Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

  • Référendum en Écosse : la presse britannique veut sauver l'Union

    En savoir plus

  • L’Australie déjoue des meurtres projetés par l’État islamique

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

Economie

Pour Hu Jintao, "c'est surtout à l'Europe de régler le problème de sa dette"

Vidéo par Joris Zylberman

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/11/2011

Le président chinois s'est entretenu avec Nicolas Sarkozy à qui il a dit espérer que le plan de sauvetage de la zone euro sera appliqué, sans préciser quelles dispositions Pékin était prête à prendre pour contribuer à la résolution de la crise.

AFP - "C'est surtout à l'Europe de régler le problème de sa dette", a indiqué à Cannes le président chinois Hu Jintao à son homologue français Nicolas Sarkozy, tout en se disant confiant dans la capacité du Vieux Contient à faire face, a rapporté jeudi l'agence Chine Nouvelle.

"C'est surtout à l'Europe de régler le problème de la dette européenne", a déclaré le président Hu à M. Sarkozy lors de leur dîner de travail mercredi, à la veille de l'ouverture du Sommet du G20 dans cette ville du sud-est de la France.

"Nous croyons que l'Europe a toute la sagesse et la capacité (nécessaires) pour résoudre ce problème de la dette", a dit le chef de l'Etat de la deuxième économie mondiale cité par l'agence officielle.

Le sommet du G20 a été précédé d'un mini-sommet de crise entre les principaux dirigeants européens, le Fonds monétaire international (FMI) et le Premier ministre grec Georges Papandréou, dont l'annonce inattendue d'un référendum a chamboulé la donne.

Dossier

"La Chine soutient activement la France pour ce sommet", a également dit M. Hu, expliquant que le G20 devrait envoyer un signal clair sur la nécessité de maintenir la croissance et la stabilité pour la communauté internationale.

Hu Jintao --dont c'était la troisième rencontre cette année avec M. Sarkozy-- a par ailleurs exprimé le souhait que l'accord anticrise annoncé après le sommet marathon de Bruxelles la semaine dernière permette à l'Europe de surmonter ses difficultés et assurer sa croissance, selon Chine nouvelle.

Sollicitée pour apporter une aide, la Chine a suivi avec inquiétude ces derniers mois l'aggravation de la crise des dettes en Europe, premier marché pour ses exportations et où elle détiendrait 550 milliards de dollars d'obligations souveraines. Elle a appelé sans détour l'Europe à mettre de l'ordre dans ses finances.

Mercredi, au surlendemain de l'annonce surprise de l'organisation d'un référendum par la Grèce sur le plan anticrise de la zone euro, un porte-parole du ministère des Affaires étrangères avait souhaité que "le plan de sauvetage de la zone euro (soit) appliqué" malgré tout.

"Ce référendum a été une surprise", a concédé mercredi devant la presse à Cannes le vice-ministre chinois des Finances Zhu Guangyao, espérant que "cette période d"incertitude sera(it) aussi courte que possible".

Mercredi soir, Hu Jintao a également eu un entretien à Cannes avec Christine Lagarde, directeur du FMI, a ajouté Chine nouvelle.

"Je crois que sous votre conduite, le FMI sera sans aucun doute capable d'accélérer ses réformes, renforcer ses mécanismes et jouer son rôle dans la sauvegarde de la stabilité économique et financière dans le monde", a déclaré M. Hu.

Il s'est par ailleurs félicité de la nomination, par Mme Lagarde, au poste de vice-directeur du FMI du Chinois Zhu Min, à l'heure où la Chine veut voir son rôle accru au sein des grandes organisations internationales, FMI en tête.

Première publication : 03/11/2011

  • GRÈCE

    Angela Merkel et Nicolas Sarkozy lancent un ultimatum à George Papandréou

    En savoir plus

  • ANALYSE

    Georges Papandréou et l’arme politique du référendum

    En savoir plus

  • INTERVIEW EXCLUSIVE

    José Manuel Barroso : "L'Europe est désormais plus forte"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)