Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Nuits de violences à Ferguson et 15e sommet de la Francophonie à Dakar

En savoir plus

DÉBAT

Débat en France sur un État palestinien et l'accord sur le nucléaire iranien

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La francophonie, belle et bien vivante !

En savoir plus

#ActuElles

Quarante ans d'IVG : un droit fondamental à défendre

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - Google : le géant du Net bientôt scindé en deux ?

En savoir plus

FOCUS

Bien qu'ébranlée, la protestation citoyenne se poursuit à Hong Kong

En savoir plus

TECH 24

Oculus Rift : la vie des autres

En savoir plus

REPORTERS

Liban : Chebaa au cœur de la poudrière

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Djilali Benchabane, spécialiste du Moyen-Orient et du Golfe arabo-persique

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 31/10/2011

Du matériel américain utilisé pour surveiller les internautes en Syrie

Des hackers s’interrogent sur l’utilisation de matériel américain en Syrie pour surveiller le web. Mitt Romney mène sa campagne pour la présidentielle américaine sur la toile. Et un jeune Espagnol jongle en résolvant un Rubik’s cube.

Du matériel américain utilisé pour surveiller les internautes en Syrie

Des technologies américaines sont-elles utilisées par la Syrie pour contrôler Internet ? La question est prise très au sérieux par Washington. Le Département d’Etat vient de lancer une enquête sur des accusations provenant de Telecomix, un groupe de pirates informatiques.

Ce collectif fondé par des hackers suédois dit avoir piraté l’agence syrienne des télécommunications en août dernier. Et les données récoltées semblent indiquer que du matériel fabriqué par Blue Coat, une entreprise californienne, serait utilisé par Damas pour censurer Internet.

La société, elle, nie avoir vendu de tels équipements à la Syrie. Des sanctions adoptées en 2004 interdisent en effet l'exportation de produits américains dans le pays, à l’exception de nourriture et de médicaments. Mais il n’est pas exclu que le matériel ait transité par des intermédiaires, les produits de Blue Coat étant en vente libre sur Internet.

Arturo Filastò, un informaticien italien, a quant à lui analysé les données mises en ligne par Telecomix. Il en a tiré ce graphique montrant les catégories de sites bloqués grâce à ces technologies américaines. Parmi elles, de la publicité, de la pornographie, mais aussi les réseaux sociaux et les portails de partage vidéos qu’utilisent les cyberdissidents pour se mobiliser et témoigner de la situation dans le pays.

Et pour les aider à échapper à la surveillance des autorités, plusieurs groupes de hackers se sont mis au service des activistes syriens. Début septembre, Telecomix avait ainsi brièvement redirigé le trafic Internet du pays vers ce site. Des pages contenant des conseils techniques pour sécuriser leurs communications en ligne.

 

Présidentielle américaine : Mitt Romney s’active en ligne

La campagne de Mitt Romney bat son plein actuellement en vue d’obtenir l’investiture républicaine pour l’élection présidentielle américaine qui se déroulera en novembre 2012. Une campagne qui se déroule en grande partie sur la toile pour tenter de convaincre le plus grand nombre d’électeurs possible.

L’équipe de l’ancien gouverneur du Massachusetts a ainsi lancé en juin dernier un site pour critiquer le bilan de l’actuel président des Etats-Unis, Barack Obama. Baptisé « Obama isn’t working », « Obama ne marche pas » en français, il met à disposition des internautes de nombreuses vidéos comme celles-ci fustigeant le travail du président sortant ou raillant son incapacité à remettre l’économie du pays sur les bons rails.

Mais Obama n’est pas la seule personnalité politique à être dans le collimateur du candidat mormon. Romney a en effet récemment mis en ligne le site « careerpolitician.com » qui s’en prend ouvertement à un de ses adversaires dans la course à l’investiture républicaine : Rick Perry. Ce dernier est ainsi qualifié de politicien professionnel qui n’a jamais été confronté à l’économie réelle et qui n’a donc pas l’expérience nécessaire pour diriger le pays. Un site sur lequel on trouve également des vidéos de campagne soulignant, comme ici, les différences de programme entre Perry et Romney, notamment en ce qui concerne la lutte contre le chômage.

