Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

  • Steven Sotloff, un passionné du monde arabe tombé entre les griffes de l'EI

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • L'EI revendique dans une vidéo la décapitation d'un second journaliste américain

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • "Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

Moyen-orient

Double attentat meurtrier à Bagdad

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/10/2011

Un double attentat à la bombe est survenu jeudi soir dans un quartier nord de Bagdad, faisant au moins 10 morts et des dizaines de blessés. Il s'agit de l'attaque la plus meurtrière depuis deux semaines.

AFP - Un double attentat à la bombe a secoué jeudi soir le quartier Urr du nord de Bagdad faisant au moins 10 morts et 35 blessés, ont indiqué des responsables de la Sécurité.

Un responsable du ministère de la Défense a fait état d'au moins 10 morts et de 32 blessés alors qu'une source au ministère de l'Intérieur a donné un bilan de 12 tués et de 45 blessés dans les explosions.

Deux autres personnes ont péri et 13 ont été blessées dans d'autres attaques armées ou à la bombe dans la capitale irakienne jeudi.

Le responsable du ministère de l'Intérieur a indiqué que la première bombe a explosé vers 19H00 (16H00 GMT). Comme lors d'attentats précédents, une seconde bombe a explosé dès que les forces de sécurité et d'autres personnes sont accourues.

"La première bombe n'était pas particulièrement puissante mais la seconde était forte", a dit Wissam Nauhas, témoin oculaire qui faisait des achats au moment de l'explosion. "Après la seconde explosion, des policiers ont tiré en l'air et des ambulances ont commencé à arriver", a-t-il ajouté.

Deux policiers et deux soldats figurent parmi les morts, et trois policiers et deux militaires parmi les blessés, a ajouté le responsable du ministère de l'Intérieur.

Ces attaques sont les plus meurtrières depuis deux semaines. Le 13 octobre, 18 personnes avaient été tuées et au moins 43 blessées dans deux explosions dans le quartier chiite défavorisé de Sadr City à Bagdad, au lendemain d'une série d'attaques qui avaient déjà fait au moins 23 morts dans la capitale.

Elles sont aussi les plus sanglantes depuis l'annonce vendredi par le président américain Barack Obama du retrait des 39.O00 soldats américains encore stationnés en Irak d'ici à la fin de l'année, mettant fin à près de neuf années d'un conflit engagé par son prédécesseur George W. Bush en mars 2003.

Les violences en Irak ont notablement baissé par rapport au pic de 2006-2007 mais les attentats restent courants. Un total de 185 personnes ont été tuées dans les violences en septembre, selon des chiffres officiels.

 

Première publication : 27/10/2011

  • IRAK

    Obama annonce le retrait total des troupes américaines d'ici fin 2011

    En savoir plus

  • IRAK

    Moqtada Sadr décrète l'arrêt des attaques contre l'armée américaine en Irak

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)