Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

DÉBAT

La capitale française fait-elle le pari des arts ?

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 31/10/2011

Égypte : deux blogueurs convoqués par la cour martiale

Deux blogueurs égyptiens risquent d’être poursuivis par la justice militaire. Les internautes américains se mobilisent pour Scott Olsen, un « indigné » blessé pendant une manifestation. Et le studio taiwanais NMA parodie la publication de la biographie de Steve Jobs.

Égypte : deux blogueurs convoqués par la cour martiale

Deux cybermilitants égyptiens pourraient être poursuivis par la justice militaire. Alaa Abdel Fattah, l'un des blogueurs les plus influents du pays, a été placé en détention pour 15 jours. Il avait été convoqué dimanche devant une cour martiale avec l'activiste Bahaa Sabre qui a lui été libéré sous caution.

Ils ont tous les deux refusé d'être interrogés par un procureur militaire dans le cadre d'une enquête sur les violences qui avaient éclaté le 9 octobre lors d'une manifestation copte au Caire. Des affrontements qui avaient fait au moins 25 morts et plus de 300 blessés. Ce jour-là, les deux hommes avaient aidé les protestataires en conduisant des blessés à l’hôpital.

Sur Twitter, Alaa Abdel Fattah a affirmé qu’il allait probablement être accusé d’incitation à la violence et destruction de bien public. La justice dit détenir des preuves vidéo qui lui auraient été fournies par un blogueur pro-Moubarak surnommé « Ahmed Spider ». Dans une vidéo postée en ligne, il accuse notamment Abdel Fattah d'avoir pris part aux violences du 9 octobre.

Et la convocation de ces deux cybermilitants semble relancer une campagne en ligne contre les procès militaires en Egypte. Selon des activistes qui accusent l'armée d'avoir gardé les réflexes répressifs de l'ancien régime, près de 12 000 civils ont dû comparaître devant une cour martiale depuis la chute d’Hosni Moubarak. Parmi eux, le blogueur Maikel Nabil Sanad. Condamné à trois ans de prison pour avoir critiqué l'armée, il est en grève de la faim depuis le 23 août pour protester contre sa condamnation.

 

Scott Olsen, le « martyr » des indignés américains

Grièvement blessé à la tête par un projectile vraisemblablement tiré par les forces de l’ordre au cours de la dispersion d’une manifestation des « indignés » à Oakland, en Californie, le 25 octobre, Scott Olsen est devenu, malgré lui, le symbole de la répression policière dont sont victimes ceux qui protestent contre les excès de la finance depuis plus d’un mois aux Etats-Unis.

Plusieurs vidéos filmées quelques instants seulement avant qu’Olsen soit blessé ont ainsi rapidement été mises en ligne. On y voit ce vétéran de la guerre d’Irak de 24 ans en treillis militaire protester pacifiquement à proximité d’un cordon de police. Des images qui ne permettent pas d’identifier clairement l’auteur du tir qui a touché le jeune homme mais qui, selon ses supporters, démontrent qu’il n’a jamais provoqué les forces de l’ordre et que les brutalités qu’il a subit étaient donc injustifiées.

La mobilisation en sa faveur n’a donc pas tardé à s’organiser sur la toile. Un groupe Facebook baptisé « We are all Scott Olsen » a ainsi été créé pour que les internautes puissent apporter leur soutien au jeune homme dont l’état s’est stabilisé mais qui est encore à l’hôpital. Une page qui compte près de 9 000 membres et dont l’objectif est de dénoncer la violente répression exercée par les forces de l’ordre contre les activistes du mouvement « Occupy Wall Street » démarré à New York et qui s’étend désormais à tout le pays.

Le site « Occupy together » qui se présente comme une vitrine de tous les mouvements « d’indignés » nés aux Etats-Unis a, lui, appelé les manifestants à organiser des veillées à la bougie pour afficher leur solidarité avec Olsen. Un appel largement suivi partout dans le pays comme l’illustrent ces images.

De leur côté, les associations d’anciens combattants ont elles aussi décidé d’agir en lançant des collectes de dons en ligne pour payer les frais médicaux du jeune homme. Et signe que cette affaire ne laisse personne indifférent sur la toile, un membre des Anonymous, le collectif informel de pirates informatiques, proposerait une récompense de 1000 dollars pour toute information permettant d’identifier le policier coupable d’avoir tiré sur Scott Olsen.

 

Grossir pour maigrir

Drew Manning, un professeur américain de fitness, s’est lancé un défi improbable le 7 mai dernier : prendre le plus de poids possible pendant 6 mois pour ensuite entamer un régime drastique sur une nouvelle période de 6 mois et ainsi démontrer aux internautes à quel point il est facile de perdre ses kilos en trop. Une idée étonnante destinée à aider ceux qui le souhaitent à retrouver la forme et prouver qu’avec un peu de temps et de volonté, il est possible de se sculpter un corps de rêve.

 

Tricots pour pingouins mazoutés

Des centaines d’oiseaux ont été touchés par la marée noire provoquée par le naufrage, il y a deux semaines, d’un porte-contenaires dans une zone à la biodiversité très riche dans le nord de la Nouvelle-Zélande. Pour tenter de limiter les effets de cette catastrophe écologique, un magasin de tricot local, a appelé les internautes à confectionner des petits pulls pour les pingouins mazoutés. Des vêtements en laine qui doivent permettre de réchauffer les animaux en attendant qu’ils reprennent des forces après avoir été nettoyé par les équipes de secours.

 

Vidéo du jour

Le studio taiwanais NMA, spécialiste des animations vidéos parodiant l’actualité, a créé ce clip décalé à l’occasion de la publication de la biographie de Steve Jobs, le co-fondateur d’Apple décédé début octobre. Une vidéo amusante qui illustre les principales anecdotes et révélations qui figurent dans l’ouvrage de Walter Isaacson comme sa volonté farouche de détruire le système d’exploitation de Google, Android.

 

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

21/10/2014 Réseaux sociaux

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

Au sommaire de cette édition : des costumes "Ebola" commercialisés pour Halloween choquent la Toile américaine; le "donut selfie" est la nouvelle tendance en vogue sur les...

En savoir plus

18/10/2014 Réseaux sociaux

Data centers : un coût énergétique trop élevé

Depuis deux ans, des habitants de La Courneuve, dans la banlieue nord de Paris, vivent avec un data center en face de chez eux. Ils sont inquiets car ce bâtiment, qui héberge des...

En savoir plus

20/10/2014 Réseaux sociaux

Ebola : une campagne contre la stigmatisation des Africains

Au sommaire de cette édition : des Africains dénoncent la stigmatisation dont ils sont victimes face à Ebola; un mannequin de vitrine suscite la polémique en Nouvelle-Zélande; et...

En savoir plus

17/10/2014 Réseaux sociaux

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

Au sommaire de cette édition : les internautes volent au secours d’une infirmière américaine infectée par Ebola; une vaste opération policière menée en Europe suscite la...

En savoir plus

16/10/2014 Réseaux sociaux

Kim Jong-Un réapparaît et devient la risée du web

Au sommaire de cette édition : Kim Jong-un devient la risée du web après sa réapparition en public; une chaîne australienne de supermarchés est au cœur d'une vive polémique;...

En savoir plus