Une attaque contre un membre de son propre parti qui pourrait faire tache d’huile au moment où le comité national républicain tente, lui, de faire la promotion sur la toile de l’ensemble des candidats issus des rangs conservateurs. L’organisme en charge de diriger le Parti républicain au niveau national mène en effet actuellement une campagne anti-Obama très agressive en ligne, le président étant accusé, entre autres, de plus s’occuper de sa réélection l’an prochain que des problèmes des citoyens américains.

 

Webcams sur la Statue de la Liberté

Des webcams pour son 125e anniversaire célébré cette semaine. La statue de la Liberté va être dotée de cinq caméras qui retransmettront en direct, 24h sur 24 et 7 jours sur 7, des images prises depuis sa torche. Elles présenteront sous des angles inédits ce monument offert par le gouvernement français aux Etats-Unis pour marquer l’amitié entre les deux pays. L’une des webcams, notamment, offrira une vue imprenable à 360° de la baie de New York et d’Ellis Island.


La tendance du jour sur les réseaux sociaux

La chaîne de supermarchés Cora, cible de la colère des internautes français. Sur Twitter, de nombreux internautes ont en effet pris la défense d’Anne-Marie, une caissière menacée de licenciement. Son tort : avoir récupéré un ticket de caisse abandonné par une cliente. Le coupon offrait une promotion dans un fast-food que l’employée comptait utiliser pour faire plaisir à son fils. Accusée de vol par sa direction, elle a écopé d’un rappel à la loi et a failli perdre son emploi. Indignés, des centaines d’internautes ont pris d’assaut la page Facebook de l’entreprise qui a finalement décidé d’abandonner la procédure de licenciement.

 

Vidéo du jour

Jongler avec trois Rubik’s cube tout en en résolvant un… c’est l’exploit étonnant que propose de découvrir dans cette vidéo David Calvo, un jeune Espagnol spécialiste du célèbre casse-tête géométrique. Une démonstration originale qui remporte un franc succès sur la toile et qui a déjà été visionnée plusieurs centaines de milliers de fois sur les sites de partage.

 


 

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

27/11/2014 Réseaux sociaux

La communauté afro-américaine appelée au boycott du "Black Friday"

Au sommaire de cette édition : aux États-Unis, la communauté noire est invitée à boycotter la journée du "Black Friday" ("vendredi noir"); un compte Twitter raconte le quotidien...

En savoir plus

26/11/2014 Réseaux sociaux

Ferguson : le web réagit à l'annonce du grand jury

Au sommaire de cette édition : la Toile américaine dénonce la décision du grand jury dans l’affaire Michael Brown; le suicide d’une infirmière en Inde indigne les internautes; et...

En savoir plus

25/11/2014 Réseaux sociaux

La Toile réagit à la mort d'un jeune garçon aux États-Unis

Au sommaire de cette édition : les internautes américains expriment leur émotion après la mort d’un garçon de 12 ans; la Toile sri lankaise se prépare pour la présidentielle de...

En savoir plus

24/11/2014 Réseaux sociaux

Un livre sur la poupée Barbie indigne la Toile américaine

Au sommaire de cette édition : un livre sur la poupée Barbie suscite la polémique aux Etats-Unis; l’omniprésence de personnes costumées à Time Square indispose la mairie de New...

En savoir plus

22/11/2014 Réseaux sociaux

Les drones, des jouets qui peuvent être dangereux

Depuis le mois dernier, une vingtaine de survols illégaux de centrales nucléaires par des drones ont été comptabilisés en France, sans que les coupables soient arrêtés. Pour les...

En savoir plus