Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

France - loi travail : la bataille s'engage au Parlement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

François Ier, l'empreinte d'un roi

En savoir plus

FOCUS

Migrants : l'Autriche lance des travaux pour clôturer sa frontière avec l’Italie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Gérald de Palmas se dévoile dans son nouvel album "La beauté du geste"

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Loi Travail : le gouvernement ira-t-il jusqu'au bout ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Brésil : WhatsApp bloqué pendant 72h

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Alep sous les bombes, un compte twitter pour informer

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'interminable chaos irakien"

En savoir plus

LE DÉBAT

Syrie : Alep, ville martyre, symbole d'une guerre sans fin (partie 1)

En savoir plus

EUROPE

Paris et Berlin demandent une feuille de route pour l'application de l'accord de Bruxelles

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/11/2011

Après l'annonce d'un référendum sur l'application du plan européen de sauvetage de la Grèce, la France et l'Allemagne sont déterminées à faire appliquer les mesures définies à Bruxelles et appellent à l'établissement d'une feuille de route.

AFP - Nicolas Sarkozy et Angela Merkel se sont déclarés mardi "déterminés" à faire appliquer le plan de sauvetage de la Grèce, menacé par l'annonce surprise du Premier ministre grec, Georges Papandreou, de le soumettre à référendum à son pays, a annoncé l'Elysée.

Dans un entretien téléphonique, le président français et la chancelière allemande ont également souhaité l'adoption "rapidement" d'une "feuille de route" pour assurer l'application de ce plan, a poursuivi l'Elysée dans un communiqué.

Les deux dirigeants sont également convenus de se retrouver mercredi après-midi à Cannes, d'abord avec le FMI et l'UE, puis avec les autorités grecques, à la veille du sommet du G20.

L'annonce de M. Papandréou, tout juste cinq jours après la présentation de ce plan de sauvetage, a fait dévisser les bourses mardi, et ravivé les craintes d'une faillite de la Grèce et d'un éclatement de la zone euro.

La France et l'Allemagne "sont déterminées à assurer avec leurs partenaires européens la pleine mise en oeuvre, dans les meilleurs délais, des décisions adoptées par le sommet, qui sont aujourd'hui plus que jamais nécessaires", écrit la présidence française.

Détaillant les mesures prises pour la Grèce (financement à hauteur de 100 milliards, abandon de 50% de la dette détenue par des créanciers privés), les deux pays "souhaitent que, en consultations avec leurs partenaires européens ainsi que le FMI, une feuille de route puisse être rapidement arrêtée pour assurer l'application de cet accord".

Nicolas Sarkozy et Angela Merkel "ont convenu de se retrouver à Cannes le mercredi 2 novembre dans l'après-midi pour une réunion de consultation avec les institutions européennes et le FMI ainsi que pour une réunion avec les autorités grecques, afin de prendre toutes les mesures nécessaires pour la mise en oeuvre dans les meilleurs délais de l'accord conclu le 27 octobre à Bruxelles".

Première publication : 01/11/2011

  • MARCHÉS

    L'annonce du référendum grec fait plonger les Bourses mondiales

    En savoir plus

  • GRÈCE

    Les Grecs devront se prononcer par référendum sur le plan d'aide européen

    En savoir plus

  • CRISE FINANCIÈRE

    "La crise de la dette provoque une Europe à deux vitesses"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)