Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Radical"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • MH17 : jour de deuil aux Pays-Bas, Washington évoque une "erreur" de tir

    En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costia Concordia

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

Economie

La spirale infernale de la crise des dettes souveraines

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/10/2011

Entre le premier plan de sauvetage accordé en avril 2010 à Athènes et le sommet crucial de la zone euro le 25 octobre, les repercussions de la crise grecque n'ont cessé de menacer l’économie européenne. Parcours guidé.

“Crise systémique”. La formule a été lâchée le 12 octobre par José Manuel Barroso, le président de la Commission européenne. Un aveu à peine voilé que le problème de la dette grecque s’est propagé à l’ensemble de la zone euro et la menace dans ses fondements. Jusqu’à présent les dirigeants européens se gardaient bien de parler de “crise systémique”, un terme qui rappelle l’effet domino consécutif à la chute de la banque Lehmann Brother en septembre 2008.

Une manière aussi, pour José Manuel Barroso, de souligner que les efforts aujourd'hui déployés par les dirigeants européens n’ont pas réussi à endiguer la spirale de la crise. Les quatre plans de sauvetage internationaux (en mai 2010 et juillet 2011 pour la Grèce, en novembre 2010 pour l’Irlande et en mai 2011 au Portugal), initiés par la zone euro et le Fonds monétaire international (FMI), ne sont pas parvenus à redresser la barre. La Grèce croule toujours sous les dettes et le Portugal a vu sa note dégradée par l’agence de notation Moody’s en juillet 2011, trois mois seulement après avoir reçu le soutien financier de la zone euro et du FMI.

Aujourd'hui, l’Espagne et l’Italie, pays qui, économiquement, pèsent beaucoup plus lourd que la Grèce ou le Portugal, semblent vaciller à leur tour sous le poids de leurs dettes et de la pression des marchés financiers. Le taux d’intérêt que ces deux pays doivent rembourser pour pouvoir emprunter de l’argent sur les marchés frôle les 6 % (contre 1,8 % pour l’Allemagne).

Cette propagation met même aujourd’hui le secteur bancaire européen en péril. Très exposées aux dettes souveraines des États membres de la zone euro, les banques risquent en effet d’essuyer des pertes financières importantes si les pays européens fragilisés ne peuvent finalement pas rembourser toutes leurs dettes.

Comment cette menace d’effondrement économique, qui, au printemps 2010, semblait ne concerner que la Grèce, s’est-elle ainsi propagée dans tout l’Europe ?

Première publication : 21/10/2011

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    L’Europe prise au piège de la zone euro

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    Barroso souhaite une recapitalisation "urgente" des banques

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    Crise de la dette : la solution est simple selon les deux nouveaux Nobel d'économie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)