Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Evgeny Morozov, l'anti-conformiste du Web

En savoir plus

SUR LE NET

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

START-UP : La tentation de l'étranger ?

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Enseignement numérique : La francophonie à la traîne !

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Véronique Morali, présidente du Women's Forum et du directoire de Webedia

En savoir plus

Ukraine et Syrie: quelles gestions des crises?

En savoir plus

Virus Ebola et Budget français : psychose et combat diplomatique

En savoir plus

  • Ebola : l'aide-soignante espagnole n'a plus le virus

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Crise politico-sportive : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • Foot européen : carton plein pour les cadors, à l'exception de la Juve

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

  • L'Église ne parvient pas à un consensus sur les homosexuels et les divorcés

    En savoir plus

  • De nouveaux heurts à Hong Kong font 20 blessés

    En savoir plus

  • Tempête dans l'Himalaya : le bilan humain s'alourdit

    En savoir plus

  • Paul McCarthy renonce à regonfler sa sculpture plastique vandalisée à Paris

    En savoir plus

  • Ebola : la course au vaccin bat son plein

    En savoir plus

  • Vidéo : l'organisation de l'EI dispose-t-elle d'avions de chasse ?

    En savoir plus

  • Défiant la loi, le maire de Rome enregistre 16 mariages gays

    En savoir plus

  • Nouvelle attaque meurtrière des rebelles ougandais dans un village du Nord-Kivu

    En savoir plus

  • Hong Kong : les manifestants réinvestissent un campement

    En savoir plus

  • Étudiants disparus au Mexique : le chef d'un cartel arrêté

    En savoir plus

Economie

Pour Hu Jintao, "c'est surtout à l'Europe de régler le problème de sa dette"

Vidéo par Joris Zylberman

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/11/2011

Le président chinois s'est entretenu avec Nicolas Sarkozy à qui il a dit espérer que le plan de sauvetage de la zone euro sera appliqué, sans préciser quelles dispositions Pékin était prête à prendre pour contribuer à la résolution de la crise.

AFP - "C'est surtout à l'Europe de régler le problème de sa dette", a indiqué à Cannes le président chinois Hu Jintao à son homologue français Nicolas Sarkozy, tout en se disant confiant dans la capacité du Vieux Contient à faire face, a rapporté jeudi l'agence Chine Nouvelle.

"C'est surtout à l'Europe de régler le problème de la dette européenne", a déclaré le président Hu à M. Sarkozy lors de leur dîner de travail mercredi, à la veille de l'ouverture du Sommet du G20 dans cette ville du sud-est de la France.

"Nous croyons que l'Europe a toute la sagesse et la capacité (nécessaires) pour résoudre ce problème de la dette", a dit le chef de l'Etat de la deuxième économie mondiale cité par l'agence officielle.

Le sommet du G20 a été précédé d'un mini-sommet de crise entre les principaux dirigeants européens, le Fonds monétaire international (FMI) et le Premier ministre grec Georges Papandréou, dont l'annonce inattendue d'un référendum a chamboulé la donne.

Dossier

"La Chine soutient activement la France pour ce sommet", a également dit M. Hu, expliquant que le G20 devrait envoyer un signal clair sur la nécessité de maintenir la croissance et la stabilité pour la communauté internationale.

Hu Jintao --dont c'était la troisième rencontre cette année avec M. Sarkozy-- a par ailleurs exprimé le souhait que l'accord anticrise annoncé après le sommet marathon de Bruxelles la semaine dernière permette à l'Europe de surmonter ses difficultés et assurer sa croissance, selon Chine nouvelle.

Sollicitée pour apporter une aide, la Chine a suivi avec inquiétude ces derniers mois l'aggravation de la crise des dettes en Europe, premier marché pour ses exportations et où elle détiendrait 550 milliards de dollars d'obligations souveraines. Elle a appelé sans détour l'Europe à mettre de l'ordre dans ses finances.

Mercredi, au surlendemain de l'annonce surprise de l'organisation d'un référendum par la Grèce sur le plan anticrise de la zone euro, un porte-parole du ministère des Affaires étrangères avait souhaité que "le plan de sauvetage de la zone euro (soit) appliqué" malgré tout.

"Ce référendum a été une surprise", a concédé mercredi devant la presse à Cannes le vice-ministre chinois des Finances Zhu Guangyao, espérant que "cette période d"incertitude sera(it) aussi courte que possible".

Mercredi soir, Hu Jintao a également eu un entretien à Cannes avec Christine Lagarde, directeur du FMI, a ajouté Chine nouvelle.

"Je crois que sous votre conduite, le FMI sera sans aucun doute capable d'accélérer ses réformes, renforcer ses mécanismes et jouer son rôle dans la sauvegarde de la stabilité économique et financière dans le monde", a déclaré M. Hu.

Il s'est par ailleurs félicité de la nomination, par Mme Lagarde, au poste de vice-directeur du FMI du Chinois Zhu Min, à l'heure où la Chine veut voir son rôle accru au sein des grandes organisations internationales, FMI en tête.

Première publication : 03/11/2011

  • GRÈCE

    Angela Merkel et Nicolas Sarkozy lancent un ultimatum à George Papandréou

    En savoir plus

  • ANALYSE

    Georges Papandréou et l’arme politique du référendum

    En savoir plus

  • INTERVIEW EXCLUSIVE

    José Manuel Barroso : "L'Europe est désormais plus forte"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)