Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne: Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Un scrutin sans suspense s'achève sur fond de violence en Algérie

    En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • L'écrivain de génie Gabriel Garcia Marquez s'est éteint à 87 ans

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

Amériques

Cristina Kirchner remporte haut la main l'élection présidentielle

©

Vidéo par Nabia MAKHLOUFI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/10/2011

Portée par une série de succès économiques réalisés au cours de son premier mandat, Cristina Kirchner a été confortablement réélue à la tête de l'Argentine avec plus de 53% des voix dès le premier tour de la présidentielle dimanche.

AFP - La présidente argentine Cristina Kirchner a été réélue pour quatre ans dimanche dès le premier tour de la présidentielle argentine lors d'un véritable raz-de-marée électoral et s'est déclarée "impressionnée" par son résultat et "reconnaissante".

"Ces chiffres m'impressionnent et je suis infiniment reconnaissante", a dit la présidente en s'adressant aux Argentins. "Si j'avais parlé de ces chiffres-là il y a à peine deux ans, on nous aurait traités de fous !", a-t-elle affirmé.

Mme Kirchner a obtenu 53,42 % des voix contre 17,18 % des voix à son principal rival, le socialiste Hermes Binner, et 11,43 % au radical Ricardo Alfonsin, selon les résultats officiels, alors que 80,08 % des bulletins étaient dépouillées.

En plein milieu de la place centrale de la capitale, Mme Kirchner s'est adressée aux jeunes, avant de danser pendant un long moment aux côtés de son colistier, le ministre de l'Economie Amado Boudou.

"Je veux remercier cette foule de jeunes argentins qui ont à nouveau récupéré la Place de Mai", a dit la présidente, qui devrait être en mesure de retrouver la majorité perdue en 2009 à la Chambre des députés et au Sénat.

Les Argentins renouvelaient en même temps la moitié des sièges de la chambre basse et un tiers de ceux de la chambre haute.

M. Binner a reconnu sa défaite en félicitant "Mme la présidente".

Toutefois, il a fait valoir que sa formation était "une nouveauté" dans le paysage politique. "Cette force est la deuxième du pays !", a lancé M. Binner, rappelant qu'un socialiste venait de dépasser un radical, du jamais vu en Argentine.

La présidente a souligné que plusieurs homologues d'Amérique latine l'avaient appelée pour la féliciter, dont la présidente du Brésil Dilma Rousseff qui a eu "des mots très affectueux".

Le président vénézuélien Hugo Chavez a pour sa part salué "le soutien sans appel" que les Argentins ont apporté à Mme Kirchner.

Pour être élue au premier tour, Mme Kirchner devait obtenir soit plus de 45% des voix, soit plus de 40% avec une avance de plus de 10 points sur son principal rival.

"Cette différence (entre Mme Kirchner et son principal rival) est historique", a dit l'analyste Rosendo Fraga, de l'institut Nueva Mayoria.

De son côté, Mariel Fornoni, de Management & Fit, a dit qu'à l'exception de la province de San Luis (centre), Mme Kirchner "gagne partout dans le pays".

Les classes populaires, électorat traditionnel du péronisme, lui étaient acquises, mais aussi une bonne partie des classes moyennes, voire des cadres supérieurs qui misaient sur la stabilité économique.

Dès les primaires du 14 août, que Mme Kirchner a emportées avec plus de 50% des voix, la différence était apparue insurmontable pour ses rivaux.

La consommation est en plein boom, avec 4% d'augmentation par an, et le taux de chômage dépasse à peine 7%. La croissance a été de 8% en moyenne depuis 2003 à l'exception de 2009.

L'Argentine bénéficie en outre de l'envolée des prix des matières premières, notamment du soja, dont elle est le troisième exportateur mondial.

Mme Kirchner a fait aussi la paix avec les classes moyennes, que son mari avait effrayées lors du conflit avec les agriculteurs, en 2008, refusant jusqu'au bout toute négociation.

La mort de son mari lui a permis en outre de donner d'elle une tout autre image, moins autoritaire et plus consensuelle.
 

Première publication : 23/10/2011

  • PRÉSIDENTIELLE ARGENTINE

    Cristina Kirchner, les raisons d'une victoire assurée

    En savoir plus

  • ARGENTINE

    La présidente sortante Cristina Kirchner largement en tête de primaires inédites

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)