Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"On ne revient jamais vraiment d'Auschwitz"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La victoire de Syriza fait rêver l'extrême gauche et le Front national

En savoir plus

FOCUS

Ukraine : la situation s'enlise à l'Est

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Spécial Grèce : Dimitris Kourkoulas et Yiorgos Tsipras

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Taux de croissance en Chine : "7,4%, c'est un taux de croissance dont on rêverait!"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ray Lema, musicien engagé

En savoir plus

DÉBAT

Sport féminin : comment améliorer la visibilité des sportives dans les médias ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Sport féminin : comment améliorer la visibilité des sportives dans les médias ? (partie 1)

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Terrorisme en Europe : comment concilier sécurité et libertés ?

En savoir plus

SPORT

Sepp Blatter promet de s'attaquer à la corruption au sein de la Fifa

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/10/2011

Réélu à la tête de la Fédération internationale de football (Fifa) en juin dernier, Sepp Blatter a pris l'engagement de transmettre à "une organisation externe" le dossier sur l'affaire de corruption présumée mise au jour par la BBC.

AFP - Le président de la Fifa Joseph Blatter a indiqué vendredi que son instance ouvrirait en décembre "le dossier ISL", affaire de corruption présumée pour la BBC, pour le "transmettre" à "une organisation externe" afin d'en tirer "les conséquences".

La BBC affirmait dans un sujet diffusé l'an dernier qu'International Sports and Leisure (ISL), une société de marketing qui avait obtenu l'exclusivité des droits pendant plusieurs Coupes du monde, avant sa liquidation en 2001, avait versé des "pots-de-vin" à certains membres de la Fifa.

Issa Hayatou, président de la Confédération africaine de football (CAF), est l'un des trois membres du comité exécutif de la Fifa accusés dans ce documentaire de la BBC d'avoir reçu de l'argent dans le cadre d'affaires de corruption.

M. Hayatou avait rejeté les accusations fin novembre sur France 24, avançant que la CAF avait reçu des fonds de la part d'ISL dans "un élan de solidarité" à l'occasion du 40e anniversaire de l'instance.

"On ne nie pas qu'ISL a donné à la CAF (...) 25.000 francs suisses. Personne ne le conteste", avait-il dit au sujet de cet "élan de solidarité".

"Nous ne voyons pas en quoi nous sommes concernés par ce que la BBC raconte, avait ajouté M. Hayatou. C'est quelque chose qui date de 16 ans. Pourquoi la BBC n'avait pas révélé ça depuis 16 ans si elle avait la preuve que c'était de la corruption?".

M. Hayatou avait également assuré fin novembre ne pas être opposé à l'ouverture d'une enquête, demandée par l'ONG Transparency International. "S'ils veulent faire une enquête, qui peut les en empêcher? On n'a rien à cacher, s'ils veulent faire une enquête qu'ils viennent. Les portes seront ouvertes", avait-il dit.

 

Première publication : 21/10/2011

  • FOOTBALL

    Sepp Blatter réélu sans surprise à la présidence de la Fifa

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Le Who's Who de la crise de la Fifa

    En savoir plus

  • FOOTBALL - FIFA

    "Ce sera le mandat des grandes réformes ou celui de trop"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)