Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 08/11/2011

"Fillon fossoyeur des promesses de 2007"

Presse française, Mardi 8 novembre. Au menu de la presse française ce matin, la «douloureuse» présentée par François Fillon aux Français, l’addition qu’ils vont devoir régler pour faire face au manque de croissance et préserver le fameux triple A national.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
  
 
 
Des efforts dont les ménages vont faire les frais explique de son côté le Parisien, qui propose de nous dire quel va être «le vrai prix de la rigueur»: ce sera, en premier lieu, la réduction du pouvoir d’achat des Français, d’après le journal.
 
Le plan de François Fillon qui vise à réaliser 7 milliards d’euros d’économies l’année prochaine, devrait effectivement mettre largement à contribution les ménages français. D’après le site du Monde, les efforts qui leur seront demandés pourraient même représenter 86 % des nouvelles hausses d’impôts en 2013.
 
Mais, d’après le Figaro Economie, la plus grosse contribution serait demandée aux ménages les plus aisés, puisque la taxation des dividendes et intérêts passe de 19 à 24%.
 
Notez également que François Fillon a annoncé que les ministres ne seraient pas épargnés, et que leur salaire serait désormais gelé - mais c’est une mesure, apprenait-on hier, qui avait déjà été adoptée en 2010. Ce qui est nouveau, et c’est le Parisien qui nous en parle, c’est cette proposition faite par la Droite populaire de faire baisser les indemnités des parlementaires.
 
Une rigueur tous azimuts, qui suscite évidemment des commentaires très partagés.
Sans surprise, la gauche trouve pas mal de choses à redire à ce projet. Voyez notamment cette critique d’un député socialiste dans la Croix, Pierre-Alain Muet, qui d’un plan qui «mérite le triple i: i comme improvisé, inefficace et injuste». Un avis que ne partage pas Michel Bouvard, député UMP, qui préfère évoquer, lui, «un effort nécessaire, juste et équilibré».
 
Mais pour la Croix, les choix du gouvernement relèvent surtout d’une stratégie décryptée dans l’édito: « Quitte à être impopulaire, autant l’être jusqu’au bout et en faire un atout: Nicolas Sarkozy et François Fillon veulent se présenter devant les Français en hommes qui ne craignent pas de déplaire».
 
 «Sarkozy, six mois pour gagner le défi de la rigueur», c’est d’ailleurs le titre du Figaro ce matin. Le journal explique que le chef de l’Etat fait aujourd’hui ce pari: les Français finiront par reconnaître en 2012 sa capacité à gérer le pays dans la crise, et que cette crise sera finalement pour lui un atout.
 
On est un peu moins enthousiaste du côté de Libération, pour qui «François Fillon est en train d’achever Sarkozy», le Premier ministre comparé par Libération à un «fossoyeur» des promesses de 2007.
 
Sachez qu’on a quand même trouvé une bonne nouvelle au milieu de tout ça: malgré l’austérité, nous apprend la Croix, les Français n’ont pas prévu de se priver pour les fêtes. Vous pouvez donc faire votre liste au père Noël en toute tranquillité.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

24/06/2016 Brexit

Brexit : "See EU Later !"

"Out !" Les Britanniques ont voté pour la sortie de leur pays de l'Union européenne et, sans surprise, c'est le Brexit qui occupe la presse internationale, vendredi 24 juin, au...

En savoir plus

23/06/2016 Revue de presse internationale

"Independence Day ?"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 23 juin, le référendum sur le Brexit vu par la presse britannique, européenne et française.

En savoir plus

23/06/2016 Revue de presse française

"Qui est in ? Qui est out ?"

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 23 juin, l’autorisation finalement accordée par le gouvernement aux syndicats de manifester aujourd’hui contre la Loi travail,...

En savoir plus

22/06/2016 Revue de presse internationale

"La reine, Beckham, et le Brexit"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 22 juin, les révélations du Monde sur la façon dont le groupe Lafarge a indirectement contribué au financement du groupe...

En savoir plus

22/06/2016 Revue de presse française

"Un, deux, trois, soleil"

Au menu de cette revue de presse française, mercredi 22 juin, la poursuite du bras de fer entre une partie des syndicats et le gouvernement, qui hésite toujours à interdire les...

En savoir plus