Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne: Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

  • En direct : l'Algérie attend les résultats d'un scrutin déjà contesté

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

Culture

Une toile de Klimt trouve preneur à plus de 40 millions de dollars

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/11/2011

À New York, un tableau du peintre symboliste autrichien Gustav Klimt a été acheté pour 40,4 millions de dollars, mercredi, au cours d'une vente aux enchères organisée par Sotheby's.

AFP - Une toile de Gustav Klimt volée par les nazis et récemment restituée au petit-fils de sa propriétaire a été vendue mercredi soir 40,4 millions de dollars chez Sotheby's à New York, frôlant le record pour un paysage du peintre symboliste autrichien.

"Litzlberg am Attersee", montrant les bords du lac Attersee en Autriche, a largement dépassé son estimation de 25 millions de dollars, lors des enchères d'automne de Sotheby's où les ventes d'art moderne et impressioniste sont cependant généralement restées dans la fourchette des estimations.

Mardi, les acheteurs avaient à l'inverse boudé les oeuvres phare chez Christie's : "Petite danseuse de 14 ans", une statuette de bronze de Degas, estimée à entre 25 et 35 millions de dollars n'avait pas trouvé preneur, pas plus que deux Picasso, "Femme endormie" et "Tête de femme au chapeau mauve", estimées chacune entre 12 et 18 millions.

Dans un marché nerveux, la maison d'enchères a reconnu qu'il lui faudrait probablement être "plus prudente" dans ses estimations.

A l'inverse, les responsables de Sotheby's se sont dits mercredi soir "très contents". Après l'expérience de mardi, ils n'avaient pas hésité à faire baisser certaines estimations.

Dans un "marché très volatile", les estimations "sont cruciales", a expliqué Simon Shaw, responsable de l'art moderne et impressionniste chez Sotheby's. "Ce n'est pas le moment de prendre des risques".

Le clou de la vente chez Sotheby's devait être un bas relief de bronze d'Henri Matisse, "Nu de dos", estimé à entre 20 et 30 millions de dollars, faisant partie d'une série de quatre sculptures qui devaient être mises aux enchères ces prochains mois.

Mais les quatre sculptures ont été vendues mardi à un particulier, pour un montant non précisé.

Autre vente phare de la soirée, un Picasso, "L'Aubade", grande toile de près de 2m de large peinte en 1967, a été adjugée pour 23,04 millions de dollars (estimée entre 18 et 25 millions).

Cette même toile avait été adjugée 100.000 dollars en 1979 chez Sotheby's, selon David Norman, co-président international pour l'art moderne et impressionniste chez Sotheby's.

L'oeuvre de Klimt, vedette incontestée de la soirée, avait été volée en 1938 après le rattachement de l'Autriche à l'Allemagne, et restituée au printemps dernier par le Museum der Moderne de Salzburg à Georges Jorisch, petite-fils d'Amalie Redlich morte en déportation.

Autre succès de la soirée, une toile de Gustave Caillebotte, "le pont d'Argenteuil et la Seine", a été adjugée pour 18 millions de dollars (estimation entre 9 et 12 millions). C'est un record pour l'artiste impressioniste lors d'une vente aux enchères.

Au total, 57 des 70 oeuvres mises aux enchères chez Sotheby's ont été vendues (81,4%), pour un total de 199,80 millions de dollars, en phase avec les estimatations.

Parmi les invendus, figurent deux petits Renoir, trois Miro, un Derain, un Pissaro et un Picasso.

Mardi, 31 des 82 oeuvres mises aux enchères chez Christie's n'avaient pas été vendues (38%). Les ventes y ont rapporté 140,7 millions de dollars, bien en dessous des estimations (entre 211 à 304 millions).

Deux oeuvres y ont cependant atteint des records.

"La femme qui pleure" de Picasso, une gravure estimée à entre 1,5 et 2,5 millions de dollars a été adjugée à 5,12 millions de dollars, et une toile du surréaliste Max Ernst "The stolen Mirror", l'a été pour 16,32 millions de dollars, un record pour le peintre allemand.
 

Première publication : 03/11/2011

  • ART CONTEMPORAIN

    L'édition 2011 de la Fiac peu affectée par la crise

    En savoir plus

  • ART

    Un tableau de Jules Breton rendu à la France un siècle après avoir été volé

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)