Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

  • En direct : "Aucune hypothèse écartée pour le crash de l'avion d'Air Algérie" déclare Hollande

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un manifestant palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Moyen-orient

Tensions entre les États-Unis et l'Unesco sur la reconnaissance d'un État palestinien

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/10/2011

La Conférence générale de l'Unesco s'est ouverte mardi sur fond de tensions. Les États-Unis ont menacé de retirer leur contribution financière si l'Organisation acceptait l'adhésion d'un État de Palestine.

AFP - Les Etats-Unis ont prévenu mercredi qu'ils pourraient couper les vivres à l'Unesco si cette dernière votait en faveur d'une adhésion de l'Autorité palestinienne comme Etat membre à part entière.

Les Etats-Unis ont mené une série de consultations lors desquelles ils ont clairement fait

savoir "qu'un vote en ce sens aurait des conséquences", a déclaré à la presse la porte-parole du département d'Etat, Victoria Nuland.

La conférence générale de l'Unesco (Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture), qui s'est ouverte mardi à Paris, a mis à son agenda l'adhésion de la Palestine comme Etat membre, un enjeu des plus symboliques à l'heure où les Palestiniens tentent de devenir un Etat membre à part entière à l'ONU.

Mme Nuland a rappelé que la loi américaine prévoyait de couper les fonds à toute agence de l'ONU qui accepterait d'accueillir l'Autorité palestinienne en qualité d'Etat membre à part entière. Or les Etats-Unis fournissent 22% du budget de l'Unesco.

Il y a des "lignes rouges" à ne pas franchir, a mis en garde Mme Nuland. "Nous sommes préoccupés quant à notre capacité à continuer (... ) à faire bénéficier l'Unesco du plein soutien américain", en cas de vote en faveur de des Palestiniens, a insisté la porte-parole américaine.

Pour entrer en vigueur, l'adhésion palestinienne doit être votée à une majorité des deux tiers de ses 193 membres. Les diplomates interrogés par l'AFP sont unanimes: les Palestiniens, qui n'ont actuellement qu'un statut de "mission d'observation", sont assurés d'obtenir cette majorité.

La date du vote n'était pas encore fixée mercredi. Selon une source à l'Unesco, il aura lieu "au plus tôt" le lundi 31 octobre, jour où le ministre palestinien des Affaires étrangères Riyad al-Malki prévoit de s'exprimer en session plénière.

Première publication : 27/10/2011

  • PROCHE-ORIENT

    Israël prêt à reprendre les négociations après la déclaration du Quartette

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Les Palestiniens jugent "encourageantes" les propositions du Quartette

    En savoir plus

  • ONU

    Le Conseil de sécurité se penche sur la demande d'adhésion de la Palestine

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)