Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le copilote de la Germanwings était-il dépressif ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Offensive militaire au Yémen - Elections départementales en France

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crash de l'A320 de Germanwings - Les élections au Nigeria

En savoir plus

REPORTERS

San Cristóbal, le chaudron vénézuélien

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Chômage, au-delà de la courbe

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : la fête nationale endeuillée par l'attentat du Bardo

En savoir plus

MODE

Alaïa, Jarrar et Kayrouz marient l'ascèse à la sensualité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Nigeria : les 2 principaux rivaux signent un accord de paix

En savoir plus

#ActuElles

Les super héroïnes débarquent dans la BD

En savoir plus

SPORT

Damien Traille de retour sur le banc face aux All Blacks

Vidéo par FRANCE 24

Dernière modification : 21/10/2011

Relégué en tribunes depuis quatre matchs, le troisième ligne polyvalent Damien Traille (32 ans, 85 sélections) fait son retour sur le banc pour la finale qui opposera le XV de France à la Nouvelle-Zélande, dimanche à Auckland.

REUTERS - Relégué dans les tribunes depuis quatre rencontres, l'arrière polyvalent Damien Traille fait son retour dans le groupe tricolore pour la finale de la Coupe du monde face aux All Blacks dimanche, a indiqué le staff français en conférence de presse.

"Qui ne voudrait pas être sur le banc dimanche ? Je suis très heureux. Ça fait un mois que je suis en survêtement dans les tribunes. J'ai été très surpris à l'annonce de mon nom comme dernier remplaçant, ce matin, mais je suis ravi de pouvoir faire cette finale. Je pensais qu'il y avait un erreur quand on a prononcé mon prénom", a dit l'intéressé.

L'arrière de Biarritz (32 ans, 85 sélections) avait mal vécu son remplacement à la mi-temps du match de poule contre la Nouvelle-Zélande (17-37) et avait eu des déclarations sévères à l'égard du choix du sélectionneur Marc Lièvremont.

"Il y a beaucoup de polémiques autour de ce que j'avais dit. Je n'avais pas eu d'explications. J'en ai eu une après avec Marc. C'était clair. Ensuite, je n'avais rien à dire sur les choix sportifs", a-t-il expliqué. Traille n'est pas apparu dans le groupe français depuis quatre rencontres et pourrait manquer de rythme s'il entre en jeu.

"J'ai montré beaucoup d'implication aux entraînements pour montrer que je pouvais avoir un place. Ceux qui ne jouaient plus depuis plusieurs semaines, on a fait en sorte de faire des grosses séances de physique le samedi matin et le dimanche matin. On avait à coeur de se dépenser en espérant rejouer. Mais rien ne remplace les matches", a-t-il poursuivi.

Sélectionné comme arrière, le joueur formé à Pau peut aussi évoluer au poste de centre et d'ouvreur. Présents dans le groupe lors de la demi-finale face au pays de Galles (9-8), le demi Jean-Marc Doussain, capable d'évoluer à la mêlée et à l'ouverture, et le flanker Fulgence Ouedraogo conservent leur place sur le banc, dont la composition a été dévoilée vendredi.



Le XV de France affronte la Nouvelle-Zélande en finale de la Coupe du monde à l'Eden Park d'Auckland dimanche à 08h00 GMT.

Composition de l'équipe:15-Maxime Médard, 14-Vincent Clerc, 13-Aurélien Rougerie, 12-Maxime Mermoz, 11-Alexis Palisson, 10-Morgan Parra, 9-Dimitri Yachvili, 8-Imanol Harinordoquy, 7-Julien Bonnaire, 6-Thierry Dusautoir (capitaine), 5- Lionel Nallet, 4-Pascal Papé, 3-Nicolas Mas, 2- William Servat, 1-Jean-Baptiste Poux.

Remplaçants: 16-Dimitri Szarzewski, 17-Fabien Barcella, 18-Julien Pierre, 19-Fulgence Ouedraogo, 20-Jean-Marc Doussain, 21-François Trinh-Duc, 22-Damien Traille.

Première publication : 21/10/2011

  • COUPE DU MONDE DE RUGBY 2011

    Marc Lièvremont garde son équipe type pour la finale

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE DE RUGBY 2011

    En Nouvelle-Zélande, le "French flair" cuvée 2011 a mauvaise presse

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE DE RUGBY 2011

    Après les Bleus, les All Blacks se qualifient pour la finale

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)