Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

« Le Brexit est un vote xénophobe, il révèle une coupure du Royaume-Uni en deux »

En savoir plus

POLITIQUE

"L’Europe est une famille de peuples, libres de vivre ensemble ou de partir"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Brexit : "Chacun doit mener sa vie comme il l'entend"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Matthew McConaughey en pleine guerre de Sécession dans "Free State of Jones"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Porto Rico, le virus Zika se propage à grande vitesse

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Quand les séries télé fabriquent des héros géopolitiques

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un président en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Année noire pour le tourisme en Turquie

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Après neuf ans de travaux, le canal de Panama prêt à accueillir des navires géants

En savoir plus

Moyen-orient

Washington met en garde contre les "conséquences inattendues" d'une frappe

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/11/2011

Jeudi, le secrétaire américain à la Défense Leon Panetta a insisté sur les "conséquence inattendues" qu'une éventuelle intervention militaire contre l'Iran pourrait avoir sur l'ensemble du Moyen-Orient.

REUTERS - Une action militaire contre l’Iran pourrait avoir des “conséquences inattendues” dans la région, a prévenu jeudi le secrétaire américain à la Défense Leon Panetta, quelques heures après que Téhéran a mis en garde contre toute attaque contre ses sites nucléaires.

Panetta, qui dirige le Pentagone depuis le mois de juillet, a indiqué partager l’analyse de son prédécesseur Robert Gates, selon laquelle une frappe sur l’Iran ne ferait que retarder son programme nucléaire, que les puissances occidentales jugent de nature militaire et non civile comme le prétend la République islamique.

Robert Gates estimait en outre qu’une telle action aurait pour effet d’unir le pays et de ne faire que renforcer sa détermination à se doter de l’arme nucléaire.

“Il faut faire attention aux conséquences inattendues ici”, a déclaré Panetta lors d’une conférence de presse, en réponse à une question sur ses inquiétudes concernant une frappe militaire.

Il a reconnu qu’une action de ce type pourrait échouer à détourner les Iraniens “de ce qu’ils souhaitent accomplir”.

“Mais surtout, cela pourrait avoir un grave impact sur la région, et sur les soldats américains basés dans la région. Et je pense que tous ces facteurs doivent être soigneusement pris en compte.”

Les tensions sont montées d’un cran entre l’Iran et les puissances occidentales avec la publication, mardi, d’un rapport de l’Agence internationale de l’énergie atomique sur les activités nucléaires de Téhéran (voir ).

La rumeur a également couru sur une possible action militaire d’Israël, unilatéralement ou conjointement avec Washington.

L’Iran a prévenu jeudi que toute frappe sur son territoire entraînerait une riposte contre l’Etat juif et les intérêts américains dans le Golfe (voir ).

Première publication : 11/11/2011

  • NUCLÉAIRE IRANIEN

    Paris et Londres plaident pour de nouvelles sanctions contre Téhéran

    En savoir plus

  • NUCLÉAIRE IRANIEN

    Netanyahou appelle à "arrêter la course de l'Iran vers l'arme nucléaire"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)