Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 24/10/2011

"Les Bleus à l'âme, les Bleus debout"

Presse française, Lundi 24 octobre. Au menu de la presse française ce matin, les efforts du couple franco-allemand pour sauver l’euro, les premières élections démocratiques en Tunisie depuis 1956, et la défaite des Bleus à la coupe du monde de rugby.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse française avec Libération, qui revient ce matin sur les efforts européens pour sauver l’euro.
 
Libération qui fait état du sondage du lundi matin, d’après lequel deux tiers des Français ne font plus confiance à Nicolas Sarkozy pour parvenir, peut-être pas à sauver l’euro, mais à sortir le pays du «marasme» économique - d’où ce titre qu’on voit à la Une: «Sarkozy perd son crédit».
Le journal qui revient  sur le sommet européen d’hier en évoquant l’«image trompeuse qu’ont renvoyée Nicolas Sarkozy et Angela Merkel, s’affichant côte à côte et apparemment solidaires dans l’épreuve européenne».
 
Le couple franco-allemand qui est aussi à la Une du Figaro, qui voit plutôt dans la réunion d’hier des «progrès importants», «Merkel et Sarkozy avancent»- avec ce plaidoyer en faveur du président de la République: «Le seul tort de Nicolas Sarkozy (dans cette affaire) est de présider aux destinées du pays au pire des moments».
 
Le Figaro qui revient aussi ce matin sur les élections qui ont eu lieu hier en Tunisie pour désigner l’assemblée chargée de rédiger la future constitution.
Les Tunisiens se sont montrés à la hauteur de l’événement, puisque d’après le Figaro plus de 90 % des électeurs inscrits qui se seraient rendus aux urnes hier - «un exemple de maturité politique» d’après le journal.
 
Ennahda serait en tête des votes de Tunisiens de France d’après le Point, qui nous apprend sur son site que le parti pourrait avoir emporté 30 à 35 % des voix.
 
En Tunisie, le quotidien des habitants reste difficile, plus de 9 mois après la chute de Ben Ali, et c’est particulièrement vrai pour celles et ceux qui ont été blessés dans les affrontements qui ont conduit à sa chute - c’est à voir dans Libération, qui revient sur «la colère des blessés de la révolution», ces jeunes gens alors en tête des cortèges, tombés sous les balles des policiers sans jamais avoir reçu, depuis, «ni honneur ni attention pour leurs vies diminuées».
 
En Suisse, les électeurs ont également voté hier pour élire leur parlement fédéral, des élections marquées par le net recul du parti de la droite populiste, l'Union démocratique du centre, qui reste toutefois la première formation politique du pays.
Et c’est le Figaro qui est allée sonder ces «angoisses identitaires au pays de Heidi», qui expliquent que malgré un taux de croissance élevé par rapport aux pays de l’Union européenne, et un niveau de chômage faible, la droite populiste continue de donner le ton du débat politique.
 
Et puis il est aussi largement question ce matin de la défaite des Français hier face aux Néo-Zélandais lors de la finale de la coupe du monde de rugby.
Les Français qui sont passés «Si près du rêve» selon 20 minutes, qui évoque des Bleus perdants mais «héroïques» face aux All Blacks et n’ont perdu que d’un point, 7 à 8.
Un match héroïque aussi d’après France Soir, c’est à voir à la Une avec ce titre : «Les Bleus au cœur» - mais les Bleus «Debout» à voir, pour terminer, à la Une de l’Equipe.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/01/2017 Donald Trump

"C'est parti pour le show"

Toute la presse française titre ce matin, presque sans exception, sur l’investiture de Donald Trump. Les journaux reviennent également sur le dernier débat avant le premier tour...

En savoir plus

20/01/2017 Donald Trump

"Du neuf dans un nouveau monde"

La presse mondiale revient ce matin évidemment sur l’investiture de Donald Trump. La situation en Gambie n’est toutefois pas oubliée.

En savoir plus

18/01/2017 Revue de presse internationale

"Ne l'appelez plus Theresa Maybe"

Au menu de la revue de presse internationale de ce mercredi, les commentaires des journaux anglo-saxons après le Brexit radical décidé par Londres. Les amateurs de jeux de mots...

En savoir plus

18/01/2017 Brexit

"Brexit et météo : le froid s'installe"

"Ressenti" est le mot à la Une de la revue de presse française de ce mercredi. Il y a le ressenti des journaux après le choix d'un Brexit radical décidé hier par Theresa May. Il...

En savoir plus

17/01/2017 Revue de presse internationale

"Le Royaume-Uni libéré, délivré"

Au menu de cette revue de presse internationale, mardi 17 janvier, le discours très attendu de Theresa May sur le Brexit et la réaction des Européens aux critiques de Donald...

En savoir plus