Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

SUR LE NET

Gaza : Tsahal et le Hamas s'affrontent aussi en ligne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le tourisme, moteur de l'économie espagnole

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Come prima"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les oubliés de Mossoul

En savoir plus

  • En direct : une cinquantaine de Français à bord du vol AH5017 d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : À Alep, les cratères d'obus deviennent des "piscines" pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné !"

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

Moyen-orient

Malgré la pression de l'ONU, les affrontements continuent entre pro et anti-Saleh

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/10/2011

Quelques heures après une résolution de l'ONU appelant Ali Abdallah Saleh à quitter la présidence du Yémen, de violents affrontements ont éclaté samedi à Sanaa entre partisans et opposants du président. Le dernier bilan fait état de 12 morts.

AFP - Douze personnes ont été tuées lors de violents combats samedi à Sanaa entre les forces du président Ali Abdallah Saleh et ses opposants, quelques heures après une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU demandant au chef de l'Etat de quitter le pouvoir.

Cinq civils ont été tués dans le quartier d'Al-Hassaba (nord) dans les accrochages entre les forces de M. Saleh et les hommes du puissant chef tribal Sadek Al-Ahmar, rallié à la contestation, selon des sources médicales.

Cinq militaires des unités ralliées à la contestation ont également trouvé la mort, selon des sources médicales et militaires.

Abdel Qaoui Qaïssi, directeur du bureau de cheikh Ahmar, a indiqué à l'AFP que deux hommes du chef tribal ont été tués et 27 autres blessés alors que le combats baissaient en intensité dans la soirée.

A Taëz, à 270 km au sud-est de Sanaa, trois personnes ont été blessées dans des affrontements similaires, selon des militants anti-régime.

Sanaa a été secouée d'explosions alors que des colonnes de fumée s'élevaient des quartiers nord où les ambulances, sirènes hurlantes, se sont succédé pour évacuer des blessés, selon un correspondant de l'AFP.

Des combats ont également éclaté à proximité de la Place du Changement, où des milliers de protestataires campent depuis des mois pour réclamer le départ du président. Ils opposaient les troupes fidèles à M. Saleh aux soldats de la 1ère division blindée de l'armée, ralliée à la contestation, selon des témoins.

Cette flambée de violence intervient juste après une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU adoptée à l'unanimité vendredi et demandant au président Saleh de quitter le pouvoir et de mettre fin à la répression.

La résolution "encourage" M. Saleh à signer l'initiative du Conseil de coopération du Golfe (CCG), qui prévoit sa démission en échange d'une immunité pour lui-même et ses proches.

Elle demande "que toutes les parties rejettent immédiatement l'usage de la violence" et "exprime son profond regret à propos de la mort de centaines de personnes, essentiellement des civils, y compris des femmes et des enfants".

Amnesty International a critiqué cette résolution, estimant que M. Saleh ne devait bénéficier d'aucune immunité.

Le gouvernement yéménite a réagi à la résolution en réitérant, par la voix d'un porte-parole, son offre -rejetée dans le passé- de "reprendre le dialogue avec l'opposition pour sortir de la crise".

Le secrétaire général du CCG, Abdelatif al-Zayyani, s'est félicité de l'adoption de la résolution et appelé à ce qu'elle soit appliquée sans délai.

Le général dissident Ali Mohsen al-Ahmar, commandant de la 1e division blindée, a accusé M. Saleh d'être à l'origine de la nouvelle flambée de violence et a appelé la communauté internationale à intervenir.

Malgré des mois de manifestations et de pressions internationales et régionales, le président Saleh, au pouvoir depuis 33 ans et accusé de corruption et de népotisme, refuse de partir.

 

Première publication : 22/10/2011

  • YÉMEN

    Le Conseil de sécurité de l'ONU somme le président Saleh de céder le pouvoir

    En savoir plus

  • YÉMEN

    "Presque tous les éléments sont réunis pour sombrer dans la guerre civile"

    En savoir plus

  • YÉMEN

    Le président Saleh disposé à abandonner le pouvoir prochainement

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)