Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FACE À FACE

Brexit : le sursaut des politiques français

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gare aux Vikings !"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : trois morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Pourquoi la France a-t-elle soutenu le régime criminel d'Hissène Habré au Tchad ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit, acte 2 : un divorce à l'amiable ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

À l'occasion de la fête du cinéma, Marjane Satrapi ouvre les portes de son univers

En savoir plus

FOCUS

Face à la radicalisation dans les prisons, la France fait appel aux aumôniers musulmans

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Observateurs s'engagent : mettre en avant les actions positives

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Brexit : et s'il n'avait pas lieu ?

En savoir plus

Afrique

Un Égyptien condamné à 3 ans de prison pour avoir insulté l'islam sur Facebook

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/10/2011

Selon l'agence Mena, Ayman Youssef Mansour a été condamné ce samedi au Caire à trois ans de prison assortis de travaux forcés pour avoir "insulté, attaqué et tourné en ridicule la dignité" de l'islam sur Facebook.

AFP - Un Egyptien a été condamné samedi au Caire à trois ans de prison assortis de travaux forcés pour avoir insulté l'islam dans des propos publiés sur Facebook, a rapporté l'agence officielle Mena.

Le tribunal du Caire a reconnu Ayman Youssef Mansour coupable d'avoir "intentionnellement insulté, attaqué et tourné en ridicule la dignité de la religion islamique" sur Facebook, a précisé la Mena.

Le tribunal a considéré que les insultes visaient "le noble Coran, la vraie religion islamique, le prophète de l'islam et les musulmans, d'une manière calomnieuse", a ajouté l'agence.

M. Mansour avait été arrêté en août, la police l'ayant retrouvé grâce à ses coordonnées internet. La Mena ne précise pas sa religion, mais rapporte que le tribunal a insisté sur le fait que "tous les membres des religions" étaient "obligés de tolérer l'existence des autres".

En Egypte, la loi interdit les insultes à la religion. Elle a souvent été utilisée par le passé pour poursuivre des musulmans chiites dans un pays à grande majorité sunnite, qui compte aussi une importante minorité chrétienne (entre 6 à 10% de la population).

En 2007, le blogueur Karim Amer avait été condamné à de la prison ferme pour avoir insulté le prophète de l'islam et Hosni Moubarak, chassé par la rue en février après trois décennies au pouvoir. Il a été libéré en 2010.

 

Première publication : 22/10/2011

  • ÉGYPTE

    Le ministre des Finances démissionne pour protester contre les violences

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    L'armée amende officiellement la loi électorale

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Plusieurs candidats demandent une élection présidentielle en avril

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)