Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

La France tente de contrer la propagande djihadiste

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Grèce, la victoire de Syriza doit-elle inquiéter les Européens ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Union Africaine, est-ce vraiment une union ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande, le "Hitler" d'Al Watan Al An

En savoir plus

REPORTERS

Syrie : Kobané, la reconquête

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Lutte contre Boko Haram : des bombardements tchadiens au Nigeria

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Manifestations anti-MINUSMA : l'ONU ouvre une enquête

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le Who's who du procès Bettencourt

En savoir plus

TECH 24

Des technologies pour aider les malvoyants

En savoir plus

asie

Un rebelle kurde détourne un ferry turc en mer de Marmara

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/11/2011

Le navire, avec 21 personnes à bord, a été détourné ce vendredi en mer de Marmara, au sud-est d'Istanbul, par un membre du Parti des travailleurs du Kurdistan. Ce dernier affirme posséder une bombe et vouloir attirer l'attention des médias.

REUTERS - Un homme se réclamant du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, interdit) et affirmant posséder une bombe a détourné vendredi un ferry turc transportant une vingtaine de personnes en mer de Marmara, au sud-est d'Istanbul, ont annoncé les autorités turques.
 
Le bâtiment, le "Kartepe", qui compte 17 passagers et quatre membres d'équipage, est actuellement pris en chasse dans le golfe d'Izmit par plusieurs navires de la garde-côte et un hélicoptère, rapporte la chaîne de télévision CNN Turk.

Le ferry, qui reliait Izmit à Golcuk, dans le golfe d'Izmit et peut embarquer jusqu'à 400 passagers, a été détourné vers 17h45 locales (15h45 GMT), a précisé le gouverneur de la localité de Gocaeli, Ercan Topaca.

Le maire de Gocaeli, Ibrahim Karaosmanoglu, a fait savoir qu'un assaillant avait affirmé à l'équipage appartenir au PKK et vouloir, par cette action, attirer les projecteurs des médias.

Selon certaines sources, ce n'est pas un homme, mais quatre ou cinq individus qui auraient pris le contrôle du "Kertepe" en prenant les commandes du navire et en confisquant les portables des passagers.

D'après la chaîne de télévision CNN Türk, les forces de sécurité n'écartent pas l'hypothèse selon laquelle le pirate pourrait demander à se rendre sur l'île-prison voisine d'Imrali, où est incarcéré depuis 1999 le chef de file du PKK, Abdullah Öcalan.

"N'intervenez pas, j'ai une bombe et je la déclencherai", aurait lancé l'homme aux forces de l'ordre.
 
Le PKK se bat pour l'indépendance du sud-est, majoritairement peuplé de Kurdes, de la Turquie. Sa guérilla contre les forces de sécurité turques a fait plus de 40.000 morts depuis 1984.

A la mi-octobre, Ankara a lancé une vaste contre-offensive militaire contre les bases arrières du PKK situées dans les montagnes du Kurdistan irakien en représailles à une vague d'attaques coordonnées des séparatistes qui a fait 24 morts dans les rangs de l'armée dans le Sud-Est.       

Première publication : 11/11/2011

  • TURQUIE

    Vingt-quatre soldats tués lors d'attaques de rebelles kurdes

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Une branche radicale du PKK revendique l'attentat d'Ankara

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)