Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Plan d'économies de Valls : la France sur la voie de la stabilité ? (Partie 1)

En savoir plus

SUR LE NET

Ukraine : une carte de visite détournée sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes : toujours les mêmes ?

En savoir plus

FOCUS

Copenhague veut gérer la distribution de cannabis

En savoir plus

DÉBAT

Fatah / Hamas : Peut-on croire à la réconciliation ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Économies : le plan Valls fait débat au sein de la majorité

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires taguées en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Un tatouage offensant

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'accord de libre-échange transpacifique en danger

En savoir plus

  • Les frères ennemis Hamas et Fatah scellent leur réconciliation

    En savoir plus

  • Thomas Piketty, l'économiste français superstar aux États-Unis

    En savoir plus

  • Real Madrid - Bayern Munich : suivez le match en direct

    En savoir plus

  • Djihadistes français en Syrie : le réveil tardif de la France

    En savoir plus

  • RD Congo : plus de 50 morts dans un accident de train

    En savoir plus

  • Erdogan présente ses condoléances aux petits-enfants d'Arméniens tués en 1915

    En savoir plus

  • Cinéma : “Noor”, le transsexuel pakistanais qui voulait redevenir un homme

    En savoir plus

  • Un entraîneur de foot français porte plainte contre l’émir du Qatar

    En savoir plus

  • Ces islamistes du Mujao qui considèrent la France comme leur ennemie

    En savoir plus

  • Le mariage pour tous fête son premier anniversaire

    En savoir plus

  • Le patron du Facebook russe s’exile pour échapper à l'œil de Moscou

    En savoir plus

  • Pourquoi Kiev peine à relancer son offensive anti-séparatiste

    En savoir plus

  • La Game Boy, pop star des années 90, fête ses 25 ans

    En savoir plus

  • Le Brésil organise un sommet de l'Internet pour l'ère post-Snowden

    En savoir plus

  • En images : scènes de guerre urbaine à Copacabana

    En savoir plus

  • Paris dévoile sa feuille de route économique jusqu'en 2017

    En savoir plus

  • En images : le "fail" de la police de New York sur Twitter

    En savoir plus

  • Gilberto Rodrigues Leal, un retraité passionné de voyages

    En savoir plus

EUROPE

Le Portugal adopte un budget 2012 draconien

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/11/2011

Les députés portugais ont adopté un plan d'austérité pour 2012 dont la rigueur dépasse les recommandations de l'Union européenne. Le pays bénéficiera en échange d'une aide de 78 milliards d'euros pour faire face à la crise.

AFP - Le Parlement portugais a adopté vendredi en première lecture le budget 2012 d'une rigueur draconienne et qui va au-delà des mesures recommandées par l'UE et le FMI en échange d'un plan d'aide de 78 milliards d'euros.
              
Le texte a été adopté sans problème en première lecture, le gouvernement de centre-droit du Premier ministre Passos Coelho disposant à l'Assemblée d'une confortable majorité avec 132 sièges sur un total de 230. Seule l'extrême-gauche qui ne dispose au Parlement que de 24 sièges a voté contre.
              
Le Parti socialiste, première force d'opposition avec 74 sièges, s'est abstenu lors du vote afin de ne pas saper la crédibilité du pays, même s'il a critiqué la rigueur du budget.
              
"L'abstention du Parti socialiste est un vote pour la continuité du Portugal dans la zone euro", avait expliqué avant le vote le premier secrétaire du PS,  Antonio José Seguro.
              
Le budget 2012 prévoit des mesures très impopulaires comme la suppression des 13e et 14e mois pour les fonctionnaires et les retraités aux revenus supérieurs à 1.000 euros et l'augmentation d'une demi-heure de la durée quotidienne du travail dans le secteur privé.
              
Troisième pays de la zone euro après l'Irlande et la Grèce à avoir sollicité une aide exceptionnelle, le Portugal a obtenu un prêt de 78 milliards d'euros et s'est engagé en échange à appliquer un vaste plan d'austérité et de réformes.
              
L'un des principaux objectifs du gouvernement est de ramener cette année à 5,9% du PIB le déficit budgétaire et à 4,5% l'année prochaine.

 

Première publication : 11/11/2011

  • PORTUGAL

    Des milliers de Portugais manifestent contre les mesures d'austérité

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    Un "même mécanisme" est à l’œuvre au Portugal et en Grèce

    En savoir plus

  • FINANCE

    L'agence de notation Moody's abaisse la note du Portugal

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)