Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Quand les anti-IVG accusaient la rescapée Simone Veil de promouvoir le "génocide""

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Exclusif : Marzouki met en garde les Tunisiens contre la "tentation extrémiste"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Essebsi : "Ennahda a organisé la campagne de Marzouki"

En savoir plus

REPORTERS

France : le FN à l’épreuve du terrain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean-Christophe Moreau, co-auteur de "Islamophobie : la contre-enquête"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Charlotte Gainsbourg : "Je n'aurais pas pu être autre chose qu’actrice"

En savoir plus

BILLET RETOUR

Liban : Beyrouth, entre souvenir et amnésie

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Hollande à Florange : un retour sous tension

En savoir plus

FOCUS

Violences conjugales : la France s'attaque à la source du fléau

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 07/11/2011

Prolifération d’armes en Libye

La prolifération d’armes en Libye suscite des inquiétudes dans le pays. Les hommes se laissent pousser la moustache en Novembre contre le cancer de la prostate. Et un parapentiste entre en collision avec un aigle au-dessus de l’Himalaya indien.

Prolifération d’armes en Libye

Des caisses de munitions vides qui jonchent le sol. Ces photos ont été prises par la journaliste Anissa Naouai la semaine dernière à Tripoli. Un arsenal ayant appartenu à l’armée du colonel Kadhafi qui se retrouve aujourd’hui dans la nature. Une situation qui inquiète le Conseil national de transition qui a appelé la population à lui remettre les armes en sa possession.

Objectif : désarmer le pays après huit mois d’insurrection et de guerre civile. Mais comme le montre cette vidéo diffusée en ligne par l’OTAN, les fusils d’assaut restent monnaie courante dans les rues de la capitale libyenne. Beaucoup comme Osama Omar Alwani, un mécanicien de profession, affirment en effet ne pas être prêts à rendre leurs armes tant que la Libye n’aura pas retrouvé une certaine stabilité.

Autre source d’inquiétude pour la communauté internationale : les armes lourdes qui pourraient tomber entre de mauvaises mains. Des entrepôts ont en effet été laissés sans surveillance comme ici, près de Syrte, où des chercheurs de Human Rights Watch ont inspecté deux hangars non sécurisés le 22 octobre dernier. Ils y ont notamment trouvé des caisses vides ayant contenu une trentaine de SA-24, des missiles antiaériens de fabrication russe capables d'abattre un avion civil en plein vol.

Des pillages qui font craindre une propagation d’armes de tout calibre dans la région. Sur le site « Sahel intelligence », Sam Benshimon, affirme ainsi que des mercenaires maliens employés par Kadhafi ont quitté la Libye avec leur arsenal. Des combattants bien armés qui, selon cet ancien lieutenant de l’armée israélienne, constituent une cible de recrutement idéale pour la branche maghrébine d’Al Qaïda.

 

« Movember », le mois de la moustache

Se laisser pousser la moustache en novembre pour la bonne cause… C’est l’idée qu’ont eue les instigateurs du mouvement « Movember », une contraction en anglais des mots moustache et novembre. Objectif : attirer l’attention des internautes sur le cancer de la prostate, le plus courrant chez les hommes, et récolter des fonds pour faire avancer la recherche contre cette maladie.

Une initiative qui, comme l’explique le site officiel de l’opération, s’est largement inspirée des campagnes de sensibilisation au cancer du sein menée sur la toile ces dernières années et qui espère que la moustache deviendra, à l’image du désormais célèbre ruban rose, le symbole universel de la lutte contre le cancer de la prostate.

Une campagne soutenue par certains géants du web à commencer par Google. La société de Mountain View a ainsi mis en ligne cette vidéo pour présenter l’opération « Movember » et inciter les représentants de la gent masculine à se laisser pousser la moustache. Un clip qui rappelle que les internautes ont les moyens de faire avancer la recherche en se mobilisant massivement et en effectuant des dons à l’occasion de cet événement.

