Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

Sports

Un mercredi cauchemardesque pour les Bleus

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/11/2011

Les cinq Français engagés mercredi sur les courts ont tous chuté, notamment Gaël Monfils, double finaliste sortant. Gilles Simon est lui aussi éliminé. Les espoirs du clan tricolore reposent désormais sur Jo-Wilfried Tsonga et Richard Gasquet.

AFP - Novak Djokovic, longtemps incertain a fait une entrée rassurante au Masters 1000 de Paris-Bercy en battant mercredi le Croate Ivan Dodig en deux sets 6-4, 6-3 pour atteindre les huitièmes de finale.

Plombé par une douleur au bras droit, le N.1 mondial restait sur un 0-6 infligé par le Japonais Kei Nishikori samedi en demi-finale à Bâle.

Arrivé à Paris mardi soir, il a réussi son test de rentrée en pratiquant un tennis très convenable pour un convalescent et filer ainsi au rendez-vous que lui avait fixé son compatriote serbe Viktor Troicki en huitièmes.

Djokovic a notamment réussi un passing dos au filet prodigieux pour gagner le premier jeu du deuxième set face à Dodig, une des révélations de la saison.

"Je suis très heureux d'avoir gagné, a-t-il dit. Je me suis senti à l'aise sur le court. Les conditions sont beaucoup plus lentes que l'an dernier. Mais j'ai réussi à bien servir et c'est dans l'ensemble une bonne rentrée."

Avec ce succès, le Serbe empoche au passage le super bonus de fin d'année qui récompense l'assiduité des meilleurs dans les Masters 1000 et qui s'évalue dans son cas à 1,6 million de dollars (1,17 million d'euros).

Un butin sur lequel il aurait dû tirer un trait s'il avait renoncé au tournoi de Bercy. Ce qui a fait dire à Judy Murray, la mère d'Andy Murray, sur Twitter: "L'ace que Djoko a servi sur le premier point du match contre Dodig lui a apporté 1,6 million de dollars. Enorme".

Federer tranquille

Mais Djokovic a assuré qu'il était là pour le jeu et non pour l'argent. "J'ai entendu dire que je n'allais entrer sur le court que pour empocher l'argent. C'est ridicule. Le tennis, c'est mon métier. Si je suis ici, c'est parce que je suis suffisamment en forme pour l'exercer", a déclaré le Serbe.

Impitoyable avec le jeune Adrian Mannarino (6-3, 6-3), Roger Federer rencontrera lui un autre Français, Richard Gasquet, qui l'avait battu lors de leur dernière rencontre en mai.

C'était le 12 mai dernier, déjà en huitièmes de finale d'un Masters 1000, celui de Rome, où Gasquet, qui avait également gagné leur premier face-à-face en 2005 à Monte-Carlo, a mis fin à une série de huit défaites face au Suisse.

Federer s'attend encore à un match "spécial" devant le public français, dont il reste une idole absolue au vu de l'accueil qu'il lui a réservé mercredi.

Après avoir remporté son 68e titre dimanche chez lui à Bâle, le N.4 mondial a enchaîné sur un succès tranquille sur Mannarino, qui n'a pas pesé plus lourd que deux autres Français, Nicolas Mahut face à David Ferrer (6-4, 6-4) et Jérémy Chardy devant Andy Murray (6-2, 6-4).

"Un bon match pour moi et une bonne entrée en matière dans le tournoi, a estimé Federer. J'ai été occupé ces derniers jours mais je me sens frais, ce qui est important car à partir de maintenant on joue tous les jours".

Première publication : 10/11/2011

  • MASTERS DE PARIS-BERCY

    Djokovic se qualifie pour les huitièmes de finale

    En savoir plus

  • MASTERS DE PARIS-BERCY

    Tsonga franchit le deuxième tour et se rapproche des Masters de Londres

    En savoir plus

  • TENNIS

    Jo-Wilfried Tsonga remporte le tournoi de Vienne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)