Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Croissance : l'Insee prévoit embellie en 2015

En savoir plus

DÉBAT

Rapprochement États-Unis - Cuba : la fin du castrisme ?

En savoir plus

DÉBAT

Russie : Poutine sous pression en pleine crise du rouble

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Albert Ebossé : Une contre autopsie du joueur camerounais conclut à un assassinat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Russie: il ne faut pas pas vendre la peau de l'ours

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Retour à la terre, avec le paysan-philosophe Pierre Rabhi

En savoir plus

POLITIQUE

France : "La principale opposition au gouvernement, c’est le groupe socialiste !"

En savoir plus

POLITIQUE

France : "On est dans une séquence du quinquennat très difficile"

En savoir plus

FOCUS

Journée internationale des migrants : l'Italie confrontée à de plus en plus d'enfants

En savoir plus

Afrique

L'universitaire Abdel Rahim Al-Kib élu Premier ministre par intérim

Vidéo par Cécile GALLUCCIO

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/11/2011

Élu dès le premier tour par les membres du Conseil national de transition (CNT), Abdel Rahim Al-Kib, originaire de Tripoli, est devenu ce lundi le Premier ministre libyen. Il devra former un gouvernement intérimaire d'ici un mois.

AFP - L'universitaire Abdel Rahim al-Kib, originaire de Tripoli, a été élu lundi soir Premier ministre du gouvernement de transition en Libye par les membres du Conseil national de transition (CNT), selon un journaliste de l'AFP sur place.

M. al-Kib a été élu au premier tour parmi cinq candidats après avoir recueilli 26 voix sur 51 votants.

Le vote a débuté aux alentours de 19H40 (17H40 GMT), le président du CNT, Moustapha Abdeljalil, étant le premier à déposer son bulletin dans l'urne.

"Ce vote prouve que les Libyens sont capables de construire leur avenir", a lancé M. Abdeljalil après avoir voté.

Dix candidat étaient en lice dimanche, cinq se sont retirés lundi, dont Abdel Hafez Ghoga, le vice-président du CNT.

Les quatre autres candidats étaient Ali Tarhouni, "ministre" du Pétrole et des Finances de l'exécutif provisoire, Idriss Abou Fayed, ancien opposant emprisonné sous le régime de Mouammar Kadhafi, Ali Zidane, représentant du CNT en Europe, et Moustapha al-Rojbani, un universitaire installé à l'étranger.

Le chef de l'exécutif précédent, Mahmoud Jibril, avait indiqué qu'il ne comptait pas faire partie du gouvernement de transition, ni se présenter lors des différentes élections à venir.

Moustapha al-Rojbani, originaire de la ville de Rojban, dans les montagnes de Nefoussa, est arrivé en deuxième position avec 19 voix, tandis que M. Tarhouni n'a obtenu que 3 voix.

Un deuxième tour était prévu entre les deux candidats ayant reçu le plus grand nombre de suffrages si aucun candidat n'obtenait la majorité.

Les membres du CNT ont procédé au vote dans une salle de réunion d'un local situé dans le sud de Tripoli, qui fait office de siège de l'exécutif provisoire.

Selon la feuille de route annoncée par le CNT, un gouvernement intérimaire doit être formé au plus tard un mois après l'annonce de la libération du pays, dont la proclamation officielle a eu lieu le 23 octobre.

Des élections constituantes doivent avoir lieu parallèlement dans un délai de huit mois maximum, suivies d'élections générales un an après au plus tard.

Première publication : 31/10/2011

  • LIBYE

    L'Otan met fin à sa mission en Libye

    En savoir plus

  • LIBYE

    Le CNT se dit déterminé à juger les meurtriers de Mouammar Kadhafi

    En savoir plus

  • LIBYE

    À Benghazi, le CNT proclame la libération de la Libye

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)