Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TOUS POLITIQUES

Benoist Apparu, député-maire UMP de Châlons-en-Champagne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Libérés de l'enfer

En savoir plus

SUR LE NET

Données personnelles : les pratiques des géants du Net dénoncées

En savoir plus

SUR LE NET

Hommages aux victimes du naufrage en Corée du sud

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

  • Fusillade de Sloviansk : l’identité des assaillants, enjeu entre Moscou et Kiev

    En savoir plus

  • Corée du Sud : la présidente incrimine l’équipage du ferry naufragé

    En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Sécurité maximale et participation record au marathon de Boston

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Kabylie : affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Tizi Ouzou

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad dans la ville chrétienne de Maaloula pour Pâques

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

  • Algérie : 14 soldats tués dans une embuscade en Kabylie

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

Afrique

Le Polisario accuse Aqmi d'avoir enlevé trois Européens dans un camp sahraoui

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/10/2011

Le représentant du Polisario à Alger accuse Al-Qaïda au Maghreb islamique d'être responsable de l'enlèvement de deux Espagnols et d'un Italien. Les trois coopérants ont été enlevés dans la nuit de samedi à dimanche dans le sud de l'Algérie.

AFP - L'ambassadeur sahraoui et représentant du Polisario à Alger Brahim Ghali a accusé dimanche Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) d'être derrière l'enlèvement dans la nuit de samedi à dimanche de deux Espagnols et d'un Italien dans un camp sahraoui, près de Tindouf, dans le sud-ouest de l'Algérie.

"J'accuse directement Al-Qaïda au Maghreb d'être derrière l'enlèvement des trois étrangers", a déclaré à l'AFP l'ambassadeur de la République arabe sahraouie et démocratique (RASD, autoproclamée par le Front Polisario).

Selon le responsable sahraoui, il s'agit des premiers enlèvements d'Occidentaux dans cette région.

Le camp de réfugiés de Rabuni où se sont produits les enlèvements est situé près de Tindouf, ville algérienne proche du Sahara occidental qui abrite des camps sahraouis, et où travaillent de nombreux coopérants espagnols.

Selon le Polisario, les trois coopérants européens ont été enlevés dans la nuit du samedi à dimanche vers 23H54 (22H54 GMT) par des "terroristes" dans les camps de réfugiés sahraouis.

"Les ravisseurs qui se sont infiltrés à partir du territoire malien, ont attaqué le siège de réception des étrangers dans les camps de réfugiés (sahraouis), à l'ouest de Tindouf, utilisant une voiture tout-terrain et des armes à feu", a précisé un communiqué du ministère sahraoui de l'Information.

"Les terroristes ont repris le même chemin par lequel ils sont venus" avec les otages", a ajouté cette source.

"L'un des otages, l'Espagnol, Enric Gonyalons, serait blessé, ainsi que l'un des gardes sahraouis", a précisé le communiqué.

Enric Gonyalons, originaire de Majorque aux Baléares, est membre de l'association Mundabat.

Les deux autres coopérants enlevés sont Ainhoa Fernandez de Rincon, originaire d'Extrémadure, dans le sud-ouest de l'Espagne et membre de l'Association des Amis du Peuple sahraoui d'Extrémadure, et l'Italien Rossella Urru membre de l'ONG italienne CCISPP, selon le Polisario.

Le Polisario, soutenu par l'Algérie, réclame l'indépendance du Sahara occidental, ancienne colonie espagnole, annexé en 1975 par le Maroc, via un référendum d'autodétermination tandis que le Maroc offre une autonomie sous sa souveraineté, refusant toute indépendance.

 

Première publication : 23/10/2011

  • SAHEL

    Un an de détention pour les otages français au Niger

    En savoir plus

  • ALGÉRIE

    "L'arrivée de combattants kadhafistes renforce l'instabilité du Sahel"

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)