Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Non, l'attentat de Mogadiscio n'a pas été oublié par les médias

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Togo : au moins 3 morts à Sokodé

En savoir plus

LE DÉBAT

Lutte contre le groupe état islamique en Syrie, les jihadistes perdent le contrôle de Raqqa

En savoir plus

LE DÉBAT

Lutte contre le groupe état islamique en Syrie, les jihadistes perdent le contrôle de Raqqa

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Virginie Calmels : "le danger, c'est que les femmes se victimisent"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Virginie Calmels : "Emmanuel Macron a réussi à faire exploser la gauche mais la droite résiste"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Pascal Légitimus : un illustre Inconnu

En savoir plus

FOCUS

Lutte contre le terrorisme en France : l'opération sentinelle à bout de souffle?

En savoir plus

LE DÉBAT

Harcèlement sexuel : libération de la parole ou dénonciations généralisées ? (partie 2)

En savoir plus

Sports

Stefan Bradl sacré champion du monde en catégorie Moto2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/11/2011

L'Allemand Stefan Bradl (Kalex) est devenu champion du monde dans la catégorie Moto2 après que son principal concurrent, l'Espagnol Marc Marquez (Suter), a déclaré forfait pour le Grand Prix de Valence.

AFP - L'Allemand Stefan Bradl (Kalex) est devenu champion du monde en catégorie Moto2, samedi, à la veille du Grand Prix de Valence, vingt ans après que son père Helmut a terminé vice-champion du monde sur une 250 cc Honda officielle.
              
Pour coiffer sa première couronne, Bradl a bénéficié de la défection de son principal adversaire, l'Espagnol Marc Marquez, mal remis d'une chute en Malaisie. Et il compte 102 points d'avance sur le troisième du Championnat, l'Italien Andrea Iannone.
              
A bientôt 22 ans - il les aura à la fin du mois - Stefan Bradl, natif d'Augsbourg, a réussi et de loin la meilleure saison de sa carrière débutée en Grand Prix en 2005.
              
Cette année-là, alors qu'il participe au Championnat d'Allemagne sur une 125 KTM, il se voit offrir la possibilité de s'aligner sur trois épreuves du Championnat du monde. Une quinzième place au Grand Prix de la République tchèque, à Brno, lui permet d'inscrire son premier et unique point d'une saison qu'il termine à la dernière place du classement général en compagnie de Nicolas Terol, qui pourrait également être sacré dimanche en 125 cc.
              
En 2006, il bénéficie de nouveau de quelques invitations en Grand Prix, termine 12e à Brno mais se blesse grièvement lors des essais en Malaisie après avoir été percuté par un concurrent.
              
Retrouvailles l'an prochain ?
              

Après avoir décliné, en 2007 pour des raisons personnelles, une offre d'Alberto Puig qui lui proposait une Honda d'usine en 250 cc, il participe à neuf Grand Prix, sur une 125 cc Aprilia, et s'inscrit simultanément au Championnat d'Espagne 125 cc qu'il remporte.
              
En 2008, il réalise sa meilleure saison en 125 cc au guidon d'une Aprilia d'usine. Il signe son premier succès en Grand Prix à Brno, un circuit qui lui porte chance et sur lequel son père avait gagné en 1991 et termine 4e au classement général.
              
Dixième en fin de saison 2009, il décide de tenter sa chance dans la toute nouvelle catégorie intermédiaire, le Moto2. Au Qatar, en avril 2010, il fait ses premiers tours de roues au guidon d'une Suter motorisée par un 600 cc Honda, comme le stipule le règlement. Obtenant son premier succès en toute fin de saison au Portugal, il termine 9e du classement général.
              
Après avoir échangé sa Suter contre une Kalex, il démarre l'année 2011 en trombe avec quatre victoires en six courses. Marc Marquez, qui en revanche avait connu un début de saison catastrophique - pas un seul point de marqué lors des trois premières courses - s'est ensuite repris de manière exceptionnelle. Entre le GP des Pays-Bas et celui d'Aragon, l'Espagnol a signé 6 victoires en 7 courses.
              
Prenant même la tête du Championnat, pour un point, après le Grand Prix du Japon, l'Espagnol a abandonné tout espoir de sacre après une chute au premier tour des essais libres du Grand Prix de Malaisie; accident dû à une erreur de signalisation des commissaires de piste. Une fin de saison tronquée pour deux pilotes qui pourraient se retrouver dans la même catégorie l'an prochain pour une revanche.

Première publication : 05/11/2011

  • MOTOGP

    Marco Simoncelli se tue lors du Grand Prix de Malaisie

    En savoir plus

  • MOTO GP

    L'Australien Casey Stoner remporte le Grand Prix de République tchèque

    En savoir plus

  • MOTO GP

    Jorge Lorenzo sacré champion du monde en Malaisie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)