Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : pour Lambert Mende, les désaccords de l'opposition sont à l'origine du blocage politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

François Fillon impassible face à la détresse des aide-soignantes

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Guillaume Gomez, l’autre chef de l’Élysée

En savoir plus

TECH 24

Bienvenue à Netflixland! Dans le QG du roi du streaming, à Los Gatos, en Californie

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Élection présidentielle : le désarroi des électeurs

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Une économie "décarbonée" est-elle possible ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Une économie "décarbonée" est-elle possible ?

En savoir plus

FOCUS

France : rencontre avec ces catholiques de droite, fidèles coûte que coûte à Fillon

En savoir plus

#ActuElles

L’exploit de Zulala Hashemi, finaliste de "Nouvelle Star" en Afghanistan

En savoir plus

Amériques

Le chef de la guérilla des Farc, Alphonso Cano, tué par l'armée colombienne

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/11/2011

Le dernier chef historique des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) a été abattu vendredi lors de combats avec l'armée. Le président colombien Juan Manuel Santos a appelé la guérilla marxiste à se démobiliser.

AFP - Le président colombien Juan Manuel Santos a confirmé samedi la mort vendredi du chef des Farc (Forces armées révolutionnaires de Colombie) Alfonso Cano et a demandé à la guérilla marxiste de se démobiliser.

"La mort d'Alfonso Cano a été confirmée. Nous avons porté le coup le plus sévère à cette organisation de toute son histoire", a déclaré le président colombien lors d'une allocution télévisée dans la nuit de vendredi à samedi. "Nous devons insister jusqu'à ce que les Colombiens puissent avoir un pays en paix (...) la violence n'est pas la voie. Démobilisez-vous", a encore lancé le chef de l'Etat.

Auparavant, la mort du chef des Farc, l'une des deux guérillas encore actives en Colombie avec l'ELN (Armée de libération nationale), avait été confirmée par le gouverneur du département de Cauca (sud-ouest), où il a été abattu, puis par le ministre de la Défense Juan Carlos Pinzon, quelques minutes avant le président.

Alfonso Cano, âgé de 63 ans, dirigeait la guérilla fondée en 1964 depuis 2008, après la mort de son fondateur historique Manuel Marulanda.

Il était souvent présenté comme l'"idéologue" de l'organisation et avait réorganisé la guérilla, qui disposerait encore de quelque 8.000 combattants actifs, selon des données officielles.

Dans une conférence de presse à Bogota, le ministre de la Défense a précisé que Cano avait été tué vendredi après-midi lors de combats ayant suivi le bombardement d'un campement où ses effets personnels ont été trouvés.

Une photo du chef de la guérilla a été exhibée, les yeux ouverts, le visage déformé et sans sa traditionnelle épaisse barbe noire.
 

Première publication : 05/11/2011

  • COLOMBIE

    La guérilla des Farc signe une nouvelle attaque et un message vidéo

    En savoir plus

  • COLOMBIE

    L'armée diffuse des photos du cadavre du chef militaire des Farc

    En savoir plus

  • COLOMBIE

    Le chef militaire de la guérilla des Farc abattu par l'armée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)