Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Ukraine : la situation s'enlise à l'Est

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Spécial Grèce : Dimitris Kourkoulas et Yiorgos Tsipras

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Taux de croissance en Chine : "7,4%, c'est un taux de croissance dont on rêverait!"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ray Lema, musicien engagé

En savoir plus

DÉBAT

Sport féminin : comment améliorer la visibilité des sportives dans les médias ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Sport féminin : comment améliorer la visibilité des sportives dans les médias ? (partie 1)

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Terrorisme en Europe : comment concilier sécurité et libertés ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

La loi Macron à l’épreuve de l'hémicycle

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Sommet de l'UA : la lutte contre Boko Haram à l'ordre du jour

En savoir plus

Moyen-orient

Téhéran rejette le rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/11/2011

Téhéran a qualifié mardi de politique et déséquilibré le rapport de l'Agence internationale atomique (AIEA), dont les conclusions révèlent des inquiétudes concernant le caractère militaire du programme nucléaire iranien.

REUTERS - Dénonçant un document aux mobiles politiques, l'Iran a rejeté mardi un rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) qui l'accuse de travailler à la conception d'une bombe atomique, rapporte l'agence officieuse Fars.

"Le rapport de (l'AIEA) est déséquilibré, manque de professionnalisme et répond à des mobiles politiques", a déclaré Ali Asghar Soltanieh, représentant de l'Iran auprès de l'AIEA cité par Fars.

Dans son rapport, l'agence basée à Vienne fait savoir que les données qu'elle a recueillies "indiquent que l'Iran a mené des activités relatives à la mise au point d'un engin explosif nucléaire".

Les grandes puissances accusent l'Iran de chercher à fabriquer des bombes sous le couvert d'un programme nucléaire civil, ce que Téhéran nie en assurant limiter sa technologie nucléaire à la production d'électricité.

A l'occasion de ce rapport, on s'attend à ce que les Etats-Unis et leurs alliés prônent des sanctions renforcées contre l'Iran pour dissimulation d'activités nucléaires sensibles et manque de coopération avec les inspecteurs de l'AIEA.

Un responsable américain a d'ailleurs indiqué mardi que Washington pourrait prendre de nouvelles mesures contre des banques commerciales ou des sociétés écran iraniennes.

Soltanieh a affirmé que le rapport de l'AIEA ne contenait "aucun élément nouveau".

"Alors que l'Iran est prêt à des négociations, l'AIEA a publié ce rapport (...) qui nuira à sa réputation", a-t-il dit.

Première publication : 08/11/2011

  • IRAN

    Israël évoque l'éventualité d'une frappe contre Téhéran

    En savoir plus

  • MOYEN-ORIENT

    "Contre l'Iran, l'État hébreu brandit une menace purement rhétorique"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)