Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: un terrorisme pas si "résiduel"

En savoir plus

DÉBAT

Sommet de l'ONU sur le climat : nouvelle conférence, nouvel élan ?

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : la coalition passe à l'offensive

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : longtemps frileuse, la Turquie prête à s'engager

    En savoir plus

  • Les Français jihadistes présumés sont rentrés de Turquie sans être arrêtés

    En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Frappes contre l’EI en Syrie : "Ce n'est pas le combat de l'Amérique seule"

    En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Rama Yade : "C'est une guerre entre la civilisation et la barbarie"

    En savoir plus

  • Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

Asie - pacifique

Les vols de Qantas reprennent après deux jours d'interruption

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/10/2011

Après une interruption totale du trafic durant deux jours, les vols de la compagnie aérienne australienne Qantas ont repris ce lundi. L'instance d'arbitrage convoquée dimanche par le gouvernement australien a ordonné la fin de la grève.

AFP - La compagnie australienne Qantas a repris ses opérations lundi après la décision d'une instance d'arbitrage d'ordonner l'arrêt du conflit social qui a affecté des dizaines de milliers de passagers au cours des dernières semaines, a constaté un journaliste de l'AFP.

Un Airbus A380 a décollé de l'aéroport international de Sydney vers 14H00 locales (03H00 GMT) pour une destination inconnue où il embarquera des centaines de passagers, a indiqué un porte-parole de la compagnie à l'AFP.

Des personnels au sol de Qantas avaient auparavant assuré qu'il s'agissait d'un vol commercial à destination de Los Angeles.

Plusieurs milliers de voyageurs restaient bloqués lundi à Hong Kong, Londres ou Los Angeles, ainsi que dans tous les grands aéroports australiens.

D'autres vols devraient rapidement suivre mais Alan Joyce, le directeur de la compagnie, a prévenu que le retour du trafic à la normale n'interviendrait pas avant mardi.

Déterminé à faire plier les syndicats, Alan Joyce avait cloué au sol tous ses avions à partir de samedi 06H00 GMT, annulant 447 vols à partir de 22 aéroports dont Hong Kong, Singapour, Londres, ou encore Los Angeles, et bloquant 70.000 clients.

Cette décision exceptionnelle a été cassée dimanche par les trois membres d'une instance d'arbitrage mandatée par le gouvernement pour mettre un terme au bras-de-fer entre la direction et les syndicats.

Les médiateurs ont ordonné la fin du lock-out, et donc la reprise immédiate des vols, ainsi que l'arrêt du mouvement de grève et du gel des heures supplémentaires des salariés grévistes.

Les techniciens, personnels au sol et pilotes de Qantas réclament des augmentations de salaires et contestent le plan de redéploiement de la compagnie, qui veut concentrer ses activités internationales sur la région Asie-Pacifique.

Un ralentissement volontaire des rythmes de travail et le refus des techniciens de maintenance d'effectuer des heures supplémentaires avaient causé ces dernières semaines une importante accumulation de retards, selon la direction.

Après la décision de l'instance d'arbitrage, les partenaires sociaux ont 21 jours pour s'entendre.

Première compagnie australienne et dixième dans le monde en terme de passagers transportés, Qantas avait indiqué avant l'immobilisation de ses avions que ces mouvements de grève lui avaient coûté 68 millions de dollars australiens (51,2 millions d'euros).

Mais le conflit inquiétait tout le pays austral de 22 millions d'habitants où 500.000 personnes vivant directement du tourisme ont déjà souffert cette année de catastrophes naturelles et de taux de change défavorables.

"Trop, c'est trop !", s'était indigné samedi le directeur de l'organisme australien Tourism and Transport Forum (TTF) John Lee, exhortant le gouvernement à intervenir pour faire cesser le conflit.

 

Première publication : 31/10/2011

  • AUSTRALIE

    L'instance d'arbitrage ordonne la fin du mouvement social chez Qantas

    En savoir plus

  • AUSTRALIE

    Tous les vols de la compagnie Qantas annulés en raison d'un conflit social

    En savoir plus

  • FRANCE - TRANSPORTS

    La direction d'Air France espère maintenir 80 % des vols

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)