Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le drôle de selfie d'Hillary Clinton

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Mondial de l'auto : un salon en perte de vitesse ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Clinton - Trump : un premier face-à-face décisif

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Synapson, révélation de la scène électro tricolore

En savoir plus

L'ENTRETIEN

IBK : "Pas de troubles dans le nord du Mali mais des difficultés à Kidal"

En savoir plus

FOCUS

Percée d'Haftar : France 24 filme la déroute d'une milice libyenne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La Turquie furieuse après la dégradation de sa note souveraine.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"À Alep, la barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Clinton vs. Trump, l'eau et le feu"

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 26/10/2011

"Les dirigeants européens damnés"

Presse française, Mercredi 26 octobre. Au menu de la presse française ce matin, le sommet qui doit se tenir aujourd’hui à Bruxelles pour "sauver l’euro pour sauver l’Europe", malgré les divergences internes de l’Union. Et l’affaire du Carlton de Lille, dans laquelle DSK a demandé à être entendu.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
  
On commence cette revue de presse française avec le Figaro, qui revient comme la plupart des journaux ce matin sur le sommet de Bruxelles de ce soir.
 
C’est un sommet plus qu’attendu, et d’après le Figaro c’est même son avenir que l’Europe joue aujourd’hui à Bruxelles. Le journal qui consacre sa Une au couple franco-allemand, Nicolas Sarkozy et Angela Merkel, un couple dans lequel l’Allemagne serait aujourd’hui en position de force selon le journal.
L’Allemagne qui est aujourd’hui, je cite, la «première puissance économique du continent, la seule à pouvoir sortir l’Europe de l’ornière». Et la France, qui n’aurait pas d’autre choix que relever le défi d’une saine émulation». «Entre l’Allemagne de Merkel et l’Italie de Berlusconi», il  n’y aurait «aucune hésitation à avoir».
 
Silvio Berlusconi qui n’est «plus maître chez lui» d’après le Figaro, qui revient sur les difficultés du président du Conseil pour convaincre ses alliés et notamment la Ligue du Nord de la nécessité des réformes demandées par Bruxelles.
 
Silvio Berlusconi qui n’est toutefois pas le seul dirigeant européen à se retrouver aujourd’hui en difficulté. Il n’a pas le monopole des ennuis, loin de là. Dans Libération, un analyste économique évoque même des «leaders européens damnés».
Le même analyste qui explique que «pour une vraie solution, il faudrait que la zone euro se comporte comme une seule entité, pas comme 17 pays qui se retrouvent de temps en temps dans une pièce».
 
Et justement, l’image de ces dirigeants désunis condamnés à se retrouver autour de la table est à voir ce matin dans le Parisien, qui s’est livré à un exercice assez intéressant, essayer de comprendre quels sont les intérêts et les stratégies de chacun dans la crise.
Il y a le groupe de ceux «par qui le danger arrive», les mauvais élèves en somme, Italie, Grèce et Portugal, la première de la classe, Angela Merkel, entourée de la France, qui tente de rester dans le duo de tête, et le Royaume-Uni, qui veut avoir voix au chapitre.
Tout ce petit monde réunit sous les regards des Etats-Unis, super-puissance elle-même très endettée et de la Chine, suspectée de jouer double jeu.
 
De son côté Libération revient sur l’affaire du Carlton de Lille, un hôtel de luxe qui aurait abrité un réseau de prostitution.
Une «histoire à tiroirs» qui fait la Une du quotidien, ça s’appelle «DSK et ses ch’tis copains du Carlton», ou comment des entreprises françaises (et notamment le groupe Eiffage) auraient financé les voyages de prostituées à Paris et à Washington, le tout sous la houlette d’un commissaire de police lillois, pour satisfaire les demandes sexuelles présumées de DSK.
 
Une nouvelle affaire qui tombe plutôt mal pour l’ex-patron du Fmi, parce qu’elle pourrait influencer la plainte portée au civil contre DSK par Nafissatou Diallo à New York, selon le Figaro.
 
Et on termine plus légèrement, avec le palmarès des inventions les plus farfelues, à voir dans le Parisien.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

26/09/2016 Revue de presse internationale

"À Alep, la barbarie"

Au menu de cette revue de presse internationale, lundi 26 septembre, les bombardements intensifs sur Alep, en Syrie, par l’aviation syrienne et russe, le premier débat télévisé...

En savoir plus

26/09/2016 Revue de presse française

"Clinton vs. Trump, l'eau et le feu"

Au menu de cette revue de presse française, lundi 26 septembre, le premier duel télévisé entre Hillary Clinton et Donald Trump, ce soir. La décision de la Cour constitutionnelle...

En savoir plus

23/09/2016 Racisme

"Le guide africain des dictateurs"

Au menu de cette revue de presse internationale, les journaux américains demandent plus de transparence aux autorités locales après que deux Afro-Américains ont été tués à Tulsa...

En savoir plus

23/09/2016 Identité nationale

"Génération jihadiste"

Au menu de cette revue de presse française, les chiffres inquiétants de la radicalisation des mineurs en France et l’identité française en débat, à l’heure où le fait religieux...

En savoir plus

22/09/2016 Revue de presse française

"Bahamas Leaks, nouvel embarras pour la Commission européenne"

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 22 septembre, la publication par le journal Le Monde et d’autres médias du Consortium international des journalistes...

En savoir plus