Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Ebola : la Côte d'Ivoire ferme ses frontières avec la Guinée et le Liberia

    En savoir plus

  • La Libye renonce à accueillir la Coupe d'Afrique des nations en 2017

    En savoir plus

  • Montebourg : la France "ne peut plus se laisser faire" face à l'Allemagne

    En savoir plus

  • Vidéo : destruction de la maison d'un membre du Hamas à Hébron

    En savoir plus

  • Trafic aérien interdit au-dessus du volcan Bardarbunga

    En savoir plus

  • À Kiev, Angela Merkel défend "l'intégrité territoriale" de l'Ukraine

    En savoir plus

  • RD Congo : les victimes du "colonel 106" racontent leur calvaire

    En savoir plus

  • Les deux nouveaux satellites Galileo placés sur la mauvaise orbite

    En savoir plus

  • Le Hamas signe la demande d’adhésion palestinienne à la CPI

    En savoir plus

  • 2e division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

    En savoir plus

  • Attentat-suicide meurtrier contre le QG des renseignements à Bagdad

    En savoir plus

  • Gaza : intensification des frappes après la mort d’un enfant israélien

    En savoir plus

  • Meurtre de James Foley : Washington n'exclut pas de frapper l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

Asie - pacifique

Tous les vols de la compagnie Qantas annulés en raison d'un conflit social

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/10/2011

"Les avions seront cloués au sol aussi longtemps qu'il faudra pour résoudre la situation actuelle", a indiqué samedi Alan Joyce, patron de la compagnie australienne Qantas. La grève, qui dure depuis plusieurs mois, a déjà coûté 51,2 millions d'euros.

AFP - La compagnie aérienne australienne Qantas a décidé samedi de clouer au sol tous les avions de sa flotte, suspendant ainsi ses vols intérieurs comme internationaux, tant que ne sera pas résolu un conflit social qui affecte son activité depuis des semaines.

Tous les vols de la compagnie sont annulés à partir de ce samedi à 06H00 GMT, a indiqué Qantas dans un communiqué, la direction ayant décidé l'arrêt provisoire de son activité, déjà très perturbée par un mouvement de grève.

Les employés engagés dans le mouvement social se verront interdire l'accès à l'entreprise partir de lundi matin, ce qui oblige Qantas à "maintenir tous ses avions au sol", a indiqué la compagnie aérienne.

"Les appareils actuellement en vol iront à destination. Toutefois il n'y aura plus un seul nouveau vol domestique ou international où que ce soit dans le monde", a indiqué la compagnie.

"Les avions seront cloués au sol aussi longtemps qu'il faudra pour que la situation actuelle prenne fin" a indiqué le patron de Qantas Alan Joyce lors d'une conférence de presse convoquée à la va-vite, ajoutant qu'il ne pouvait opter pour une "issue facile" en accédant aux demandes des syndicats.

"Cela détruirait Qantas à long terme," a-t-il affirmé.

"Je prends cette décision incroyable (...), une décision très difficile de clouer les avions de cette compagnie au sol", a encore déclaré M. Joyce.

Quelque 70.000 passagers sont concernés et quelque 600 vols sont ainsi annulés, une décision qui concerne 108 avions et 22 aéroports, a précisé Qantas.

Le ministre australien des Transports Anthony Albanese s'est déclaré samedi "très inquiet" de cette décision, affirmant devant des journalistes que son gouvernement allait tout mettre en oeuvre pour résoudre ce conflit social.

La veille lors de l'assemblée générale des actionnaires, la compagnie aérienne avait indiqué que les mouvements de grève de ces dernières semaines lui avaient coûté 68 millions de dollars australiens (51,2 millions d'euros).

Ses techniciens, son personnel au sol et ses pilotes réclament des augmentations de salaires et contestent le plan de redéploiement de Qantas, qui veut concentrer ses activités internationales sur la région Asie-Pacifique.

Un ralentissement volontaire des rythmes de travail et le refus des techniciens de maintenance d'effectuer des heures supplémentaires ont causé une accumulation de retards que la compagnie ne peut plus rattraper, avait indiqué la direction vendredi.

Première publication : 29/10/2011

COMMENTAIRE(S)