Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

McDo en Russie : scandale sanitaire ou pression politique?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance c'est la confiance"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : croissance, inflation... Tableau noir pour l'exécutif?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt va-t-en-guerre

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

  • Le chef de l'armée désigné Premier ministre à Bangkok

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

Economie

Piratage informatique de Greenpeace : EDF condamnée à 1,5 million d'euros d'amende

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/11/2011

Le tribunal correctionnel de Nanterre a condamné le géant français de l'énergie EDF à verser 1,5 million d'euros à Greenpeace pour des actes de piratage informatique remontant à 2006. EDF a décidé de faire appel.

 REUTERS - La société EDF a été condamnée jeudi à une amende pénale de 1,5 million d'euros pour le piratage informatique en 2006 des ordinateurs de Greenpeace.

Les deux plus hauts responsables de la sécurité du géant du nucléaire français ont en outre été frappés de prison ferme.

Par ses agissements, EDF et ses cadres ont "porté atteinte à l'Etat de droit et dévoyé les valeurs de la République", dit le tribunal correctionnel de Nanterre (Hauts-de-Seine) dans son jugement.

Cette condamnation intervient alors que le Parti socialiste, dont le candidat, François Hollande, est l'actuel favori de l'élection présidentielle de 2012, négocie un contrat de gouvernement avec les écologistes sur une éventuelle sortie du nucléaire, à tout le moins une réduction.

Le tribunal de Nanterre a déclaré l'entreprise coupable de "complicité de piratage informatique" et de recel de documents confidentiels volés par un pirate informatique ou "hacker" sur l'ordinateur de Yannick Jadot, alors dirigeant de Greenpeace.

EDF est aussi condamné à verser 500.000 euros de dommages et intérêts à Greenpeace et 50.000 euros à Yannick Jadot, aujourd'hui porte-parole d'Eva Joly, candidate écologiste à la présidentielle.

Ce dernier considère ce jugement comme emblématique. "C'est le triple zéro d'EDF. Le nucléaire est une faillite industrielle, financière et clairement une faillite morale", a-t-il dit à Reuters.

EDF, qui nie toute responsabilité, va faire appel, a dit un des avocats de ses anciens cadres, Me Olivier Metzner. "Le tribunal a statué en pure morale, absolument pas en droit", a-t-il dit à la presse.

Lisant la décision, la présidente du tribunal, Isabelle Prévost-Desprez, a jugé "impossible" que les deux anciens plus hauts responsables de la sécurité d'EDF, l'ancien policier Pierre-Paul François et l'ancien contre-amiral Pascal Durieux, aient agi seuls, comme le dit EDF.

Déclarés coupables, ils ont été condamnés à trois ans de prison, dont six mois fermes pour Pierre-Paul François et un an ferme pour Pascal Durieux. Ce dernier est frappé en outre de 10.000 euros d'amende.

Le cycliste Floyd Landis

Cinq autres prévenus sont condamnés à des peines de prison allant d'un an de prison avec sursis à un an ferme et des amendes, dont l'ex-champion cycliste américain Floyd Landis et son ancien manager Arnie Baker, absents et sanctionnés d'un an avec sursis.

L'affaire est apparue par hasard, à la suite d'une plainte du Laboratoire national de dépistage du dopage (LNDD), qui avait confondu par ses analyses Floyd Landis, vainqueur du Tour de France 2006 déchu pour dopage.

La police enquêtant sur le piratage des ordinateurs du LNDD est remontée jusqu'au cycliste, qui a selon le jugement commandité l'opération dans le but apparent de mener une manipulation pour discréditer le laboratoire et garder son titre. Il a finalement avoué plus tard s'être dopé mais ne s'est jamais présenté à la justice française.

C'est à partir de ce cas qu'un juge d'instruction, saisi d'une plainte du LNDD, est remonté jusqu'à Alain Quiros, un "hacker" (pirate informatique), et que la police a découvert l'ampleur de l'espionnage mené par ce dernier au profit de plusieurs grandes sociétés, dont EDF.
L'examen de son ordinateur a révélé qu'il avait piraté non seulement celui de Yannick Jadot, mais aussi celui de l'avocat Frédérik-Karel Canoy, conduisant au nom de petits actionnaires des procédures contre Vivendi.
Alain Quiros avait également piraté les ordinateurs de sociétés luxembourgeoises, Eurolux et Heine, intervenues dans le versement de commissions en marge de marchés d'armement, dont une vente de sous-marins au Pakistan en 1994, aujourd'hui au centre d'une enquête pour corruption présumée qui met en cause plusieurs proches de Nicolas Sarkozy.

EDF avait passé pour l'opération Greenpeace un contrat de "veille stratégique" en 2004 avec une société de renseignement privée, Kargus, un rideau de fumée, dit le tribunal. Thierry Lorho, ex-agent de la DGSE reconverti dans la privé et cheville ouvrière de l'affaire, est condamné à un an de prison ferme.

Première publication : 10/11/2011

  • INTERNET

    L'opération "Ghost Click" met fin à une cyberarnaque de 14 millions de dollars

    En savoir plus

  • FRANCE

    Victime d'un piratage de grande ampleur, l'UMP porte plainte contre X

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)