Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Au Zimbabwe, le spectre de la crise économique plane toujours

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Du neuf dans un nouveau monde"

En savoir plus

Moyen-orient

Téhéran rejette le rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/11/2011

Téhéran a qualifié mardi de politique et déséquilibré le rapport de l'Agence internationale atomique (AIEA), dont les conclusions révèlent des inquiétudes concernant le caractère militaire du programme nucléaire iranien.

REUTERS - Dénonçant un document aux mobiles politiques, l'Iran a rejeté mardi un rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) qui l'accuse de travailler à la conception d'une bombe atomique, rapporte l'agence officieuse Fars.

"Le rapport de (l'AIEA) est déséquilibré, manque de professionnalisme et répond à des mobiles politiques", a déclaré Ali Asghar Soltanieh, représentant de l'Iran auprès de l'AIEA cité par Fars.

Dans son rapport, l'agence basée à Vienne fait savoir que les données qu'elle a recueillies "indiquent que l'Iran a mené des activités relatives à la mise au point d'un engin explosif nucléaire".

Les grandes puissances accusent l'Iran de chercher à fabriquer des bombes sous le couvert d'un programme nucléaire civil, ce que Téhéran nie en assurant limiter sa technologie nucléaire à la production d'électricité.

A l'occasion de ce rapport, on s'attend à ce que les Etats-Unis et leurs alliés prônent des sanctions renforcées contre l'Iran pour dissimulation d'activités nucléaires sensibles et manque de coopération avec les inspecteurs de l'AIEA.

Un responsable américain a d'ailleurs indiqué mardi que Washington pourrait prendre de nouvelles mesures contre des banques commerciales ou des sociétés écran iraniennes.

Soltanieh a affirmé que le rapport de l'AIEA ne contenait "aucun élément nouveau".

"Alors que l'Iran est prêt à des négociations, l'AIEA a publié ce rapport (...) qui nuira à sa réputation", a-t-il dit.

Première publication : 08/11/2011

  • IRAN

    Israël évoque l'éventualité d'une frappe contre Téhéran

    En savoir plus

  • MOYEN-ORIENT

    "Contre l'Iran, l'État hébreu brandit une menace purement rhétorique"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)