Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Amel Karboul, ministre tunisienne du Tourisme

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La sous-traitance des handicapés français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Classement des personnalités influentes : 10 africains dans le palmarès du Time magazine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Où s'arrêtera Poutine ?

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

En savoir plus

SUR LE NET

Opération ratée de la police de New York sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sean Lennon dans les pas de son père

En savoir plus

  • Wade à FRANCE 24 : "Macky Sall m’a empêché d’aller au Sénégal"

    En savoir plus

  • Ukraine : Washington met en garde Moscou contre une "erreur coûteuse"

    En savoir plus

  • Accord Hamas-Fatah : Israël suspend les négociations de paix

    En savoir plus

  • Quatre policiers du "36 quai des Orfèvres" placés en garde à vue pour viol

    En savoir plus

  • Standard & Poor's maintient la note "AA" pour la France

    En savoir plus

  • Le NETmundial condamne l’espionnage sur le Web

    En savoir plus

  • De la guerre civile aux portes de Paris, parcours de réfugiées syriennes

    En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : deux candidats face à Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

    En savoir plus

  • Le rappeur Rohff mis en examen et incarcéré pour violences

    En savoir plus

  • Les îles Senkaku "couvertes" par le traité de défense américano-japonais

    En savoir plus

  • RD Congo : près de 50 morts dans un accident de train

    En savoir plus

  • Les dessous des résultats record d’Apple

    En savoir plus

  • Ségolène Royal dément avoir interdit les décolletés dans son ministère

    En savoir plus

  • Impression 3D : dix maisons construites en 24 heures à Shanghaï

    En savoir plus

  • Premières pistes pour mettre fin au conflit entre VTC et taxis

    En savoir plus

  • Au Caire, le voile de la discorde

    En savoir plus

  • Le patron de la F1 Bernie Ecclestone jugé pour corruption

    En savoir plus

SPORT

France/Nouvelle-Zélande : les dernières polémiques

©

Texte par Emmanuel VERSACE

Dernière modification : 25/10/2011

Une prétendue fourchette sur Richie McCaw et une amende pour les Français qui ont dépassé la ligne médiane pendant le "haka", la finale du Mondial de rugby n’a pas fini de faire couler de l’encre au pays du long nuage blanc.

Alors que les All Blacks n’en finissent plus de célébrer leur deuxième titre mondial, le New Zealand Herald jette un nouveau pavé dans la mare. Le même quotidien, qui avait déjà traîté le XV tricolore de "farce" avant la rencontre entre les deux équipes en phase de poule, révèle que le capitaine Richie McCaw aurait été victime en fin de match d’une fourchette, un geste interdit consistant à mettre les doigts dans les yeux de l’adversaire lors d’un ruck. L’auteur de cet acte, selon l’édition web du journal, serait Thierry Dusautoir. Le conditionnel est de mise car "la responsabilité de Dusautoir n’est pas claire, mais le capitaine français n’était pas loin," expliquait Keith Quinn, ex-commentateur télé, avant-hier soir sur Radio New Zealand, qui souhaite que la Fédération internationale de rugby (IRB) se penche de plus près sur ce cas.

Pourtant, lundi, lors de la remise du prix du meilleur joueur de l’année, dont le lauréat n’est autre que Thierry Dusautoir, ni Richie McCaw ni le staff de l’équipe néo-zélandaise ne se sont plaints d’avoir été victime d’une fourchette de la part des Français. Du côté des Bleus, Lionel Rossigneux, chargé de la communication de l’équipe de France, n’a pas souhaité commenter cette dernière escarmouche des médias kiwis, tout en rappelant que McCaw était bien l’auteur d’un coup de genou sur le visage de Morgan Parra en finale.

Défier le "haka" : 2880 euros

Faute de plainte, l’IRB n’enquêtera pas sur ce fait de jeu. En revanche, elle a annoncé qu’elle infligerait une amende de 2880 euros aux Français pour avoir avancé au-delà de la ligne médiane alors que les All Blacks exécutaient leur rituel "haka" en ouverture de la finale.

Cette décision a déchaîné les fans de rugby – et curieusement,beaucoup de Néo-Zélandais - sur Twitter. "Punir les Français pour avoir défié notre haka est insultant pour nous tous !", se plaint @scottbu11 de Coventry. Pour @NZRugbyCoach "cette amende contre les Français est une décision de l’IRB pas des Kiwis…nous adorons lorsqu’ils s’avancent". "L’IRB sont des clowns. Ils ont puni la meilleure réponse pour le haka", critique @Sarno_Tony de Sydney, qui suggère à l’IRB de se pencher plutôt sur les problèmes d’arbitrage qui peuvent faire basculer un match.

Et pour terminer en beauté, mardi après-midi, Pascal Papé, deuxième ligne du XV de France, aurait "craché", selon des témoins, sur un photographe qui le harcelait sur la terrasse d’un restaurant français d’Auckland (voir la vidéo). Vivement que ça se termine…

Première publication : 25/10/2011

  • RUGBY

    Thierry Dusautoir élu joueur de l'année

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE DE RUGBY 2011

    À l’étranger, les Bleus recouvrent leur aura dans la défaite

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE DE RUGBY 2011

    Paris y a cru jusqu'au bout

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)