Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

Moyen-orient

Paris compte s'abstenir sur la demande d'adhésion d'un État palestinien à l'ONU

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/11/2011

La France a effectué une volte-face diplomatique en annonçant qu'elle s'abstiendrait en cas de vote au Conseil de sécurité de l'ONU sur la reconnaissance d'un État palestinien.

REUTERS - La France s'abstiendra au Conseil de sécurité de l'Onu en cas de vote sur une admission de l'Autorité palestinienne au sein des Nations unies, a annoncé le ministère des Affaires étrangères dans un point de presse électronique mis en ligne vendredi.

La demande auprès de l'Onu a été déposée par le président palestinien Mahmoud Abbas le 23 septembre lors de l'assemblée générale de l'Onu à New York.
Elle est désormais examinée par le Conseil de sécurité des Nations unies, qui devrait se prononcer aux alentours du 11 novembre. Les Etats-Unis, qui disposent en tant que membre permanent du Conseil de sécurité d'un droit de veto, ont d'ores et déjà prévenu qu'ils l'exerceraient si la requête était soumise à un vote.

Mais une réunion de diplomates du Conseil de sécurité a confirmé jeudi que les Etats-Unis n'auraient probablement pas à opposer leur veto. La plupart des diplomates de l'Onu pensent que les Palestiniens n'obtiendront que huit voix au lieu des neuf sur quinze nécessaires à l'adoption d'une résolution.

"Le représentant permanent de la France aux Nations unies a indiqué que la France n'aurait pas d'autre choix que de s'abstenir au Conseil de sécurité", peut-on lire dans le document.

"Dans ce contexte, la France réitère sa proposition consistant à envisager, à ce stade, pour la Palestine le statut d'Etat non-membre observateur à-travers une résolution de l'Assemblée générale des Nations Unies, qui serait une étape supplémentaire vers l'admission", ajoute le texte.

La Palestine a été admise le 31 octobre en tant que membre à part entière de l'Unesco, organisation qui dépend de l'Onu, suscitant, là aussi, le mécontentement d'Israël et des Etats-Unis.

Première publication : 04/11/2011

  • NATIONS UNIES

    L'Unesco appelle les États-Unis à maintenir leurs financements

    En savoir plus

  • NATIONS UNIES

    Adhésion de la Palestine à l'Unesco : Israël rétorque en accélérant la colonisation

    En savoir plus

  • ONU

    La Palestine devient membre à part entière de l'Unesco

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)