Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Pour le chef des Farc, l'accord signé en Colombie "jette les bases d'une paix durable"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nana Akufo-Addo vainqueur de la présidentielle au Ghana

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Europol lance un calendrier de l'avent des criminels les plus recherchés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Valls : premier ministre clivant, candidat rassembleur ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Journée de la laïcité : une exception française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Corée du sud : la déferlante culturelle

En savoir plus

TECH 24

#OpenGov : la démocratie en mode startup

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Ciao Renzi : l'Italie en crise politique et institutionnelle

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle française : deux gauches irréconciliables ?

En savoir plus

Afrique

Un Égyptien condamné à 3 ans de prison pour avoir insulté l'islam sur Facebook

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/10/2011

Selon l'agence Mena, Ayman Youssef Mansour a été condamné ce samedi au Caire à trois ans de prison assortis de travaux forcés pour avoir "insulté, attaqué et tourné en ridicule la dignité" de l'islam sur Facebook.

AFP - Un Egyptien a été condamné samedi au Caire à trois ans de prison assortis de travaux forcés pour avoir insulté l'islam dans des propos publiés sur Facebook, a rapporté l'agence officielle Mena.

Le tribunal du Caire a reconnu Ayman Youssef Mansour coupable d'avoir "intentionnellement insulté, attaqué et tourné en ridicule la dignité de la religion islamique" sur Facebook, a précisé la Mena.

Le tribunal a considéré que les insultes visaient "le noble Coran, la vraie religion islamique, le prophète de l'islam et les musulmans, d'une manière calomnieuse", a ajouté l'agence.

M. Mansour avait été arrêté en août, la police l'ayant retrouvé grâce à ses coordonnées internet. La Mena ne précise pas sa religion, mais rapporte que le tribunal a insisté sur le fait que "tous les membres des religions" étaient "obligés de tolérer l'existence des autres".

En Egypte, la loi interdit les insultes à la religion. Elle a souvent été utilisée par le passé pour poursuivre des musulmans chiites dans un pays à grande majorité sunnite, qui compte aussi une importante minorité chrétienne (entre 6 à 10% de la population).

En 2007, le blogueur Karim Amer avait été condamné à de la prison ferme pour avoir insulté le prophète de l'islam et Hosni Moubarak, chassé par la rue en février après trois décennies au pouvoir. Il a été libéré en 2010.

 

Première publication : 22/10/2011

  • ÉGYPTE

    Le ministre des Finances démissionne pour protester contre les violences

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    L'armée amende officiellement la loi électorale

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Plusieurs candidats demandent une élection présidentielle en avril

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)