Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Cessez-le-feu à Gaza : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Et si la gauche assouplissait les 35 heures ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime l'entreprise"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71e Mostra de Venise

En savoir plus

  • Israël-Palestine, Libye, Russie... Ce que préconise François Hollande

    En savoir plus

  • Matignon dément toute intention de toucher aux 35 heures

    En savoir plus

  • Michel Platini renonce à briguer la présidence de la Fifa

    En savoir plus

  • Contre-offensive des pro-russes à l'Est, Kiev en appelle à l'Otan

    En savoir plus

  • Trafic présumé de bébés : le président du Parlement a quitté le Niger

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • La mère de Steven Sotloff implore le "calife" de l’EI d’épargner son fils

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • Coup d’envoi de la 71e Mostra de Venise

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

Afrique

Mouammar Kadhafi a été inhumé dans un lieu secret

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/10/2011

Le Conseil national de transition a annoncé que l'ancien dirigeant, tué jeudi dernier, a été enterré ce mardi dans un lieu tenu secret, quelque part dans le désert libyen. Son fils Mouatassim a été inhumé lors de la même cérémonie.

Création d'une commission pour enquêter sur la mort de Kadhafi

AFP - Le président du Conseil national de transition (CNT), Moustapha Abdeljalil, a annoncé lundi la création d'une commission d'enquête sur les circonstances controversées de la mort de l'ex-dirigeant libyen, Mouammar Kadhafi.

"Pour répondre aux requêtes internationales, nos avons commencé à mettre en place une commission chargée d'enquêter sur les circonstances de la mort de Mouammar Kadhafi dans l'accrochage avec son entourage au moment de sa capture", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Benghazi (est).

AFP - Le corps de l'ex-leader libyen Mouammar Kadhafi, exposé depuis vendredi dans un chambre froide à Misrata, a été enterré dans la nuit de lundi à mardi dans un "endroit secret" au terme d'une cérémonie religieuse, a indiqué à l'AFP un membre du Conseil militaire de Misrata.

Les corps de Mouatassim Kadhafi, son fils, et de l'ex-ministre de la Défense Abou Bakr Younès Jaber, exposés à ses côtés depuis plusieurs jours, ont été inhumés "dans la nuit de lundi à mardi près de lui", selon la même source qui a requis l'anonymat, confirmée par un autre membre du Conseil militaire.

Selon des gardes postés à l'entrée du marché des faubourgs de Misrata (215 km à l'est de Tripoli), où les dépouilles étaient exposées, un convoi de quatre ou cinq véhicules militaires a emporté les corps tard lundi soir vers un lieu inconnu.

Trois dignitaires religieux, partisans de Mouammar Kadhafi, ont prié et procédé à une cérémonie religieuse avant l'inhumation, selon le membre du Conseil militaire.

Deux fils de l'ex-ministre de la Défense, emprisonnés mais amenés là pour l'occasion, ainsi que son père étaient présents à la levée des corps, selon la même source.

"J'ai vu le permis d'inhumer. Il indiquait que Kadhafi avait deux blessures par balles, une dans la tête, une dans la poitrine, et qu'il portait les cicatrices d'opérations chirurgicales anciennes, une à la nuque, deux à l'estomac et une à la jambe gauche", a précisé cette source.

Après 42 ans de pouvoir et huit mois de guerre civile, l'ex-dictateur avait été capturé jeudi par les combattants de Misrata à la sortie de Syrte, ville côtière située à 250 km au sud-ouest de Misrata.

Originaire d'un village proche de Syrte, cité notoirement pro-Kadhafi, il avait ensuite été tué dans des circonstances troubles peu après sa capture, certains évoquant une exécution sommaire.

Une autopsie a été réalisée sur son cadavre, mais le médecin l'ayant effectuée a indiqué ne pas pouvoir en communiquer les résultats pour le moment, attendant le feu vert des autorités de Tripoli pour s'exprimer sur le sujet.

 

Première publication : 24/10/2011

  • LIBYE

    Le CNT souhaite une enquête sur les circonstances de la mort de Kadhafi

    En savoir plus

  • LIBYE

    L'autopsie du corps de Kadhafi confirme qu'il est mort par balles

    En savoir plus

  • LIBYE

    À Benghazi, le CNT proclame la libération de la Libye

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)