Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie : la guerre oubliée

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse?

En savoir plus

SUR LE NET

Le web se met au « Ice Bucket Challenge » pour la bonne cause

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Montréal, toute une histoire

En savoir plus

FOCUS

Israël : Tsahal face aux minorités de la société israélienne

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Guillaume Foliot, directeur adjoint du Programme alimentaire mondial

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le scandale irlandais"

En savoir plus

  • Reprise des hostilités à Gaza, Israël rappelle ses négociateurs au Caire

    En savoir plus

  • L'armée irakienne attaque les jihadistes sur plusieurs fronts

    En savoir plus

  • L'opposition pakistanaise pénètre dans la zone rouge d’Islamabad

    En savoir plus

  • Ligue 1 : une enquête judiciaire ouverte après le coup de tête de Brandao

    En savoir plus

  • Championnat d'Europe : Florent Manaudou vainqueur ex æquo sur 50 m papillon

    En savoir plus

  • Le prince saoudien braqué à Paris est un fils du roi Fahd mort en 2005

    En savoir plus

  • Émeutes de Ferguson : les États-Unis face à leurs vieux démons racistes

    En savoir plus

  • Carte interactive : "Ici est tombé" pour la Libération de Paris

    En savoir plus

  • Libération de Paris : "J'accueillais mes libérateurs"

    En savoir plus

  • Dans l’est de l'Ukraine, Lougansk en proie à d’intenses combats

    En savoir plus

  • Le pape François ouvre davantage la voie à la béatification de Mgr Romero

    En savoir plus

  • Amos Gitaï : "Israël est un projet politique, pas un projet religieux"

    En savoir plus

  • Le bilan d'Ebola s'alourdit encore en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

Sports

Un mercredi cauchemardesque pour les Bleus

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/11/2011

Les cinq Français engagés mercredi sur les courts ont tous chuté, notamment Gaël Monfils, double finaliste sortant. Gilles Simon est lui aussi éliminé. Les espoirs du clan tricolore reposent désormais sur Jo-Wilfried Tsonga et Richard Gasquet.

AFP - Novak Djokovic, longtemps incertain a fait une entrée rassurante au Masters 1000 de Paris-Bercy en battant mercredi le Croate Ivan Dodig en deux sets 6-4, 6-3 pour atteindre les huitièmes de finale.

Plombé par une douleur au bras droit, le N.1 mondial restait sur un 0-6 infligé par le Japonais Kei Nishikori samedi en demi-finale à Bâle.

Arrivé à Paris mardi soir, il a réussi son test de rentrée en pratiquant un tennis très convenable pour un convalescent et filer ainsi au rendez-vous que lui avait fixé son compatriote serbe Viktor Troicki en huitièmes.

Djokovic a notamment réussi un passing dos au filet prodigieux pour gagner le premier jeu du deuxième set face à Dodig, une des révélations de la saison.

"Je suis très heureux d'avoir gagné, a-t-il dit. Je me suis senti à l'aise sur le court. Les conditions sont beaucoup plus lentes que l'an dernier. Mais j'ai réussi à bien servir et c'est dans l'ensemble une bonne rentrée."

Avec ce succès, le Serbe empoche au passage le super bonus de fin d'année qui récompense l'assiduité des meilleurs dans les Masters 1000 et qui s'évalue dans son cas à 1,6 million de dollars (1,17 million d'euros).

Un butin sur lequel il aurait dû tirer un trait s'il avait renoncé au tournoi de Bercy. Ce qui a fait dire à Judy Murray, la mère d'Andy Murray, sur Twitter: "L'ace que Djoko a servi sur le premier point du match contre Dodig lui a apporté 1,6 million de dollars. Enorme".

Federer tranquille

Mais Djokovic a assuré qu'il était là pour le jeu et non pour l'argent. "J'ai entendu dire que je n'allais entrer sur le court que pour empocher l'argent. C'est ridicule. Le tennis, c'est mon métier. Si je suis ici, c'est parce que je suis suffisamment en forme pour l'exercer", a déclaré le Serbe.

Impitoyable avec le jeune Adrian Mannarino (6-3, 6-3), Roger Federer rencontrera lui un autre Français, Richard Gasquet, qui l'avait battu lors de leur dernière rencontre en mai.

C'était le 12 mai dernier, déjà en huitièmes de finale d'un Masters 1000, celui de Rome, où Gasquet, qui avait également gagné leur premier face-à-face en 2005 à Monte-Carlo, a mis fin à une série de huit défaites face au Suisse.

Federer s'attend encore à un match "spécial" devant le public français, dont il reste une idole absolue au vu de l'accueil qu'il lui a réservé mercredi.

Après avoir remporté son 68e titre dimanche chez lui à Bâle, le N.4 mondial a enchaîné sur un succès tranquille sur Mannarino, qui n'a pas pesé plus lourd que deux autres Français, Nicolas Mahut face à David Ferrer (6-4, 6-4) et Jérémy Chardy devant Andy Murray (6-2, 6-4).

"Un bon match pour moi et une bonne entrée en matière dans le tournoi, a estimé Federer. J'ai été occupé ces derniers jours mais je me sens frais, ce qui est important car à partir de maintenant on joue tous les jours".

Première publication : 10/11/2011

  • MASTERS DE PARIS-BERCY

    Djokovic se qualifie pour les huitièmes de finale

    En savoir plus

  • MASTERS DE PARIS-BERCY

    Tsonga franchit le deuxième tour et se rapproche des Masters de Londres

    En savoir plus

  • TENNIS

    Jo-Wilfried Tsonga remporte le tournoi de Vienne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)