Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

  • Référendum en Écosse : la presse britannique veut sauver l'Union

    En savoir plus

  • L’Australie déjoue des meurtres projetés par l’État islamique

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

Afrique

Mouammar Kadhafi a été inhumé dans un lieu secret

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/10/2011

Le Conseil national de transition a annoncé que l'ancien dirigeant, tué jeudi dernier, a été enterré ce mardi dans un lieu tenu secret, quelque part dans le désert libyen. Son fils Mouatassim a été inhumé lors de la même cérémonie.

Création d'une commission pour enquêter sur la mort de Kadhafi

AFP - Le président du Conseil national de transition (CNT), Moustapha Abdeljalil, a annoncé lundi la création d'une commission d'enquête sur les circonstances controversées de la mort de l'ex-dirigeant libyen, Mouammar Kadhafi.

"Pour répondre aux requêtes internationales, nos avons commencé à mettre en place une commission chargée d'enquêter sur les circonstances de la mort de Mouammar Kadhafi dans l'accrochage avec son entourage au moment de sa capture", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Benghazi (est).

AFP - Le corps de l'ex-leader libyen Mouammar Kadhafi, exposé depuis vendredi dans un chambre froide à Misrata, a été enterré dans la nuit de lundi à mardi dans un "endroit secret" au terme d'une cérémonie religieuse, a indiqué à l'AFP un membre du Conseil militaire de Misrata.

Les corps de Mouatassim Kadhafi, son fils, et de l'ex-ministre de la Défense Abou Bakr Younès Jaber, exposés à ses côtés depuis plusieurs jours, ont été inhumés "dans la nuit de lundi à mardi près de lui", selon la même source qui a requis l'anonymat, confirmée par un autre membre du Conseil militaire.

Selon des gardes postés à l'entrée du marché des faubourgs de Misrata (215 km à l'est de Tripoli), où les dépouilles étaient exposées, un convoi de quatre ou cinq véhicules militaires a emporté les corps tard lundi soir vers un lieu inconnu.

Trois dignitaires religieux, partisans de Mouammar Kadhafi, ont prié et procédé à une cérémonie religieuse avant l'inhumation, selon le membre du Conseil militaire.

Deux fils de l'ex-ministre de la Défense, emprisonnés mais amenés là pour l'occasion, ainsi que son père étaient présents à la levée des corps, selon la même source.

"J'ai vu le permis d'inhumer. Il indiquait que Kadhafi avait deux blessures par balles, une dans la tête, une dans la poitrine, et qu'il portait les cicatrices d'opérations chirurgicales anciennes, une à la nuque, deux à l'estomac et une à la jambe gauche", a précisé cette source.

Après 42 ans de pouvoir et huit mois de guerre civile, l'ex-dictateur avait été capturé jeudi par les combattants de Misrata à la sortie de Syrte, ville côtière située à 250 km au sud-ouest de Misrata.

Originaire d'un village proche de Syrte, cité notoirement pro-Kadhafi, il avait ensuite été tué dans des circonstances troubles peu après sa capture, certains évoquant une exécution sommaire.

Une autopsie a été réalisée sur son cadavre, mais le médecin l'ayant effectuée a indiqué ne pas pouvoir en communiquer les résultats pour le moment, attendant le feu vert des autorités de Tripoli pour s'exprimer sur le sujet.

 

Première publication : 24/10/2011

  • LIBYE

    Le CNT souhaite une enquête sur les circonstances de la mort de Kadhafi

    En savoir plus

  • LIBYE

    L'autopsie du corps de Kadhafi confirme qu'il est mort par balles

    En savoir plus

  • LIBYE

    À Benghazi, le CNT proclame la libération de la Libye

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)