Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

SUR LE NET

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La confiance en peau de chagrin"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

"La grève à Air France doit s'arrêter"

En savoir plus

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG se frotte au mythique Ajax

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Zinedine Zidane se verrait bien un jour sélectionneur des Bleus

    En savoir plus

  • Un obus tiré de Gaza vers Israël, le premier depuis la trêve

    En savoir plus

  • Didier Guillaume : "Le Medef se comporte très mal"

    En savoir plus

EUROPE

Cinq Tigres tamouls condamnés à des peines de prison par la justice néerlandaise

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/10/2011

Le tribunal de La Haye a condamné cinq membres des Tigres tamouls à des peines allant de deux à six ans de prison. Ils ont été reconnus coupables d'avoir aidé financièrement l'organisation séparatiste sri-lankaise depuis les Pays-Bas.

AFP - Cinq membres des Tigres tamouls ont été condamnés vendredi par le tribunal de La Haye à des peines allant de deux à six ans de prison pour avoir aidé financièrement l'organisation séparatiste sri-lankaise depuis les Pays-Bas.

"Nous condamnons donc le suspect à 6 ans de prison", a déclaré le juge Roel van Rossum lors d'une audience publique, s'adressant au chef du groupe de cinq hommes. Les quatre autres hommes ont été condamnés à des peines de deux ans, deux ans et demi, trois ans et cinq ans.

Les cinq accusés ont été reconnus coupables d'avoir aidé les Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE), classés depuis 2006 sur la liste de l'Union européenne des organisations terroristes, en récoltant de l'argent, notamment en menaçant des membres de la communauté sri-lankaise aux Pays-Bas.

Le parquet avait requis le 27 septembre trois peines de dix ans, une peine de douze ans et une peine de seize ans de prison à leur encontre.

Le tribunal n'a pas suivi ces recommandations et a donné des peines plus légères, car il considère que les LTTE ne constituent pas une organisation terroriste, malgré sa présence sur la liste européenne.

Les cinq hommes, qui possèdent la nationalité néerlandaise, avaient été arrêtés en avril et juin 2010 dans le cadre d'une enquête sur les activités interdites du LTTE.

 

Première publication : 21/10/2011

  • SRI LANKA

    Le pouvoir et les ex-rebelles tamouls coupables de crimes de guerre, selon l'ONU

    En savoir plus

  • SRI LANKA

    L'ancien chef des armées Sarath Fonseka condamné à trois ans de prison

    En savoir plus

  • SRI LANKA

    Sarath Fonseka, des honneurs militaires à la disgrâce

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)