Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Grèce : Tsipras veut "un compromis honnête" avec les créanciers

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Jackson Pollock et le Moyen-Orient "

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Départementales : un humour déplacé ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Quelle gauche ?"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Nigeria attend dans la fébrilité les résultats de la présidentielle

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Antonio Costa : "Avec l'Euro, il y a quelques gagnants mais beaucoup de perdants"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Évasion fiscale : l'Europe joue la transparence... jusqu'au bout ?

En savoir plus

FOCUS

Royaume Uni : les communautés musulmanes sont-elles bien intégrées ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : faut-il sanctionner les prostituées ou leurs clients?

En savoir plus

Moyen-orient

Téhéran rejette le rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/11/2011

Téhéran a qualifié mardi de politique et déséquilibré le rapport de l'Agence internationale atomique (AIEA), dont les conclusions révèlent des inquiétudes concernant le caractère militaire du programme nucléaire iranien.

REUTERS - Dénonçant un document aux mobiles politiques, l'Iran a rejeté mardi un rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) qui l'accuse de travailler à la conception d'une bombe atomique, rapporte l'agence officieuse Fars.

"Le rapport de (l'AIEA) est déséquilibré, manque de professionnalisme et répond à des mobiles politiques", a déclaré Ali Asghar Soltanieh, représentant de l'Iran auprès de l'AIEA cité par Fars.

Dans son rapport, l'agence basée à Vienne fait savoir que les données qu'elle a recueillies "indiquent que l'Iran a mené des activités relatives à la mise au point d'un engin explosif nucléaire".

Les grandes puissances accusent l'Iran de chercher à fabriquer des bombes sous le couvert d'un programme nucléaire civil, ce que Téhéran nie en assurant limiter sa technologie nucléaire à la production d'électricité.

A l'occasion de ce rapport, on s'attend à ce que les Etats-Unis et leurs alliés prônent des sanctions renforcées contre l'Iran pour dissimulation d'activités nucléaires sensibles et manque de coopération avec les inspecteurs de l'AIEA.

Un responsable américain a d'ailleurs indiqué mardi que Washington pourrait prendre de nouvelles mesures contre des banques commerciales ou des sociétés écran iraniennes.

Soltanieh a affirmé que le rapport de l'AIEA ne contenait "aucun élément nouveau".

"Alors que l'Iran est prêt à des négociations, l'AIEA a publié ce rapport (...) qui nuira à sa réputation", a-t-il dit.

Première publication : 08/11/2011

  • IRAN

    Israël évoque l'éventualité d'une frappe contre Téhéran

    En savoir plus

  • MOYEN-ORIENT

    "Contre l'Iran, l'État hébreu brandit une menace purement rhétorique"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)