Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 14/11/2011

Chine : campagne en ligne pour l’artiste Ai Weiwei

Les internautes chinois se mobilisent pour l’artiste Ai Weiwei. La vidéo d’un juge frappant violemment sa fille provoque le scandale aux États-Unis. Et des graphistes retouchent une photo pour la bonne cause.

Chine : campagne en ligne pour l’artiste Ai Weiwei

Plus de 5 millions de yuans, soit environ 600 000 euros, c’est la somme que des milliers d’internautes chinois ont versé en quelques jours à l’artiste contestataire Ai Weiwei. Cela représente plus du tiers de ce que lui réclame les autorités d’ici au 15 novembre. Arrêté en avril et détenu pendant trois mois avant d’être finalement libéré, Ai Weiwei est en effet accusé d’évasion fiscale.

Des accusations qui, selon lui, seraient liées aux appels à une révolution de jasmin à la chinoise lancés sur Internet en début d’année et soutenus par l’activiste. Très discret depuis sa libération, il s’est toutefois exprimé sur les réseaux sociaux pour critiquer cette amende qui, d’après lui, vise à le réduire au silence.

Une amende que de nombreux internautes ont décidé de partager avec l’artiste. Transferts en ligne, virements bancaires ou même billets de banque pliés en forme d’avion et jetés dans la cour de son atelier, les contributions financières ont afflué sous des formes diverses et variées. Et beaucoup sont accompagnées d’un message de soutien au dissident.

Liu Yanpin, une de ses collaboratrices, s’est ainsi dite débordée. Lundi matin, elle avait en effet reçu 776 virements attendant d’être encaissés à la poste.

Une collecte de fonds qui pourrait s’avérer illégale selon le quotidien officiel Global Times. Ai Weiwei s’est en tout cas engagé à rembourser ses supporters quelle que soit l’issue de la procédure qu’il envisage de contester auprès des autorités fiscales.

 

USA : la vidéo d’un père violent crée le scandale en ligne

Cette vidéo est au cœur d’un véritable scandale actuellement aux Etats-Unis. On y voit clairement un homme et sa femme infliger une sévère correction à leur fille alors âgée de 16 ans, les deux adultes frappant notamment l’adolescente avec une ceinture. Des images réalisées en 2004 mais divulguées en ligne seulement fin octobre par la jeune victime qui ont d’autant plus choqué l’Amérique que le père filmé ici n’est autre que le juge William Adams, exerçant dans l’Etat du Texas et spécialisé dans les affaires familiales.

Dans un court message publié sur le site communautaire Reddit, Hillary Adams, explique pourquoi elle a décidé de rendre publique cette vidéo filmée il y a 7 ans. Elle raconte ainsi qu’après avoir été harcelée par son père au téléphone, elle a finalement craqué et s’est résolue à mettre en ligne ces images violentes pour révéler au monde le véritable visage de son père. Une décision qu’elle affirme ne pas regretter.

Et la vidéo n’a pas tardé à se répandre sur la toile comme une traînée de poudre où elle a déjà été visionnée plus de 5 millions et demi de fois. Des images qui ont suscité une forte vague d’émotions chez les internautes qui ont largement fait part, sur les réseaux sociaux, de leur incompréhension et de leur dégoût face à un tel comportement.

Plusieurs groupes Facebook ont également vu le jour pour réclamer des sanctions à l’égard du juge Adams. Cette page demande ainsi à ce qu’il soit inculpé par la justice américaine et celle-ci qui réunit plus de 35 000 utilisateurs invite les électeurs à ne pas réélire un homme capable d’un tel déchaînement de violence.

Et si le juge ne devrait finalement pas avoir à faire face à la justice en raison de la prescription des faits, ce dernier est désormais dans le collimateur des Anonymous, ce groupe informel de pirates informatiques, qui ont promis dans ce message vidéo de venger la jeune victime et de faire payer William Adams pour sa violence.


Une photo retouchée pour la bonne cause

Il y a une dizaine de jours, un membre du site communautaire Reddit a mis en ligne cette photo de sa petite fille enlaçant son meilleur ami. Un message accompagnant le cliché expliquait que le jeune garçon venait d’apprendre qu’il était atteint d’une leucémie et demandait aux internautes de faire un geste pour les deux enfants : retoucher la scène pour leur remonter le moral. Un appel qui a trouvé un large écho sur la toile comme en témoignent les nombreux dessins et autres montages réalisés par des artistes du web mobilisés pour la bonne cause.


Tendance du jour sur les réseaux sociaux

#Firefox, le nom du célèbre navigateur Internet, fait partie des termes les plus populaires sur les réseaux sociaux depuis que sa 8ème version a été mise à disposition des internautes lundi. Une nouvelle mouture dont la principale innovation est d’intégrer Twitter dans sa liste de moteur de recherches, ce qui devrait permettre aux utilisateurs de trouver des membres ou des mots clés plus facilement sur le réseau social. Une version de Firefox qui était semble-t-il très attendue sur la toile à en croire les très nombreux messages d’internautes qui ont fait part de leur joie de la voir faire son apparition en ligne.


Vidéo du jour

Jub n’est pas un chien comme les autres… En effet, comme on peut le voir dans ce clip réalisé par ses maîtres, la grosse boule de poils est capable de faire tenir en équilibre toutes sortes d’objets sur son museau ou sur sa tête. Des aliments, des vêtements, des objets ou même un chat, rien de semble pouvoir perturber ce chien qui fait preuve ici d’une concentration à toute épreuve.

 

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

18/09/2014 Réseaux sociaux

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

Au sommaire de cette édition : les jeunes internautes iraniens contournent massivement la censure en ligne; au Kenya, les mauvais parents sont dénoncés sur Facebook; et un...

En savoir plus

17/09/2014 Réseaux sociaux

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

Au sommaire de cette édition : Wikileaks dénonce des pays ayant recours à des logiciels espions pour surveiller la Toile; en Angleterre, un projet de « zoo humain » choque les...

En savoir plus

16/09/2014 Réseaux sociaux

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

Au sommaire de cette édition : la Toile appelle les médias à censurer les vidéos de l’organisation de l’Etat islamique; la tendance du « Book Bucket Challenge » déferle sur le...

En savoir plus

13/09/2014 Réseaux sociaux

Le web révolutionne le journalisme d'investigation

Et si l'avenir du journalisme d'investigation passait par le web ? "Enquête ouverte" est le premier site français qui utilise le "crowdsourcing" pour recueillir de nouvelles...

En savoir plus

15/09/2014 Réseaux sociaux

La Toile réagit à l'exécution de David Haines

Au sommaire de cette édition : la Toile fait part de son émotion après l’exécution de David Haines; les responsables politiques philippins sont invités à prendre les transports...

En savoir plus