Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SUR LE NET

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gabon : un vent de contestation

En savoir plus

DÉBAT

Gabon : l'opposition demande le départ du président Ali Bongo

En savoir plus

DÉBAT

Trois attaques en France en 48 heures : un effet de mimétisme ?

En savoir plus

Economie

Selon Sarkozy, l’Europe met tout en œuvre pour apporter une réponse à la crise

Vidéo par France 3

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/11/2011

Jeudi, en clôture du sommet du G20 à Cannes, le président français a assuré que toutes les conditions étaient réunies pour que l'Europe réponde de manière efficace à la crise et qu'il y avait un consensus pour augmenter les ressources du FMI.

REUTERS - L'Europe a tout mis en oeuvre pour apporter une réponse crédible à la crise, les conditions d'un consensus en Grèce se créant et l'Italie acceptant une supervision du FMI et de la Commission européenne, a déclaré vendredi le président français Nicolas Sarkozy en clôturant le sommet du G20 de Cannes.

Le président français a ajouté lors d'une conférence de presse que les membres du G20 étaient tous d'accord pour augmenter les ressources du FMI si besoin et qu'une décision sur les moyens de le faire serait prise en février.

Nicolas Sarkozy a déclaré que les pays dont la situation budgétaire est solide étaient prêts à prendre de nouvelles mesures pour la croissance, citant la Chine et l'Allemagne, dans le cadre d'un plan d'action global pour la croissance adopté par le G20.

Les pays disposant d'excédents importants soutiendront leur demande intérieure, a-t-il ajouté.

Le président français a déclaré que le Conseil de stabilité de financière publierait une liste de 29 grandes banques systémiques.

Onze paradis fiscaux sont par ailleurs épinglés dans le communiqué du G20, a-t-il dit, la Suisse et le Lichtenstein devant remédier pour leur part à certaines insuffisances.

Nicolas Sarkozy a ajouté que le recours aux contrôles des capitaux était pour la première fois admis comme une mesure de stabilisation.

Sur le FMI, il a expliqué que les droits de tirage spéciaux, la monnaie du FMI, pourraient accueillir de nouvelles monnaies en 2015, le yuan étant un candidat évident.

Il a ajouté que le G20 avait entériné la création d'une ligne de liquidité à court terme du FMI pour faire face aux chocs exogènes dans certains pays.

 

Première publication : 04/11/2011

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    Au G20, Sarkozy plaide en faveur d'une taxe sur les transactions financières

    En savoir plus

  • GRÈCE

    Papandréou négocie avec l'opposition pour former un gouvernement d'union nationale

    En savoir plus

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    G20 : tous pour un et chacun pour soi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)