Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Attentat de Londres : "We are not afraid"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le Premier ministre promet des mesures pour répondre aux enseignants grévistes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Rodin en majesté au Grand Palais

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Keep calm et carry on"

En savoir plus

FOCUS

L'Inde, paradis des startups

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Londres frappée au coeur"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Marine Le Pen au Tchad

En savoir plus

LE DÉBAT

Attentat de Londres : la piste du "terrorisme islamiste" privilégiée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Sage-femme" : Catherine Deneuve et Catherine Frot se découvrent

En savoir plus

Afrique

Un Égyptien condamné à 3 ans de prison pour avoir insulté l'islam sur Facebook

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/10/2011

Selon l'agence Mena, Ayman Youssef Mansour a été condamné ce samedi au Caire à trois ans de prison assortis de travaux forcés pour avoir "insulté, attaqué et tourné en ridicule la dignité" de l'islam sur Facebook.

AFP - Un Egyptien a été condamné samedi au Caire à trois ans de prison assortis de travaux forcés pour avoir insulté l'islam dans des propos publiés sur Facebook, a rapporté l'agence officielle Mena.

Le tribunal du Caire a reconnu Ayman Youssef Mansour coupable d'avoir "intentionnellement insulté, attaqué et tourné en ridicule la dignité de la religion islamique" sur Facebook, a précisé la Mena.

Le tribunal a considéré que les insultes visaient "le noble Coran, la vraie religion islamique, le prophète de l'islam et les musulmans, d'une manière calomnieuse", a ajouté l'agence.

M. Mansour avait été arrêté en août, la police l'ayant retrouvé grâce à ses coordonnées internet. La Mena ne précise pas sa religion, mais rapporte que le tribunal a insisté sur le fait que "tous les membres des religions" étaient "obligés de tolérer l'existence des autres".

En Egypte, la loi interdit les insultes à la religion. Elle a souvent été utilisée par le passé pour poursuivre des musulmans chiites dans un pays à grande majorité sunnite, qui compte aussi une importante minorité chrétienne (entre 6 à 10% de la population).

En 2007, le blogueur Karim Amer avait été condamné à de la prison ferme pour avoir insulté le prophète de l'islam et Hosni Moubarak, chassé par la rue en février après trois décennies au pouvoir. Il a été libéré en 2010.

 

Première publication : 22/10/2011

  • ÉGYPTE

    Le ministre des Finances démissionne pour protester contre les violences

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    L'armée amende officiellement la loi électorale

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Plusieurs candidats demandent une élection présidentielle en avril

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)