qui représente les 27 gouvernements de l'UE) a décidé ce jour de soumettre cinq personnes à des mesures restrictives de l'UE visant à lutter contre le terrorisme", indique un communiqué du Conseil européen qui rassemble les 27 Etats de l'UE.

Selon une source diplomatique, les personnes visées sont toutes d'origine iranienne.

Il s'agit de Manssor Arbabsiar, un Irano-Américain arrêté aux Etats-Unis, Ali Gholam Shakuri, son complice recherché, présumé être officier des Forces Qods (forces spéciales des Gardiens de la révolution islamique), ainsi que trois autres membres de cette unité: son commandant Qasem Sleimani, un officier supérieur, Hamed Abdollahi, et un officier, Abdul Reza Shahlai.

Les avoirs de ces cinq personnes ont déjà été gelés aux Etats-Unis, au Canada et en Grande-Bretagne.

L'Union européenne a également prévu de geler les avoirs financiers de ces cinq personnes. "Aucune ressource financière ne pourra être mise à leur disposition", précise le texte du Conseil.

Les Etats européens "s'accorderont mutuellement l'assistance la plus large possible pour ce qui est des enquêtes concernant ces personnes", ajoute-t-il.

Cette mesure intervient au moment où à New York un grand jury inculpait Mansoor Arbabsiar et Ali Gholam Shakuri pour complot visant à assassiner l'ambassadeur saoudien à Washington.

Selon l'acte d'accusation, Arbabsiar a, avec Shakuri, comploté pour "tuer l'ambassadeur d'Arabie saoudite aux Etats-Unis, pendant que l'ambassadeur se trouvait aux Etats-Unis".

Avec les accusations américaines, les relations entre les Etats-Unis et l'Iran se sont à nouveau dégradées. Les deux pays ont rompu leurs relations diplomatiques il y a plus de 30 ans, peu après la révolution islamique de 1979. Mais la tension n'a cessé de monter ces dernières années, notamment à cause du programme nucléaire controversé de l'Iran.

L'Iran a fermement démenti son implication dans ce que les Etats-Unis ont qualifié de complot dirigé par les Forces Qods pour tuer l'ambassadeur.

 

Première publication : 21/10/2011

  • ÉTATS-UNIS

    Washington consulte le Conseil de sécurité après le complot iranien supposé

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Deux Iraniens inculpés pour tentative d'assassinat contre l'ambassadeur saoudien

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Après l'inculpation des deux Iraniens, Washington lance une alerte aux attentats

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)