Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

Afrique

Ellen Johnson Sirleaf réélue présidente avec 90 % des voix

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/11/2011

Ellen Johnson Sirleaf, prix Nobel de la paix 2011, a remporté l'élection présidentielle libérienne avec 90,8 % des voix. Assombri par l'appel au boycott de l'opposition au second tour, le scrutin aura été marqué par un faible taux de participation.

AFP - La présidente sortante libérienne Ellen Johnson Sirleaf, seule en lice au second tour de la présidentielle, l'a emporté avec 90,8% des voix, le taux de participation étant de 37,4%, selon des résultats partiels officiels publiés jeudi.
              
En dépit de son retrait du second tour de mardi qu'il avait appelé à boycotter, son rival Winston Tubman obtient 9,2% des voix, selon ces résultats publiés par la Commission électorale nationale (NEC) et portant sur 86,6% des bureaux de vote.
              
Mme Sirleaf était arrivée en tête avec 43,9% des voix contre 32,7% à M. Tubman au premier tour du 11 octobre où la participation avait été de 71,1%.
              
Pour le second tour, elle avait obtenu le soutien de l'ex-chef de guerre Prince Johnson, arrivé troisième avec 11,6%, et du juriste Charles Brumskine, quatrième avec 5,5%.
              
M. Tubman, leader du Congrès pour le changement démocratique (CDC, opposition), avait annoncé son retrait vendredi, affirmant que le second tour serait entaché de fraudes et d'irrégularités similaires à celles qu'il avait dénoncées au premier tour.
              
La victoire de Mme Sirleaf, première présidente élue d'Afrique en 2005 et prix Nobel de la paix 2011, était donc acquise.
              
Le faible taux de participation prouve en partie que l'appel au boycottage de M. Tubman a été bien suivi et risque de rendre la tâche difficile à Mme Sirleaf au cours de son prochain mandat de cinq ans dans un pays encore traumatisé par les guerres civiles qui, de 1989 à 2003, ont tué quelque 250.000 personnes.
              
Outre l'appel de M. Tubman, la crainte de violences a sans doute également dissuadé de nombreux électeurs.
              
La veille du scrutin, la police anti-émeutes avait tiré à balles réelles sur des partisans de M. Tubman, rassemblés devant le siège du CDC pour soutenir sa décision de se retirer de la course. Au moins deux personnes ont été tuées.

 

Première publication : 10/11/2011

  • LIBERIA

    L'opposant libérien Winston Tubman appelle à boycotter le second tour

    En savoir plus

  • LIBERIA

    L'opposition dénonce des fraudes et se retire de l'élection présidentielle

    En savoir plus

  • LIBERIA

    Récente Nobel de la paix, Ellen Johnson Sirleaf en quête d’un deuxième mandat

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)