Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

REPORTERS

L’Écosse va-t-elle filer à l'anglaise ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Israël et intelligence économique : Un modèle à suivre ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

DÉBAT

Exclusif : De Sarajevo à Guantanamo, l'itinéraire des six d'Algérie

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Patrick Chauvel, photographe de guerre

En savoir plus

SUR LE NET

Le web révolutionne le journalisme d'investigation

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"De sang-froid"

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile réagit à l'exécution de David Haines

En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

  • Quels sont les enjeux de la conférence internationale sur l'État islamique ?

    En savoir plus

  • Le procès de la tempête Xynthia s'ouvre en Vendée

    En savoir plus

  • Les députés français se penchent sur un projet de loi contre le jihad

    En savoir plus

  • Grève chez Air France : journée noire attendue lundi

    En savoir plus

  • Netflix, le service de vidéos à la demande, débarque en France

    En savoir plus

  • Mondial de basket : la "team USA" seule au monde

    En savoir plus

  • EI : "Ce ne sont pas des musulmans mais des monstres", affirme Cameron

    En savoir plus

  • Législatives suédoises : la gauche en tête, poussée historique de l'extrême droite

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Lille prend la tête, l’OM revient

    En savoir plus

  • Objecteurs de conscience en Israël : 200 vétérans défendent leur unité

    En savoir plus

  • Les pro-russes menacent le processus de paix dans l'est de l'Ukraine, selon Kiev

    En savoir plus

  • Webdocumentaire : Chibanis, l’éternel exil des travailleurs maghrébins

    En savoir plus

FRANCE

"Charlie Hebdo" trouve refuge dans les colonnes de "Libé"

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/11/2011

Bénéficiant de l'asile journalistique dans les colonnes de "Libération", les dessinateurs de "Charlie Hebdo" s'en sont donné à cœur joie dans l'édition de ce jeudi, en commentant avec humour l'incendie criminel de leurs locaux.

AFP - Les dessinateurs de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo commentent avec humour et mordant, dans les pages du quotidien Libération à paraître jeudi, l'incendie dont leur journal a été victime.

"Après la Grèce, sauver +Charlie+", titre en Une le quotidien, avec un dessin, signé Catherine, montrant Nicolas Sarkozy visiblement stressé qui s'écrie "quinquennat de merde" devant un Charlie Hebdo qui brûle.

Libération, qui accueille temporairement l'équipe de Charlie Hebdo, est renommé pour l'occasion "Libération - Charlie Hebdo", avec le nom de Charlie Hebdo qui apparaît derrière celui du quotidien.

En pages 2 et 3, une série de dessins, 16 au total, signés des figures de Charlie Hebdo : Cabu, Luz, Tignous, Riss, Jul, Coco, Willem, Catherine ou Honoré.

Différents registres d'humour y figurent, avec une bonne dose d'autodérision. "J'ai encore un gag désopilant", dit notamment un journaliste de Charlie Hebdo dans un dessin de Willem, entouré de militaires armés jusqu'aux dents, dont l'un s'écrie "J'en avais peur..."

"Charlie Hebdo a déménagé dans le 20e arrondissement. La crémaillère a mal tourné", commente un autre dessin de Tignous, montrant un journaliste devant du matériel détruit.

"Journal incendié: en pleines vacances scolaires? Ces gens-là n'ont rien de sacré !" commente un personnage d'un dessin de Jul, tandis qu'un autre affirme "La France inquiète : Charlie va perdre son triple A".



"Le vrai visage de Mahomet?", s'interroge, sur un autre ton, un dessin de Coco montrant un dragon crachant du feu.

Plusieurs dessins évoquent aussi le ministre de l'Intérieur Claude Guéant, qui s'est rendu mercredi sur les lieux de l'incendie. L'un d'eux montre le prophète Mahomet, qui déclare: "J'ai réussi à faire venir Guéant à Charlie. Même Val (ancien directeur de la rédaction et de la publication du journal, ndlr) ne l'avait pas fait".

En page 4, une reproduction de la Une du Charlie Hebdo de mercredi, rebaptisé "Charia Hebdo", avec Mahomet en couverture, accompagne un édito de Nicolas Demorand, directeur de la rédaction de Libération. "Il n’était pas question que l’hebdomadaire satirique soit absent des kiosques la semaine prochaine", souligne-t-il notamment, jugeant que le symbole aurait été "sinistre".

Nicolas Demorand avait proposé à l'équipe de Charlie Hebdo de "venir bénéficier de l'asile journalistique dans les colonnes" du journal à paraître jeudi.

Première publication : 03/11/2011

  • FRANCE

    L’incendie des locaux de "Charlie Hebdo" déclenche des réactions contrastées

    En savoir plus

  • FRANCE

    Les locaux de "Charlie Hebdo" détruits par un incendie criminel

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)