Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Le cessez-le-feu en Ukraine n’a encore rien d’effectif, selon l'Otan

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

Moyen-orient

Téhéran rejette le rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/11/2011

Téhéran a qualifié mardi de politique et déséquilibré le rapport de l'Agence internationale atomique (AIEA), dont les conclusions révèlent des inquiétudes concernant le caractère militaire du programme nucléaire iranien.

REUTERS - Dénonçant un document aux mobiles politiques, l'Iran a rejeté mardi un rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) qui l'accuse de travailler à la conception d'une bombe atomique, rapporte l'agence officieuse Fars.

"Le rapport de (l'AIEA) est déséquilibré, manque de professionnalisme et répond à des mobiles politiques", a déclaré Ali Asghar Soltanieh, représentant de l'Iran auprès de l'AIEA cité par Fars.

Dans son rapport, l'agence basée à Vienne fait savoir que les données qu'elle a recueillies "indiquent que l'Iran a mené des activités relatives à la mise au point d'un engin explosif nucléaire".

Les grandes puissances accusent l'Iran de chercher à fabriquer des bombes sous le couvert d'un programme nucléaire civil, ce que Téhéran nie en assurant limiter sa technologie nucléaire à la production d'électricité.

A l'occasion de ce rapport, on s'attend à ce que les Etats-Unis et leurs alliés prônent des sanctions renforcées contre l'Iran pour dissimulation d'activités nucléaires sensibles et manque de coopération avec les inspecteurs de l'AIEA.

Un responsable américain a d'ailleurs indiqué mardi que Washington pourrait prendre de nouvelles mesures contre des banques commerciales ou des sociétés écran iraniennes.

Soltanieh a affirmé que le rapport de l'AIEA ne contenait "aucun élément nouveau".

"Alors que l'Iran est prêt à des négociations, l'AIEA a publié ce rapport (...) qui nuira à sa réputation", a-t-il dit.

Première publication : 08/11/2011

  • IRAN

    Israël évoque l'éventualité d'une frappe contre Téhéran

    En savoir plus

  • MOYEN-ORIENT

    "Contre l'Iran, l'État hébreu brandit une menace purement rhétorique"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)