Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : "il faut les aider à rester dans leur pays"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Russie sanctionée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : l'Aïd sur fond de guerre

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Punition collective"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les Français de l'armée israélienne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Si on commence à accueillir toute la misère du monde..."

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : Ahmadie, une communauté menacée "au pays des purs"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

  • "Exodus" : la superproduction biblique 100 % héros blancs

    En savoir plus

  • Gaza : tirs meurtriers contre une école de l'ONU, fragile espoir de trêve

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • À Benghazi, une importante base militaire tombe aux mains des islamistes

    En savoir plus

  • Troisième mission de l'année réussie pour une Ariane 5

    En savoir plus

  • Le Hamas diffuse la vidéo d'une opération commando meurtrière en Israël

    En savoir plus

  • Bousculade meurtrière lors d'un concert à Conakry

    En savoir plus

  • Après l'Union européenne, les États-Unis sanctionnent à leur tour la Russie

    En savoir plus

  • Quand la solidarité avec les chrétiens d'Irak rime avec ن

    En savoir plus

  • L'"oiseau" qui murmurait à l'oreille de Maduro que Chavez "est heureux"

    En savoir plus

  • Infographie : le virus Ebola se répand en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Medhi Nemmouche livré à la Belgique

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice décidera vendredi d'un aménagement de peine

    En savoir plus

  • Fonds “vautours” : l’Argentine à la veille d’un nouveau défaut de paiement

    En savoir plus

  • La France s'apprête à évacuer ses ressortissants de Libye

    En savoir plus

EUROPE

Cinq Tigres tamouls condamnés à des peines de prison par la justice néerlandaise

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/10/2011

Le tribunal de La Haye a condamné cinq membres des Tigres tamouls à des peines allant de deux à six ans de prison. Ils ont été reconnus coupables d'avoir aidé financièrement l'organisation séparatiste sri-lankaise depuis les Pays-Bas.

AFP - Cinq membres des Tigres tamouls ont été condamnés vendredi par le tribunal de La Haye à des peines allant de deux à six ans de prison pour avoir aidé financièrement l'organisation séparatiste sri-lankaise depuis les Pays-Bas.

"Nous condamnons donc le suspect à 6 ans de prison", a déclaré le juge Roel van Rossum lors d'une audience publique, s'adressant au chef du groupe de cinq hommes. Les quatre autres hommes ont été condamnés à des peines de deux ans, deux ans et demi, trois ans et cinq ans.

Les cinq accusés ont été reconnus coupables d'avoir aidé les Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE), classés depuis 2006 sur la liste de l'Union européenne des organisations terroristes, en récoltant de l'argent, notamment en menaçant des membres de la communauté sri-lankaise aux Pays-Bas.

Le parquet avait requis le 27 septembre trois peines de dix ans, une peine de douze ans et une peine de seize ans de prison à leur encontre.

Le tribunal n'a pas suivi ces recommandations et a donné des peines plus légères, car il considère que les LTTE ne constituent pas une organisation terroriste, malgré sa présence sur la liste européenne.

Les cinq hommes, qui possèdent la nationalité néerlandaise, avaient été arrêtés en avril et juin 2010 dans le cadre d'une enquête sur les activités interdites du LTTE.

 

Première publication : 21/10/2011

  • SRI LANKA

    Le pouvoir et les ex-rebelles tamouls coupables de crimes de guerre, selon l'ONU

    En savoir plus

  • SRI LANKA

    L'ancien chef des armées Sarath Fonseka condamné à trois ans de prison

    En savoir plus

  • SRI LANKA

    Sarath Fonseka, des honneurs militaires à la disgrâce

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)