Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Allemagne – Argentine : suivez la finale en direct

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Asie - pacifique

Le bilan des inondations dépasse les 500 morts

©

Vidéo par Valériane GAUTHIER

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/11/2011

Le gouvernement a annoncé dimanche que le bilan des inondations, qui frappent le pays depuis trois mois, avait dépassé les 500 morts. Des millions de personnes sont affectées et le centre de Bangkok est toujours menacé par la montée des eaux.

AFP - Le bilan des inondations qui sévissent en Thaïlande depuis plusieurs semaines a dépassé dimanche les 500 morts, a annoncé le gouvernement, au moment où les eaux continuent de menacer le centre de Bangkok.

Le bilan est désormais de 506 morts dans tout le pays, soit 60 de plus que le bilan précédent, communiqué il y a 24 heures. Pour le moment, aucun mort n'a été signalé à Bangkok.

Les inondations, provoquées par une mousson d'une ampleur exceptionnelle, ont commencé il y a trois mois et affecté des millions de personnes, principalement dans le nord et le centre du pays.

A Bangkok, au moins un cinquième de la mégalopole de 12 millions d'habitants est désormais noyée sous des eaux imprégnées de boue, de déchets toxiques industriels et ménagers et autres cadavres d'animaux, avec leurs lots de menaces sanitaires.

Mais le centre d'affaires et financier, coeur stratégique de la ville protégé par des kilomètres de digues, est pour l'instant toujours au sec et devrait le rester, au moins partiellement, avait indiqué samedi la chef du gouvernement, Yingluck Shinawatra.

Une digue de sacs de sable géants a été érigée dans le nord de la ville sur 6 kilomètres et de nouvelles pompes ont été installées dans certains quartiers, avait-elle ajouté.

Le marché Chatuchak, très prisé des touristes, était ouvert dimanche mais beaucoup de commerçants étaient absents après les appels à la vigilance lancé par les autorités.

Le métro continuait de fonctionner normalement. Un porte-parole du métro souterrain de Bangkok (MRT) avait indiqué vendredi que des stations devraient fermer si le niveau d'eau atteignait les 40 centimètres.

Les autorités tentent actuellement d'évacuer une énorme masse d'eau venue du nord par les canaux de l'est et de l'ouest de la ville.

Elles ont multiplié les déclarations contradictoires depuis le début de la crise, donnant l'impression de ne pas savoir exactement jusqu'où les inondations iront et à quel point le centre sera touché.

Plusieurs pays, dont les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, Singapour, le Canada et les Pays-Bas, ont recommandé à leurs citoyens de ne pas se rendre en Thaïlande pour le moment.

 

Première publication : 06/11/2011

  • Sur Les Observateurs

    Partir ou rester, le dilemme des habitants de Bangkok

    En savoir plus

  • THAÏLANDE

    Inondations à Bangkok : la colère monte dans les quartiers nord, le centre toujours épargné

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)