Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"On ne revient jamais vraiment d'Auschwitz"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La victoire de Syriza fait rêver l'extrême gauche et le Front national

En savoir plus

FOCUS

Ukraine : la situation s'enlise à l'Est

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Spécial Grèce : Dimitris Kourkoulas et Yiorgos Tsipras

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Taux de croissance en Chine : "7,4%, c'est un taux de croissance dont on rêverait!"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ray Lema, musicien engagé

En savoir plus

DÉBAT

Sport féminin : comment améliorer la visibilité des sportives dans les médias ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Sport féminin : comment améliorer la visibilité des sportives dans les médias ? (partie 1)

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Terrorisme en Europe : comment concilier sécurité et libertés ?

En savoir plus

Afrique

Plusieurs civils périssent après un bombardement de l'armée kényane

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/10/2011

Au moins cinq civils ont été tués et des dizaines d'autres blessés dimanche dans le sud de la Somalie, lors d'un bombardement mené par l'armée kényane. Le Kenya poursuit son opération militaire contre les islamistes Shebab dans la région.

AFP - Cinq civils dont trois enfants et une femme ont été tués dans un raid aérien kényan dimanche à Jilib, au sud de la Somalie, selon un nouveau bilan donné lundi par l'organisation Médecins sans frontières (MSF) présente sur place.

Le précédent bilan donné par MSF dimanche faisait état de trois morts.

"Le bilan est de 5 morts maintenant selon nos chiffres, dont 3 enfants, une femme et un homme", a affirmé au téléphone à l'AFP Gautam Chapperjee, chef de la mission MSF Hollande pour la Somalie.

Les trois enfants ont été tués dans l'explosion d'une bombe sur le camp de personnes déplacées de Jilib dimanche, un homme est mort à l'hôpital MSF de Marare, à 50 km de Jilib, où il avait été emmené, et une femme est décédée pendant son transfert vers l'hôpital de Mogadiscio, a précisé M. Chapperjee.

"Nous soignons en ce moment dans notre hôpital de Marare 31 enfants, 9 femmes et 4 hommes blessés par des éclats de bombe", a encore déclaré M. Chapperjee.

L'armée kényane a revendiqué avoir mené un raid aérien contre Jilib, une localité contrôlée par les insurgés islamistes shebab, mais elle affirme que cette attaque a visé des cibles militaires et a tué 10 combattants shebab, à l'exclusion de toute victime civile.

L'armée kényane est entrée en Somalie le 14 octobre, selon son haut commandement, avec le soutien de son aviation, afin de neutraliser les insurgés shebab qui contrôlent la plus grande partie du sud et du centre de ce pays sans gouvernement central depuis vingt ans.

Le gouvernement kényan accuse les shebab d'avoir violé son intégrité territoriale, notamment lors d'une série d'enlèvement de quatre Européennes dans le nord-est du Kenya ces dernières semaines. Les shebab nient toute responsabilité dans ces enlèvements.

Première publication : 30/10/2011

  • SOMALIE - KENYA

    Les Shebab appellent leurs forces au Kenya à attaquer

    En savoir plus

  • SOMALIE

    Des pirates somaliens jugés pour la première fois en France

    En savoir plus

  • SOMALIE

    La Française Marie Dedieu, enlevée au Kenya, est décédée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)