Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Les profs manquent à l'appel"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Censure chinoise sur Hong Kong

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : au coeur de raqqa, fief des jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Reportage : Le Caire mène la guerre à l'athéisme

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : la Crimée à l’heure de la russification

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Miossec, poétique et sombre

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Martin Schulz, Président du Parlement européen

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Terrorisme, l'Europe impuissante ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : la bataille pour la présidence de l'UMP

En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes de Turquie tentent de rallier Kobani, assiégée par l’EI

    En savoir plus

  • Hong Kong toujours bloquée, l'exécutif demande la fin des manifestations

    En savoir plus

  • Présidentielle brésilienne : Dilma Rousseff, touchée mais pas coulée

    En savoir plus

  • Seulement 25 % de femmes au Sénat : à qui la faute ?

    En savoir plus

  • Référendum en Catalogne : la Cour constitutionnelle suspend le vote

    En savoir plus

  • Sharia4Belgium fait face à la justice pour recrutement de jihadistes

    En savoir plus

  • AIG : l'État américain sur le banc des accusés pour "sauvetage illégal"

    En savoir plus

  • Assassinat d'Hervé Gourdel : le point sur l'enquête en Algérie

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG s'attaque au Barça sans Zlatan

    En savoir plus

  • Charles Blé Goudé accusé de "certains des pires crimes" devant la CPI

    En savoir plus

  • La trêve violée en Ukraine : des militaires et des civils tués

    En savoir plus

  • Reportage : Le Caire mène la guerre à l'athéisme

    En savoir plus

  • Sénatoriales : le FN a séduit quatre fois plus de grands électeurs que prévu

    En savoir plus

  • Plus de 3 000 migrants sont morts en Méditerranée depuis janvier

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes européens affluent en Irak pour combattre l’EI

    En savoir plus

EUROPE

Cinq Tigres tamouls condamnés à des peines de prison par la justice néerlandaise

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/10/2011

Le tribunal de La Haye a condamné cinq membres des Tigres tamouls à des peines allant de deux à six ans de prison. Ils ont été reconnus coupables d'avoir aidé financièrement l'organisation séparatiste sri-lankaise depuis les Pays-Bas.

AFP - Cinq membres des Tigres tamouls ont été condamnés vendredi par le tribunal de La Haye à des peines allant de deux à six ans de prison pour avoir aidé financièrement l'organisation séparatiste sri-lankaise depuis les Pays-Bas.

"Nous condamnons donc le suspect à 6 ans de prison", a déclaré le juge Roel van Rossum lors d'une audience publique, s'adressant au chef du groupe de cinq hommes. Les quatre autres hommes ont été condamnés à des peines de deux ans, deux ans et demi, trois ans et cinq ans.

Les cinq accusés ont été reconnus coupables d'avoir aidé les Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE), classés depuis 2006 sur la liste de l'Union européenne des organisations terroristes, en récoltant de l'argent, notamment en menaçant des membres de la communauté sri-lankaise aux Pays-Bas.

Le parquet avait requis le 27 septembre trois peines de dix ans, une peine de douze ans et une peine de seize ans de prison à leur encontre.

Le tribunal n'a pas suivi ces recommandations et a donné des peines plus légères, car il considère que les LTTE ne constituent pas une organisation terroriste, malgré sa présence sur la liste européenne.

Les cinq hommes, qui possèdent la nationalité néerlandaise, avaient été arrêtés en avril et juin 2010 dans le cadre d'une enquête sur les activités interdites du LTTE.

 

Première publication : 21/10/2011

  • SRI LANKA

    Le pouvoir et les ex-rebelles tamouls coupables de crimes de guerre, selon l'ONU

    En savoir plus

  • SRI LANKA

    L'ancien chef des armées Sarath Fonseka condamné à trois ans de prison

    En savoir plus

  • SRI LANKA

    Sarath Fonseka, des honneurs militaires à la disgrâce

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)