Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"La réconciliation est une oeuvre de persévérance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le projet de nouvelle Constitution adopté en Conseil des ministres en Côte d'Ivoire

En savoir plus

FOCUS

La France va-t-elle rendre à Alger les crânes d’Algériens du XIXème siècle ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Les 7 mercenaires", il était une deuxième fois dans l’Ouest

En savoir plus

FACE À FACE

Les révélations de Buisson, nouveau coup dur pour Sarkozy ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Opep : le bras de fer entre l'Arabie saoudite et l'Iran continue

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Shimon Peres, ou la bataille "domquichottesque" pour la paix"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nicolas Sarkozy, ses amis, ses affaires, ses emmerdes"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Investiture d'Ali Bongo au Gabon , l'opposition dénonce un "coup d'Etat électoral"

En savoir plus

FRANCE

Victime d'un piratage de grande ampleur, l'UMP porte plainte contre X

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/11/2011

Christian Jacob (photo), président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, a décidé de porter plainte contre X après que des données professionnelles et personnelles de plusieurs députés ont été subtilisées puis publiées sur le Web.

AFP - Les députés UMP ont été victimes d'un "piratage de grande ampleur" de leurs "données professionnelles et personnelles", a annoncé mardi dans un communiqué le président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, Christian Jacob, qui a "décidé de porter plainte contre X".

Les coordonnées des députés UMP, notamment le numéro de téléphone personnel et l'adresse de Christian Jacob, ainsi que des parlementaires européens et sénateurs du parti, et de collaborateurs de cabinets, se sont retrouvées "sur des forums de sites internet", a-t-on expliqué de source proche du groupe UMP.

L'information selon laquelle des données personnelles de responsables UMP étaient visibles sur un site de partage de documents avait été donnée mardi matin par le site Rue89, qui n'avait pas mis de lien vers ce site.

"Il n'est pas possible de savoir ce qui a été piraté, s'il s'agit des ordinateurs ou de téléphones portables" et "cela remonte à une dizaine de jours", a-t-on appris de même source.

"A la suite du piratage de grande ampleur de données professionnelles et personnelles de députés du groupe UMP", son président Christian Jacob "a décidé de porter plainte contre X, du chef de violation du secret des correspondances et vol de données informatiques, auprès du procureur de la République de Paris", indique le communiqué.

De son côté, le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, a dénoncé "un piratage assez minable".

"La seule chose que je peux dire, c'est que ces fichiers ne proviennent absolument pas du parti puisque certaines des données qui sont publiées, nous ne les avons pas. (Cela) montre une nouvelle fois combien il est vraiment indispensable de veiller à la protection des données individuelles puisque cela donne lieu à des utilisations tout à fait choquantes et scandaleuses", a-t-il déclaré à la presse en marge d'une convention UMP sur l'éducation.
 

Première publication : 09/11/2011

  • FRANCE

    L'UMP sonne la charge contre le PS lors de sa convention

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE 2012

    Pourquoi François Hollande inquiète tant l'UMP ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)