Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

Afrique

L'espion Ilan Grapel a été échangé contre 25 Égyptiens détenus en Israël

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/10/2011

Accusé d'espionnage, l'Israélo-Américain Ilan Grapel a été libéré après plus de quatre mois de détention en Égypte. En échange, Israël a libéré 25 Égyptiens, dont trois mineurs.

AFP - L'échange entre l'Egypte et Israël de 25 prisonniers égyptiens contre le présumé espion israélo-américain Ilan Grapel a été réalisé jeudi après-midi.

Ilan Grapel a atterri en début de soirée à l'aéroport international Ben-Gourion de Tel-Aviv, où sa mère Irène, l'ambassadeur américain en Israël Daniel Shapiro ainsi que des représentants du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu devaient l'accueillir, selon la télévision publique israélienne.

Le jeune homme de 27 ans, a été libéré après plus de quatre mois de détention en Egypte.

Auparavant, 25 prisonniers égyptiens avaient été conduits d'Israël en Egypte par le terminal frontalier de Taba.

Aussitôt arrivés du côté égyptien de la frontière, certains se sont prosternés en embrassant le sol, selon des images retransmises en direct par la télévision publique égyptienne.

Parmi eux, trois mineurs, deux âgés de 15 ans et un de 16 ans, sont arrivés les premiers.

Un comité d'accueil les attendait avec des fleurs et des drapeaux égyptiens.

Les gouverneurs du Sud et du Nord-Sinaï, Khaled Fouda et Abdelwahab Mabrouk, ont donné une conférence de presse après l'arrivée des prisonniers.

"Aujourd'hui est un jour de fête, un jour historique. C'est une grande victoire pour nous", a déclaré le gouverneur du Sud-Sinaï, Khaled Fouda.

Selon la radio publique israélienne, les 25 prisonniers ont été identifiés un par un au terminal frontalier de Taba, tant du côté israélien que du côté égyptien, avant de recouvrer la liberté.

"Je suis ici avec (l'émissaire spécial du Premier ministre Benjamin Netanyahu) Yitzhak Molho et Ilan Grapel, qui porte un sac au dos, et nous allons embarquer pour revenir en Israël", avait témoigné, en direct de l'aéroport du Caire à la radio publique israélienne, le député Israël Hasson, membre de la délégation venue chercher le jeune homme.

"J'espère que cette affaire nous permettra d'améliorer nos relations avec l'Egypte", a ajouté M. Hasson, un ancien numéro deux du Shin Beth, le service de sécurité intérieure israélien.

"Nous attendons le feu vert de Taba pour décoller", a-t-il ajouté, faisant référence au transfert des 25 prisonniers égyptiens via le terminal frontalier entre la ville israélienne d'Eilat et le Sinaï égyptien.

M. Grapel, qui possède la double nationalité israélienne et américaine, a été présenté par les autorités égyptiennes comme un "officier du Mossad" cherchant à "porter atteinte aux intérêts économiques et politiques du pays".

Israël a démenti toutes ces allégations en parlant "d'erreur" de la part de l'Egypte.

Les Egyptiens sont des détenus de droit commun condamnés pour trafic de drogue, d'armes ou infiltration illégale en territoire israélien. Les trois mineurs s'étaient infiltrés en Israël, a précisé Siwan Weizman.

Première publication : 27/10/2011

  • Libération de Shalit : vers une réconciliation politique Fatah-Hamas ?

    En savoir plus

  • Benjamin Barthe, auteur de "Ramallah Dream, voyage au coeur du mirage palestinien"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)