Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La leçon de démocratie du Nigéria

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'alternance démocratique au Nigeria, modèle pour le reste du continent

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

La victoire annoncée de l'opposant Muhammadu Buhari au Nigeria

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Climat : "Les chances sont bonnes" de parvenir à un accord à Paris

En savoir plus

FACE À FACE

Nicolas Sarkozy : après la victoire, retour à la case judiciaire

En savoir plus

FOCUS

Inde : les musulmans et les chrétiens dans le viseur des ultranationalistes hindous

En savoir plus

REPORTERS

San Cristóbal, le chaudron vénézuélien

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Arnaud Viard, les joies et les peines de l'autofiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Moriarty, l'alchimie gagnante

En savoir plus

Afrique

La cour d'appel de Tunis décide l'extradition de l'ex-Premier ministre libyen

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/11/2011

La justice tunisienne a répondu favorablement mardi à la demande d'extradition émise par Tripoli concernant l'ex-Premier ministre libyen Al-Baghdadi al-Mahmoudi (photo). Ce dernier avait été condamné en septembre pour entrée illégale en Tunisie.

AFP - La justice tunisienne s'est prononcée mardi pour l'extradition de l'ex-Premier ministre libyen Al-Baghdadi Al-Mahmoudi vers la Libye, a annoncé le greffier de la Cour d'appel.

La chambre d'accusation de la Cour d'appel de Tunis "a accepté la demande d'extradition" émise par Tripoli de l'ancien dirigeant libyen, a déclaré le greffier à l'issue de l'audience qui a duré plusieurs heures et s'est déroulée à huis-clos.

"Il n'y a aucun recours possible puisqu'il s'agit d'une décision finale", a déclaré à l'AFP l'un des avocat de l'ancien dirigeant libyen, Me Mabrouk Kourchid.

Le jugement de la Cour d'appel doit désormais être avalisé par le président de la République par intérim, Foued Mebbazza, avant de devenir exécutoire.

La défense avait dès le début de l'audience essuyé un refus à une demande de report des débats, plusieurs documents envoyés par Tripoli ayant été ajoutés lors des derniers jours au dossier. Les avocats n'avaient pu en prendre connaissance en raison des fêtes musulmanes de l'Aïd.

Le refus du juge "a privé M. Al-Mahmoudi de sa défense", a fustigé Me Kourchid avant de souligner que la décision du juge avait incité la défense a quitter la salle du tribunal et à ne pas plaider.

Me Kourchid a lancé "un appel aux ONG pour qu'elles interviennent auprès du président pour empêcher la signature du décret" d'extradition.

M. Al-Mahmoudi, 70 ans, était sous le coup d'un mandat d'amener des autorités de Tripoli.

Premier ministre jusqu'aux derniers jours du régime du colonel Kadhafi, il avait été arrêté en Tunisie le 21 septembre près de la frontière algérienne et condamné en comparution immédiate à six mois de prison pour "entrée illégale" sur le territoire, avant d'être acquitté.

Il avait été maintenu à la prison de la Mornaguia, près de Tunis, dans l'attente d'une décision concernant la demande d'extradition transmise par Tripoli.

Première publication : 08/11/2011

  • ENTRETIEN EXCLUSIF FRANCE 24

    La Libye a besoin d’une "aide considérable", selon le nouveau Premier ministre

    En savoir plus

  • LIBYE

    La justice internationale recherche désespérément Seïf al-Islam

    En savoir plus

  • LIBYE

    Abdel Rahim al-Kib, nouveau visage de la Libye

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)