Et l’opération semble dores et déjà porter ses fruits à en croire les très nombreuses vidéos et autres photos qui circulent sur la toile et qui montrent des hommes arborer un début de moustache ou se raser une dernière fois avant de la laisser pousser pendant tout le mois de novembre.

Enfin, si l’opération « Movember » focalise son attention sur une maladie qui ne touche que les hommes, les femmes sont bien évidemment invitées à soutenir le mouvement en portant de fausses moustaches ou tout simplement en supportant pendant un mois, comme dans cette vidéo humoristique, les irritations provoquées par les baisers moustachus de leur compagnon.

 

La migration des ours polaires en direct sur le Web

Suivre grâce à des webcams la migration des ours polaires dans le nord du Canada. C'est ce que propose un programme mis en place dans la toundra qui entoure la ville de Churchill. Chaque année, des centaines d'ours s'y réunissent et attendent que la baie d'Hudson gèle avant de partir à la chasse aux phoques. Mais comme l'an dernier, la banquise semble prendre du temps à se former, ce qui réduit leur période de chasse. L'ours blanc est en effet une espèce directement menacée par le réchauffement climatique et la fonte des glaces.

 

La tendance du jour sur les réseaux sociaux

La devise nationale américaine « In God We Trust », ou « En Dieu nous croyons » en français, a fait ces derniers jours partie des termes les populaires sur les réseaux sociaux au Etats-Unis. La Chambre des représentants a en effet voté mardi pour encourager l'usage de cette phrase imprimée sur tous les billets de banques américains. Une résolution symbolique proposée par les républicains qui devrait trouver écho auprès de la base religieuse du parti conservateur mais que de nombreux internautes estiment inutile. Beaucoup considèrent en effet que leurs représentants politiques auraient mieux fait de consacrer leur temps à créer des emplois dans le pays.

 

Vidéo du jour

L’auteur de cette vidéo a eu droit a une grosse frayeur. Comme on peut le voir ici, le jeune homme effectuait un vol en parapente au dessus de l’Himalaya indien lorsqu’il a été percuté par un aigle qui s’est retrouvé piégé dans sa voile. S’en est alors suivi une longue chute en partie freinée par le parachute de secours du parapentiste. Une mésaventure qui s’est finalement bien terminée, le jeune homme finissant sa course folle dans des arbres, sans avoir subi de blessure.

 


 

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

25/11/2014 Réseaux sociaux

La Toile réagit à la mort d'un jeune garçon aux États-Unis

Au sommaire de cette édition : les internautes américains expriment leur émotion après la mort d’un garçon de 12 ans; la Toile sri lankaise se prépare pour la présidentielle de...

En savoir plus

24/11/2014 Réseaux sociaux

Un livre sur la poupée Barbie indigne la Toile américaine

Au sommaire de cette édition : un livre sur la poupée Barbie suscite la polémique aux Etats-Unis; l’omniprésence de personnes costumées à Time Square indispose la mairie de New...

En savoir plus

22/11/2014 Réseaux sociaux

Les drones, des jouets qui peuvent être dangereux

Depuis le mois dernier, une vingtaine de survols illégaux de centrales nucléaires par des drones ont été comptabilisés en France, sans que les coupables soient arrêtés. Pour les...

En savoir plus

21/11/2014 Réseaux sociaux

La Toile témoigne de la tempête de neige aux États-Unis

Au sommaire de cette édition : la Toile témoigne de la tempête de neige qui s’est abattue sur la région de Buffalo; l’expert auto-proclamé en séduction Julien Blanc s’attire les...

En savoir plus

20/11/2014 Réseaux sociaux

Des Kényans appellent les femmes à la décence

Au sommaire de cette émission : au Kenya, une partie des internautes appelle les femmes à s’habiller avec décence; des stars australiennes se mobilisent contre la détention des...

En savoir plus